OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Eydelie : Le fauché affamé

Le Mercredi 25 Janvier 2006 par Tredici

C'est dans une ambiance malsaine qu'évolue le foot français en cette période. Pour cause l'article ravageur de Jean Jacques Eydelie, ancien joueur de l'OM dans les temps où Marseille caressait le toit de l'Europe, paru dans l'Equipe Mag. Démenti sur démenti, preuve sur contre preuve, la parole d'un tel, la parole d'un autre; c'est sur ce cercle vicieux que le Football Français vacille ces derniers jours.

Tout a débuté samedi avec ma fameuse et reposante revue de presse du week-end. Je tombe nez à nez avec ce numéro et la face baveuse et avide de cet ancien joueur, les titres m'ont l'air prometteur. Je sens déjà la partie de pugila arrivée... Et là, la lecture commence, les lettres débitent des mots agressifs avec une telle précision, une telle propreté dans ce récit chronologique et parfait que j'y crois pas. Je me suis sûrement perdu, je suis au rayon Science-fiction c'est pas possible... Il y a bien malheureusement qu'un aveugle qui ne pourrait pas voir la haine et l'avidité qui sort de cet article et de ce torchon d'Equipe Mag.

La tristesse d'un pauvre type, sans revenu qui essaie de nous émouvoir sur son lit familiale avec ses enfants. Hé oui sa conscience ne peut plus retenir ce secret qui le hante, qui lui pèse, qui l'étrangle chaque soir... La pourriture, la cruauté et la tricherie sont les valeurs Marseillaises. Que des corrompus, des morts la faim dans cette cité Phocéenne. 

On parle ainsi d'infiltrations de produits dopants à la « queue leuleu » (ambiance sauna gay), de réunions pour définir la stratégie et pour mettre en place la tricherie... De dirigeants corrompus, de coéquipiers passifs... Un dossier qui fait l'effet d'un coup de couteau dans le blason Olympien.

Les répercutions seront ce qu'elles seront, les médias annoncent quelques heures après la publication du magazine la plainte déposée par Bernard Tapie, l'indignation du Milan AC, une enquête de l'UEFA etc... Les coéquipiers de Jean Jacques, alias « le fauché affamé », démentent pour les plus « sympas » et vont porter plainte pour les plus courageux... 

Et voila la spirale de la médiatisation, les supporters Marseillais se reconnaissent dans la parano « anti-Om » et se sentent profondément attaqués. Sur une seule parole, l'Olympique de Marseille bascule dans l'indignation du football français, la honte de l'hexagone « les magouilleurs sont de retours »... Les gros titres s'abattent sur l'Om, le JT de 20h et la masse anti-Olympienne a enfin de quoi grignoté.

Un abattage médiatique basé sur des accusations infondées et faux. Car les joueurs Olympiens ont subis un test anti-dopage après cette finale glorieuse. Des précisions sur Valenciennes – Olympique de Marseille pour lequel l'Om et les hommes en questions ont purgés leurs peines. Descente en D2, Destitution du titre de 93 et le plus grave : le mépris pour ce 26 mai 93, acquis selon certains d'une manière indigne...

Et l'Om traîne à ses basques cette sale réputation... Revenons-en au fait, et au tournant de la semaine l'apparition sur LCI de Bernard Tapie à l'émission « On refait le match ». Véritable petite bombe artisanale, Il fait scandale répondant de manière virulente et passionnée et sort à quelques minutes de la fin de cette émission, l'accusation de tous les supporters Marseillais : l'affaire Bordeaux – Psg de 99. Bernard Tapie s'étonne qu'une tricherie puisse avoir lieu en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions et propose à Sacamano et toute sa clique de visionner ce match en question si ils veulent de l'arrangement et de la tricherie.

Taulé dans les 2 clubs en questions, qui menacent de porter plainte contre l'ex-Président de l'Olympique de Marseille. Et il ne manquait plus qu'un acteur, et il arrive, la FFF qui prend la défense de l'Om et demande le calme, souhaitant étouffer ce scandale et ses multiples périphéries. Est-ce la forêt qui cache l'arbre ? Si la France entière veut la vérité sur l'Om pourquoi pas. Mais nous supporters Marseillais demandons des clarifications sur l'étouffement de l'affaire Bordeaux – Psg de 99 et sur toutes les magouilles du Football Français. Et quand j'entend les Italiens se plaindrent, je rigole fortement. Dans le domaine de la magouille les Italiens n'ont pas de leçons à nous donner... Bien sur ce n'est que le (re)commencement. 

Quoi qu'il arrive 26 MAI 1993 : A JAMAIS LES PREMIERS

Marseillement

Tredici

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.