OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-1 Lorient
Circulez, y a rien à voir !

Le Samedi 17 Décembre 2011 par Bab Joo

Bouffer du merlu, qu'y disaient !
Mais alors que les Bretons évoluent à 10 depuis la demi-heure de jeu, ce match bourdonne comme une abeille sous un soleil d'été. Paresseusement. Ennuyeusement.


Olympique de Marseille

Si d'entrée de jeu, la domination est Marseillaise, on observe un évident laisser-aller, peut-être un excès de confiance, qui se traduit par beaucoup trop de ballons perdus et une totale imlprécision dans le dernier geste.
La défense Lorientaise fait son boulot, Audard, dans les buts, est vigilant, et toutes les tentatives Olympiennes, de près comme de loin, sont détournées.

Parfois même un peu trop virilement détournées : Lamine Koné en fait les frais suite à une faute sur Loïc Rémy dans la surface : carton rouge (33ème) : Les Lorientais évolueront désormais à 10.
Ce qui, d'ailleurs, ne change strictement rien à l'indigence de la physionomie du match.

A la pause, les deux équipes rentrent donc au vestiaire sur un score logiquement nul et vierge.

Esseulée, sans soutien, l'attaque Marseillaise est impuissante, c'est la conclusion évidente à laquelle est parvenu Didier Deschamps qui, à la reprise, fait entrer Benoît Cheyrou en remplacement d'Alou Diarra.
L'entrée en jeu de Cheyrou semble toutefois avoir décomplexé le jeu Marseillais qui se fait plus offensif : le pressing se fait plus haut, mais le manque de réussite s'en mêle, ce qui n'arrange pas les affaires des hOMmes de Deschamps. Le manque de réussite, ou peut-être aussi, le Mistral qui, depuis la reprise, souffle de face pour les Phocéens.

Bien qu'on en aie vu d'autres surtout depuis le début de cette saison, c'est tout de même le match le plus ennuyeux qu'ai accueilli le Vel' depuis longtemps... le genre de match-piège où il suffit d'une seconde d'inattention pour prendre un pion à la con au plus mauvais moment...

Lààààà, qu'est-ce que je disais ? A force d'attentisme de la part des Olympiens, les Lorientais en profitent : Emerghera, absolument seul à la pointe de ce qui tient lieu d'attaque à l'équipe de Christian Gourcuff, récupère un bon ballon en profondeur et parvient à crocheter Nkoulou et un Steve Mandanda qui n'a rien eu d'autre à faire, de tout le match, que trottiner dans ses buts pour tenter de se maintenir éveillé. Pas bon pour la vigilance, ça !
OM 0-1 Lorient (77ème)

Une nouvelle fois, il faut que les Olympiens soient au pied du mur pour enfin se décider à réagir : stratégiquement, d'abord, avec le remplacement de Diawara par Lucho. Sportivement ensuite, avec enfin un minimum d'envie de la part des Marseillais tout de même singulièrement gênés par le rideau de fer des Bretons qui sont tous repliés en défense.

Mais Jordan Ayew parvient à offrir une belle passe en retrait à Ptivélo qui prend sa chance à 25 mètres. C'est l'égalisation Marseillaise !
OM 1-1 Lorient (84ème)

C'est dans les dernières minutes, une configuration qui semble étonnamment réussir aux enfants de la Bonne Mère en ce moment, que le match s'emballe. Les Phocéens vont enfin de l'avant et acculent les Bretons.
Suite à une faute de Romao sur Valbuena dans les arrêts de jeu - une faute suivie d'une protestation qui vaudra à l'intéressé deux biscottes pour le prix d'une, et une expulsion logique - l'OM bénéficie d'un excellent coup-franc tiré par Ptivélo et repris de la tête par Benoît Cheyrou.
OM 2-1 Lorient (90+4)

Les trois points, essentiels, sont là. C'est tout ce qu'il faut retenir de ce match et de cet OM qui est définitivement à déconseiller aux cardiaques, aux hypersomniaques et aux insomniaques. Circulez, y a rien à voir !

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.
La rencontre

Marseille - Lorient

Championnat - Journée 18
Sam 17/12 à 19H00/2011
Feuille de match - Historique