OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Les adieux méconnus de Bielsa aux supporters de l'OM

Le Samedi 29 Août 2015 par Le Corbeau Phocéen

Olympique de Marseille 

Flashback. Lundi 13 juillet 2015, vers 17 heures. Cela fait très exactement une semaine que Marcelo Bielsa est de retour à Marseille.

L'inquiétude au sujet d'un retour qui tardait à se préciser a laissé place à l'enthousiasme, la joie de retrouver un entraîneur argentin qui a de nouveau l'air comme chez lui, parcourant des installations qui lui sont devenues familières depuis un an. Le thermomètre en cet après-midi d'été affiche 34° à la Commanderie, et les centaines de supporters marseillais présents n'ont pas hésité à affronter la chaleur, pour assister à l'une des premières et trop rares apparitions publiques de celui qui est devenu la seule véritable attraction du club olympien.

Dehors, les portes se referment, au grand dam de ceux qui sont condamnés à rester de l'autre côté des grilles. Sur la pelouse, il faut près d'une heure pour voir débouler celui vers qui toute l'attention se porte, quand l'entraînement des joueurs de l'OM a lui déjà commencé. De recommandations en remontrances, l'argentin se contente en y regardant de plus près d'observer, d'ajuster, là où il ne forme d'ordinaire qu'un seul corps avec ses joueurs. Le regard fuyant de l'argentin n'est également pas le même, sa tension et son irritabilité, palpables sur le terrain, témoignent elles aussi d'actes potentiellement en conflit avec sa pensée. En retrait pour observer la fin de la séance, c'est tout seul qu'il se dirige doucement vers la masse de supporters marseillais regroupés pour l'attendre.

« On a senti un Bielsa tendu avec les joueurs et détendu avec les supporters, comme s'il avait quelque chose derrière la tête. » raconte un supporter témoin privilégié de la scène.

Photos, autographes et sourires, c'est pour la première fois depuis son arrivée à Marseille que Marcelo Bielsa s'adonne à un bain de foule. Un timide au revoir semble se dessiner au bout de minutes qui ont l'air suspendues dans le temps, avant de revoir l'argentin se diriger de lui-même, traversant la pelouse et enjambant filets de buts et barrières, vers les supporters qui se dirigeaient innocemment vers la sortie. Le natif de Rosario s'asseoit dans l'assemblée, au milieu de supporters de l'OM de tous âges, et accorde près d'une demi-heure à ceux qui sont présents, quasiment sans rien leur refuser. Allant même jusqu'à porter, l'air amusé, une casquette à son effigie. Une scène que le site officiel du club décrit sur le moment comme « sans aucun doute à tout jamais dans les annales du club ».

Olympique de Marseille

Précieuse, sans doute car trop rare. Une proximité physique aussi inhabituelle que soudaine, trois semaines plus tard il annonce à la suite d'un match à domicile face à Caen sa volonté de quitter l'OM. « Si Marcelo Bielsa voulait être près des supporters comme il l'a fait, je pense qu'il l'aurait fait dés le départ. J'ai ressenti ça comme un adieu » dira un autre supporter olympien présent ce jour-là.

Ou comment saluer dans une dernière accolade, ces supporters de l'OM qui avaient presque gagné le droit de rêver.

Article initialement publié ici

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.