OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-0 Dijon
Un OM malgré tout bien en peine

Le Lundi 12 Novembre 2018 par Luiz Mouloud Obama

Olympique de Marseille
Crédits : PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP


Une prestation en dents-de-scie, et au bout : la victoire. L'Olympique de Marseille a, hier soir contre Dijon, renoué avec le succès. Mais dans la douleur, avec des buts inscrits non pas dans le jeu, mais sur des phases arrêtées. De quoi inquiéter ? 

Il arrive que, parfois, les sursauts d'orgueils ne soient que soient des traces brillantes qui s'effacent dans le néant. La réaction est belle, mais n'est-elle pas la traduction de forces vives qui faiblissent avec le temps, sans régularité, n'arrivant à vaincre que des soldats de l'ombre déjà à terre ?

 
Il en est ainsi de l'OM, et ce depuis le début de saison. Victorieux contre les faibles (Monaco ou Dijon) impuissant face à des gros (Paris et Lyon), l'équipe de Rudi Garcia a marqué contre l'ogre dijonnais deux buts... sur coup de pied arrêté. Il est assez loin le temps où les marseillais imposaient leur jeu, dictaient leur rythme, obligeait des solistes à harmoniser leur âme au sein d'un même orchestre. Hier soir, contre les hommes de Olivier Dalloglio, l'équipe de Rudi Garcia était beaucoup trop brouillonne devant le but. La faute notamment à un Kostas Mitroglou plus que maladroit, mais capable de libérer des espaces et de finement s'imposer devant la défense pour apporter de la fluidité offensive.
 
La description que vous venez de lire serait celle d'un bon milieu offensif. Le hic, c'est que Kostas Mitroglou est un attaquant, et de pointe. Une incroyable faute professionnelle, c'est le mot que nous utiliserions pour qualifier sa bourde après une remise d'Ocampos. Le but était offert,  et Mitroglou l'a raté. Faute grave qui ne fera qu'aggraver notre sentiment alarmiste qui reprendra dès la trêve. Mais l'heure est à la mélancolie, aux regrets d'un temps ancien, argentin ou belge qui faisait de notre club une redoutable force offensive.
 
Adil Rami était triste à voir, disons-le tout net, lorsqu'il a célébré son doublé, comme si l'équipe allait bien, comme si l'équipe n'avait rien, ni tracas ni démons. Alors qu'il n'en est rien...
 
DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !


  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.
La rencontre

Marseille - Dijon

Championnat - Journée 13
Dim 11/11 à 17H00
Feuille de match - Historique