OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Quand Drogba fait sauter Chateauneuf ...

Le Jeudi 06 Mai 2004 par Jybee

Ami(e)s de l'OM bonsoir. Cela faisait bien longtemps que les quarts de virage n'avaient pas été comble au Vélodrome, et il fallait bien une demi-finale retour de l'UEFA avec la qualification au bout pour remplir au complet ce stade mythique, qui a chanté ce soir comme un seul homme. Des supporters réunis derrière une équipe Olympienne qui n'a de cesse de nous surprendre en cette fin de saison. Si vous m'aviez dit avant la trêve que l'OM jouerait la finale de l'UEFA, j'aurais esquissé un sourire en coin, l'air de dire : C'est la fête... Mais les changements apportés par José Anigo ont été tels que l'équipe s'est transformée : elle a retrouvé son âme.

Ce soir, c'est tout Marseille qui était derrière l'OM, pour aller chercher les billets d'avion pour Goteborg. Cela n'aura pas été sans peine, et chacun aura tremblé jusqu'au bout dans son fauteuil ou debout dans le stade. Le match ne pouvait pas mieux commencé avec l'ouverture du score de l'inévitable, l'incontournable et l'irremplaçable Didier Drogba, qui a revêtu ce soir son costume de Goléador. Quand Drogbazooka fait sauter le Château, c'est tout Marseille qui hurle de bonheur. Mais qu'il est dur de se dire que le destin du club repose sur les épaules d'un seul homme. Car même si le match se gagne ou se perd à onze, il est le dernier maillon de la chaîne qui conduit le club droit au but.

Ce soir, et comme à chaque sorti européenne depuis les 1/16 de finale contre Dnipropetrovsk, les Olympiens nous ont sorti un match solide et sérieux, avec à nouveau aucun but encaissé. De quoi rassurer la défense. Après les Anglais de Liverpool ce sont donc ceux de Newcastle que les Marseillais se payent le luxe d'éliminer. Avec les Italiens de l'Inter, ce sont là trois grosses pointures du football européen que l'OM a sorti de la compétition. Un beau parcours, qui n'a rien à envier à personne. L'équipe reste invaincue sur l'ensemble des huit rencontres qu'elle a disputé dans la compétition, en espérant en ajouter une supplémentaire le 19 Mai. Ce sera dur contre Valence, leader de la Liga, mais nous sommes là pour y croire. Impossible n'est pas Marseillais.

Ce sera du reste la quatrième finale Olympienne en 13 ans. Après la défaite de Bari, est venu la victoire de Munich. Après la défaite de Moscou, si l'on veut suivre la logique, devrait venir la victoire de Goteborg pour équilibrer tout ça. Ce serait historique. Deux finales de chaque, une perdue, une gagné, ce serait le pied.

En attendant, savourons le succès de ce soir, car il ne pouvait rien nous arriver de mieux en cette fin de saison. Personne n'aurait parié un kopek en début de saison sur le parcours invraisemblable de cette équipe Marseillaise qui a mérité un peu de repos en attendant Dimanche, et le déplacement à Monaco si mes souvenirs sont bons. Les deux finalistes européens face à face. Comme un symbole.

Sur ce mes amis, commencer à brûler les cierges et priez la Bonne Mère, car si l'essentiel a été fait, le plus dur reste à faire. Une chose est sure, nous serons tous derrière pour vibrer une dernière fois cette saison en Coupe d'Europe.

Allez l'OM, et à dimanche prochain...


Jybee ...

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.