OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Paris 4-0 OM
La demi-volée de Luiz Mouloud

Le Lundi 28 Octobre 2019 par Luiz Mouloud Obama

Olympique de Marseille

On le savait et c'était par ailleurs assez classique, l'OM n'a rien pu faire face à des qataris qui ont investi père et mère, et même plus, dans un club sans saveur. 

Il ne fallait pas attendre, franchement, grand chose, de ce match qui, de toutes les façons, ne ferait que souligner la différence de budget entre Paris et Marseille. Il n'y a pas de secret et c'était convenu d'avance. Ce que je trouve déplorable, c'est l'attitude des supporters parisiens qui suivent le cirque qatari en reniant leur propre histoire, avec ce CUP Paris, ersatz de “groupe ultra” qui n'en est même pas un, qui tente de faire croire à tout le monde qu'ils auraient “volé” une bâche au Commando Ultra 84... quand on sait que les “supporters” parisiens ne sont rien d'autre que des bourgeois habitant le 16ème... enfin bref. 


Ce match est rageant à plusieurs titres. Dans un premier temps, nous avons montré que notre équipe s'en réduit encore trop à des balbutiements de jeu, ne sachant pas si elle devait presser, contre-attaquer, défendre dans un bloc bas ou encore frapper à distance. Quand on semblait construire, une mauvaise passe, un mauvais contrôle déclenchait automatiquement une occasion dangereuse des parisiens quand ce n'était pas un but. 

À ce titre, la stratégie de Villas Boas de jouer des hors jeux au départ des passes de Verratti n'était pas la bonne parce que c'était évident que Tuchel y avait pensé... C'est un gros risque qu'il ne fallait pas prendre. Paris a énormément joué avec ses latéraux, et quand on voit la faiblesse d'un Sakai... bref, on passe aux notes. 


Mandanda - 5 : Auteur d'une prestation très correcte, le gardien international n'a rien pu faire face aux 150 000 occasions que se sont procurés les parisiens en première mi-temps. 

Sarr - 3 : Il était à la rue et il commence à nous les briser avec ses multiples grands ponts qui donnent lieux à des centres trop longs...

Amavi - 5 : Rentré en deuxième mi-temps en lieu et place d'un Maxime Lopez fantomatique, Jordan Amavi n'a pas démérité, combinant bien avec Payet. Prestation à confirmer.

Sakai - 2 : Le joueur le plus nul côté olympien et de loin. Je ne sais pas d'où vient ce surnom de samouraï. Sûrement un amateur de sauce. 

Caleta-Car - 5,5 : Une des seules satisfactions de ce match pourri, avec Rongier. Solide et résistant, il contenait tant bien que mal les appels-contre appels des Icardi et MBappé. 

Kamara - 3 : Fautif sur le premier but, il doit vite se ressaisir sur les matchs suivants. 

Lopez - 3 : Doit se concentrer sur son football plutôt qu'à sa starification qui va plutôt le faire contribuer à retrouver la CFA. 

Strootman - 2 : Lent et maladroit. Il me fait penser à Pierre Richard. 

Rongier - 6 : Le meilleur joueur côté olympien, l'un des seuls à tenir son rang. Bonne vision du jeu, bonnes réceptions et bonnes transitions, un bol d'air frais dans toute cette mélasse. 

Germain - 3 : Y a-t-il besoin d'en dire plus ? 

Benedetto - 4 : Il cherchait à bien faire... peut-être trop. Dario est passé à côté de son match, il est vrai compliqué pour tout le monde et surtout dans l'animation offensive. 

Payet - 5 : Retour encourageant mais on reste sur nos gardes. 


DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !



  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Paris - Marseille

Championnat - Journée 11
Dim 27/10 à 21H00
Feuille de match - Historique