OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Rennes 1-1 OM
Un bon point de pris

Le Dimanche 23 Août 2009 par elyna

Après deux résultats positifs, l'OM pouvait espérer ramener les 3 précieux points du stade de la route de Lorient. Cependant l'équipe rennaise, plus que convaincante, n'a pas laissé l'OM s'imposer sur sa pelouse. Emmenée par un Jérôme Leroy très en forme, la formation rennaise a su non seulement contenir l'armada offensive marseillaise, mais aussi donner des sueurs froides à tous les supporters marseillais venus de toute la France envahir la ville de Rennes, bleue et blanche pour l'occasion.

Mais le ton est donné dès les premières minutes : les rennais ne sont pas là pour laisser les marseillais régaler leurs fans. En effet les bretons positionnés très haut,ne laissent aucune chance aux phocéens de s'imposer dans la bataille du milieu de terrain. Une première alerte sonne même le chaos dans la défense marseillaise : à la 4ème minute servi par Bocanegra, Bangoura lobe Mandanda, heureusement sauvé par la transversale. S'ensuit alors une période nettement à l'avantage des rennais : profitant de la transparence de joueurs tels que Ben Arfa ou Brandao, les rouges et noirs jouent un jeu dangereux et percutant.

Et c'est donc logiquement que Leroy rentra dans la surface marseillaise avec la ferme intention d'ouvrir le score, si une main de Diawara ne l'avait pas empêché de conclure. C'est finalement sur un pénalty, suite à cette action; que Leroy marquera son but tant mérité. A cet instant on peut clairement dire que les phocéens sont dans une mauvaise posture, et la mi-temps est alors attendue pour recadrer cette équipe marseillaise méconnaissable. Deschamps opère alors deux changements : Ben Arfa et Abriel sortent pour laisser leurs places à M'bia et Morientes. Le changement est clairement offensif.

À la 53ème Niang marque, d'une tête vengeresse, le but de l'égalisation, suite à un coup franc parfaitement tiré de Cheyrou. Deux minutes plus tard, Gyan tentera vainement sa chance, tout comme Lemoine peu après. Comme pour rappeler aux marseillais que le match nul n'est pas encore acquis ... Loin d'être acquis même, si l'on se fie à la bourde du portier marseillais qui rata son crochet juste devant Bangoura avant de le contrer rapidement. Espérons pour le gardien que Domenech, présent dans les tribunes, ne regardait pas à ce moment, préférant préparer son futur mariage, prévu pour le lendemain de l'élimination de l'EDF au mondial 2010. Mais on s'éloigne du sujet...

Le jeu s'équilibra finalement plus ou moins, comme dans un match de coupe. Mais la différence se fera au niveau des gardiens. A l0 minutes de la fin du temps réglementaire, Morientes, servi par Taïwo, reprend à bout portant, malheureusement il en faudrait plus pour déstabiliser le gardien rennais qui réalisa une parade de grande classe, sauvant ainsi son équipe. La rentrée de Kaboré, à la place de Cissé, permettra aux olympiens de tenir le point du match nul, presque inespéré en première période.


La composition des équipes :

La compo olympienne :
Mandanda - Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo – Cissé (Kaboré 83ème), Abriel ( M'bia 46ème), Cheyrou - Ben Arfa (, Morientes 46ème), Niang, Brandao

La compo des bretons :

Douchez- Fanni, Mangane, Hansson, Bocanegra, Lemoine,Leroy, M'vila, Bangoura, Gyan (Sow, 84ème), Marveaux (Danzé 67ème)


Les notes du match :

Mandanda : 5.5 : Malgré sa bourde qui aurait pû être fatale, le portier marseillais s'est rattrapé sur quelques duels. Cependant sa fébrilité risque de couter cher.

Bonnart : 6 : Offensif, mais présent dans les duels, le phocéen a fait une reprise plus que satisfaisante.

Diawara : 5.5 : A provoqué le pénalty, quelque peu brouillon dans ses interventions.

Heinze : 6 : Malgré quelques erreurs, il reste solide.

Taïwo : 6 : Moins présent que d'habitude, mais cependant auteur de quelques montées qui auraient pu amener un but marseillais.

Cissé : 5.5 : Invisible en première période, il s'est un peu rattrapé en seconde mi-temps, mais son apport reste insuffisant.

Abriel : 5 : Il n'a joué qu'une mi-temps, peu être trop peu pour le juger. Mais le phocéen aura été presque transparent.

Cheyrou : 6.5 : Régulier. Un bon nombre de ballons récupérés, solide et rassurant.

Ben arfa : 5 : Transparent.

Brandao : 4.5 : Aucun duel gagné malgré son physique, n'a rien apporté en attaque.

Niang : 6.5 : Sauveur de l'OM avec son but décisif, il est le seul attaquant à se créer de réelles occasions.

Remplaçants :

Morientes : (5) : Il n'a presque touché aucun ballon, cependant il a failli être décisif. Après tout, c'est tout ce qu'on lui demande...

Kaboré : (6.5) : Il n'a joué que quelques minutes, juste assez pour montrer qu'il a le talent et les épaules pour assumer les couleurs marseillaises.

M'bia : (5.5) : Auteur d'un tacle violent sur Leroy, presque anti-sportif.

Du côté rennais on retiendra la performance de Leroy , véritable poison pour notre défense. Hansson, solide dans sa défense, et surtout Douchez, impérial dans ses buts.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.
La rencontre

Rennes - Marseille

Championnat - Journée 3
Sam 22/08 à 21H00/2009
Feuille de match - Historique