OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Paris 0-1 OM
Karma, animosité, objectif de championnat, toutes les raisons sont bonnes à prendre pour savourer la victoire d'hier soir.

Le Lundi 14 Septembre 2020 par Fanalink

Olympique de Marseille
Crédit:PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

De longues années ont passé sans une victoire de l'OM en canalsico. Défaites écrasantes, match nul arraché dans les dernières minutes, des matchs à l'arbitrage douteux, les souvenirs de ces moments difficiles s'effacent peu à peu depuis hier soir, pour laisser place à la célébration d'un match qui marquera, on l'espère, le début d'une belle saison.

C'est un collectif olympien solide qui a foulé hier soir la pelouse du parc des princesses. Un match préparé, un système de jeu efficace, des joueurs déterminés, que ni la cartonite aigüe de l'arbitre, ni les siestes du car VAR, ni les pleurnicheries intempestives de Neymar ou Leonardo n'ont réussi à ébranler.

Cette victoire, les joueurs Marseillais ne l'ont pas volée. Fiers, armés d'une grinta incroyable, jouant en vrai collectif, une vraie démonstration du travail d'AVB. Un match qui rassure, et encourage aux vues de l'arrivée de la C1. Des olympiens qui ont montré comment un mental peut faire remporter des matchs, un exemple à prendre pour le PSG qui en a bien besoin le soir de ses grandes confrontations européennes. 

Olympique de Marseille

Hier soir, les joueurs marseillais ont prouvé que tout ne peut pas s'acheter à coups de milliards d'euros. La capacité à laisser son égo de côté au profit de l'équipe, la hargne, la ténacité et l'amour du maillot, s'apprennent, se travaillent et ne se transmettent que dans les clubs où histoire, légende et valeurs persistent.

Un match qui a néanmoins révélé les dessous d'un football français détestable.
Les médias sportifs ont une fois de plus montré leur affection au club de la capitale, donnant des débriefs de pleurnichards épuisants, aux commentaires lassants, bien loin de l'analyse sportive attendue pour ce genre de match. Leur analyse est simple, si l'OM gagne il n'y a aucune légitimité, il y a eu soucis d'arbitrage, soucis de calendrier, pandémie, provocations ou autre excuses trouvées sur le moment. Si le QSG gagne c'est normal. Alors oui, l'OM n'avait pas gagné depuis longtemps, mais le travail de l'entraineur commence à porter ses fruits, les joueurs expérimentés et soudés révèlent leurs techniques. L'Olympique de Marseille revient à un niveau annonciateur de futures belles performances et c'est cette analyse, objective qui était attendue hier soir. 

Nous ne reviendrons évidemment pas sur les violences, avérées ou supposées de cette rencontre. La commission de la LFP fera son travail, elle n'a jamais fait de cadeau à l'Olympique de Marseille, et nous aurons tout le temps d'y revenir le moment venu. Une Ligue de Football qui devait prendre des décisions importantes contre le QSG après ces actes terribles venant de Kurzawa, Paredes ou encore Di Maria, ce dernier ayant délibérément craché à la figure d'Alvaro Gonzalez. Rappelons d'autant plus que Di Maria était positif au Covid il y a encore quelques jours. Nous n'attendons pas grand chose de la Ligue qui à son habitude protégera les pleureuses parisiennes qui, hier, ont été humiliées par des olympiens enragés. 

Dans la catégorie "lumière sur les dessous détestable", la palme d'or revient certainement à Léonardo. Le directeur sportif, au bout du rouleau s'est lancé dans une tirade pitoyable mais révélatrice. Repos après la C1, match à la 3eme journée, Covid-19, tout y est passé. Son monologue larmoyant a cependant bien amusé les supporters de l'Olympique de Marseille. En effet, lorsque le directeur sportif suggère lui-même deux noms d'arbitres pour arbitrer la rencontre, c'est le rideau qui tombe sur la réalité du football. Alors oui, un arbitrage différent aurait évité des cartons injustifiés des deux côtés et aurait certainement permis à l'OM un score de 2-0 bien mérité. Mais de là à suggérer ouvertement Mr Turpin ou Mr Bousquet, il y a de quoi se tordre de rire.

On ne peut pas passer à côté du spectacle de danse-théâtre, offert généreusement par Neymar hier soir. Crise de nerf, énervement, roulé-boulé et pas chassés, certains réalisateurs devraient se pencher sur les talents d'acting du joueur, dont la future carrière cinématographique s'annonce prometteuse. Le brésilien a encore prouvé hier qu'il ne parviendrait jamais à obtenir un Ballon d'or. Un mental digne d'un joueur de basse échelle, un joueur qui abandonne rapidement, qui passe à travers une rencontre pour 2-3 coups reçus mais surtout un joueur qui ne voit que par lui et non par son équipe. Un mental qui représente bien celui du petit club qu'est le PSG. Un club qui se noie dans des billets venant du Qatar, un club qui ne représente en rien le football et le sport. Alors malgré les critiques envers le brésilien lors de son départ du Barça, nous pouvons conclure qu'il a fait le meilleur choix que de rejoindre un club qui lui ressemble entièrement. Un brésilien meilleur en acting ou en vélo d'appartement de https://www.velodappartement.org.

Au delà des joueurs et du coach, l'autre fait positif vient des supporters marseillais. Présents sur Marseille, au Parc des Princes comme en témoignent les explosions des supporters sur le but et le but refusé, ils ont été partout jusqu'à accueillir par centaines les joueurs olympiens à l'aéroport dès 3h du matin en y mettant une ambiance folle.

Olympique de Marseille

Des banderoles ont vu le jour ces dernières heures dans toute la cité phocéenne en réponse aux déclarations et banderoles racistes venant des groupes de supporters parisiens. Un nouvel acte montrant la suprématie et surtout la classe des supporters marseillais qui ne sont que des provinciaux vivant dans la boue d'une ville insalubre comme peuvent le déclarer ces parisiens depuis leur ville qu'ils fuient à n'importe quelle occasion. 

 Olympique de Marseille Olympique de Marseille

Mais le clou du spectacle hier, était réservé aux joueurs de l'Olympique de Marseille et à Mr Villas-Boas. Une mention spéciale à Bouba Kamara, envoyant des bisous d'amour à ses détracteurs, une scène d'une poésie sans égale alors que le minot recevait des jolis noms d'oiseaux des tribunes parisiennes.

Sans oublier les déclarations exceptionnelles de l'entraineur :

Ils ont eu 10 ans de domination mais ils ont dû mettre 1,5 milliard d'investissement qui leur donne tellement de joie quand ils jouent contre l'OM pour donner un peu d'importance à ce qu'ils font dans le Championnat français. Parce que je pense qu'à la fin, l'objectif de l'investissement du Qatar c'est de gagner la Ligue des champions et la Ligue des champions reste seulement à un endroit.


Tuchel m'a dit : "tu devrais jouer au loto", je lui ai répondu : "tu as joué au loto après l'Atalanta ?"


Merci, merci pour hier soir, vous avez fait la fierté de tout un peuple, et tous les amoureux de l'OM ont hâte que cette saison continue ! Marseille fête son équipe, fête le football et continuera de fêter son OM !

DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Paris - Marseille

Championnat - Journée 3
Dim 13/09 à 21H00
Feuille de match - Historique