OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Z'Eyraud pointé !

Le Jeudi 20 Décembre 2018 par blade83

Olympique de Marseille
Crédit : PHOTOPQR/MAXPPP

Voilà. On le sentait arriver. C'est arrivé. Hier soir on a eu droit à la totale : la mine déconfite de Mandanda, les cagades des attaquants, les explications foireuses de Garcia... On a même eu droit à la "première mi-temps de haute volée".
Alors, messieurs Eyraud et Garcia, puisque malgré vos très confortables salaires, vous êtes incapables de faire une vraie analyse de la situation, ohaime-passion va la faire pour vous.

Voilà le palmarès après cinq mois de compétition :
- l'OM est sur le podium européen des pires défenses.
- L'OM est entré dans la légende de l'Europa League en étant l'équipe française qui a pris le moins de points en phase de poules.
- L'OM a encaissé au moins trois buts 8 fois en 23 matchs (contre Nîmes, Lyon, Lille, la Lazio, Montpellier, Francfort, Nantes et Limassol).
- L'OM est pathétiquement éliminé de la coupe de la Ligue contre l'ogre strasbourgeois en réussissant l'exploit de rater trois pénaltys en un seul match (dont deux pour le seul Payet. Qui dit mieux?).

Le bilan de l'effectif :
- 8 joueurs trentenaires à bout de souffle, et sans valeur marchande : Mandanda, Pelé, Hubocan, Rolando, Rami, Gustavo, Payet, Mitroglou.
- Un recrutement estival nullissime et hors de prix. Strootman qui se la jouait Fortnite à son arrivée mais qui aujourd'hui fait plus figure de Pokemon; Caleta-Car pour qui on se demande s'il a déjà eu une licence dans un club de football; et Radonjic qui est l'abonné au stade Vélodrome qui coûte le plus cher de l'histoire.
- De véritables énigmes : qui saurait dire à quoi servent Sertic, Abdennour, Hubocan, Njie...?
- Deux fameux "grantatakans" qui semblent souffir de polyhandicaps sur le terrain.
- Des pseudo-champions du monde plus à l'aise sur les plateaux télé, ou sur les pistes de danse du pays aixois qu'avec une paire de crampons au pied.
- Des joueurs plus intéressés par les millions qui arrivent sur leur compte en banque ou celui de leurs co-équipiers que par les couleurs qu'ils portent tous les jours sur leurs dos.  
- Des joueurs tous choisis par l'entraineur marseillais, bien qu'aujourd'hui il ait tendance à avoir une mémoire défaillante sur ce sujet.
- Des embrouilles de cour de récréation :"c'est moi qui tire le péno - Non c'est moi - Non c'est moi, je vais le dire au coach".



Dans n'importe quel club de football digne de ce nom, un bilan aussi catastrophique aurait eu des conséquences lourdes, et aurait très certainement donné lieu à de profondes restructurations. Par exemple, Manchester United vient juste de virer Mourinho alors qu'il avait gagné avec le club une Europa League, une EFL cup, un community shield et avait un bilan de 84 victoires en 144 matchs.
Mais pas avec Eyraud ! Bien au contraire ! Lui a choisi de donner les pleins pouvoirs à son coach et de prolonger le contrat de son entraineur de plusieurs années au moment où il fait redécouvrir le goût de l'humiliation aux supporters marseillais... en plus de n'avoir rien gagné


Plus préoccupé par l'image que par le niveau de jeu de son équipe, en plein mercato estival, Jacques-Henri nous sortait un clip lunaire où Maradona, entre deux lignes de coke, venait nous expliquer qu'à l'OM il était "venu de l'eau pour mettre le feu". Aujourd'hui cette phrase prend tout son sens... L'OM a sombré dans le grand néant car le paquebot avait cramé !
Le président marseillais n'a toujours pas compris qu'à Marseille, la seule image qui compte est celle que renvoient les joueurs sur le terrain. Il peut remballer sa tisane.

En pleine crise sportive, Jacques-Henri préfère nouer un partenariat avec Waze pour nous aider à trouver le stade ! Mais pour nous guider au stade, monsieur le président, encore faudrait-il qu'il y ait quelque chose à y voir ! Avec une affluence de 7 000 spectateurs, les rues marseillaises ne devraient pas être trop embouteillées. D'autant que ce n'est pas en attaquant toujours un peu plus les clubs de supporters que les tribunes devraient se garnir à nouveau.


Les discours en conférence de presse sont toujours les mêmes, lisses, fades et sans saveur : le "tout va bien madame la marquise" du football. Rudi Garcia dont l'équipe n'arrive pas à aligner deux passes et qui vient de se faire humilier en Europa League nous parle encore de Champions League ! Mais enfin pour qui prenez-vous les passionnés de football? On s'est fait humilier par Limassol et Francfort, et vous voulez nous faire croire que l'année prochaine on va éliminer le Réal de Madrid, Liverpool et la Juventus de Turin !!


Alors, pour faire semblant de se sentir préoccupés, on nous invente une incroyable réunion aux "states" où Eyraud et McCourt prendraient de grandes décisions. Personne n'est dupe. Cette réunion ne va déboucher que sur un n-ième powerpoint où Eyraud fier de lui, va nous annoncer que désormais à la mi-temps des matchs, on aura un spectacle de pompom girls offert par son nouveau partenaire Mc Donalds ! "Et pour une place à Jean-Bouin achetée, une grande frite est offerte!".


Aujourd'hui, il faut arrêter de se voiler la face. Le "OM champions project" a pu créer un instant l'illusion grâce au bon parcours en Europa League la saison dernière. Mais la nouvelle humiliation d'hier soir vient définitivement enterrer ce projet. Un de plus qui va trouver sa place aux oubliettes aux côtés de tous les autres : le Dortmund project, etc. etc. Il y en a tellement eu.


Alors que faut-il faire pour se sortir de là ?
tout d'abord, Rudi Garcia doit arrêter de prendre le club en otage, et retourner à un club digne de son niveau. S'il aime tant que ça Marseille, il y a des tas d'excellents clubs amateurs qui seraient certainement ravis de l'accueillir. La PHB a l'air d'être plus dans ses cordes.
Eyraud doit se trouver une entreprise plus en phase avec ses techniques managériales (on est tous des copains, on fait des graphiques excel, de beaux powerpoints en couleur, et on est content de nous).
Quant à Zubi... qui a compris sa place au club?


"Dire c'est faire rire. faire c'est faire taire". Aujourd'hui l'OM fait rire l'Europe du football, et pourtant les dirigeants ne font rien et ne se taisent pas pour autant".
La colère des marseillais ne devrait plus tarder à gronder.

  • Sur ParionsSport,
    Misez sur n'importe quel évènement sportif.