OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Monaco - OM
L'OM doit enfin lancer sa saison contre un gros du championnat

Le Mardi 28 Août 2018 par Luiz Mouloud Obama

Olympique de Marseille
PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

L'OM n'y est pas arrivé, dimanche dernier face à Rennes. Un fond de jeu beaucoup trop hésitant a permis aux hommes de Sabri Lamouchi de jouer librement, malgré la formidable présence du 12ème homme, toujours fidèle au rendez-vous pour porter son équipe. Des choses sont à changer, on vous les dit ici. 

C'est une arlésienne, une ritournelle répétitive insupportable à entendre. Pour son deuxième début de saison sur le banc de l'Olympique de Marseille, Rudi Garcia a encore du mal à tirer de son effectif le meilleur, immédiatement. Le public n'attend pas, à raison, et est impatient de voir son équipe idéalement profiter des défaites ou matchs nuls de ses concurrents directs (Monaco et Lyon principalement) pour avancer ses pions. Force est de constater que nous n'y arrivons pas. Après le joli succès face à Toulouse et une prestation pitoyable face à Nîmes, les Phocéens se devaient de redresser la barre pour naviguer sur la mer d'un orgueil retrouvé. Il n'en fut rien. 

La première mi-temps, catastrophique, vit malgré tout des joueurs (notamment Bouna Sarr par deux fois) tenter des centres qui se sont révélés dangereux. Mis à part cela, rien à se mettre sous la dent. Thauvin et Payet se sont beaucoup trop appuyés sur leur (indéniable) talent individuel. Amavi s'est fait plus d'une fois dépasser par Ismaila Sarr... qui a bénéficié d'un pénalty sur une faute grotesque de... Adil Rami. Luiz Gustavo n'était quasiment jamais dans le tempo. Et que dire de Valère Germain, complètement fantomatique du début à la fin de sa prestation. On en parlera même pas. 

En conférence de presse, Rudi Garcia a eu raison de dire que c'était grâce au public bouillant du Vélodrome (dont votre serviteur) que la donne fut quelque peu changée en deuxième partie. Maxime Lopez est entré en jeu, permettant à Luiz Gustavo de redescendre un cran plus bas, ce qui a permis de solidifier une défense plus que balbutiante. La grinta de Lucas Ocampos a fait le reste, balayant d'un revers de main les footix qui ne s'échinent à voir en lui qu'un bourrin marquant aussi bien du nez que de la fesse droite. Le milieu offensif argentin n'a pas lésiné en efforts, permettant à la 54ème minute de reprendre du pied une tête de Luiz Gustavo venue s'écraser sur le poteau, et adressant un centre à Mitroglou qui l'a déviée sur le crâne de Bensebaini, à la 72e minute. Ensuite, une maladresse chronique a empêché l'OM de venir à bout de son adversaire du soir. 

Match à oublier, il va falloir se réveiller contre Monaco, ce dimanche, toujours à 21 heures, toujours sur Canal+. L'ASM va vouloir absolument gagner après sa défaite contre Bordeaux, le week-end dernier. L'équipe de Leonardo Jardim, devant son public, connaît les failles d'une défense qui manque d'allant et va vouloir lancer des jeunes (Geubbels ou Sofiane Diop) qui, eux-mêmes, vont vouloir briller, collectivement ou individuellement. Ils seront épaulés par des joueurs expérimentés (Falcao, Jovetic ou encore Rony Lopes) qui, eux aussi, connaissent nos failles. Un dispositif savamment étudié de contre-attaque rapide après des offensives contenues pourrait être la solution pour Rudi Garcia, avec une défense à 4 et un pressing assez haut par périodes. 

Il va falloir, surtout, activer le mode alerte pour Florian Thauvin, Dimitri Payet ou Adil Rami, têtes d'affiches décevantes de ce début de saison, pour ce qui est pour nos olympiens le premier vrai choc de ce championnat 2018/2019. 

DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.
La rencontre

Monaco - Marseille

Championnat - Journée 4
Dim 02/09 à 21H00/2018
Feuille de match - Historique