OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-2 Borussia Dortmund
Pour fêter les 20 ans de la victoire en ligue des champions ?

Le Jeudi 12 Décembre 2013 par Bab Joo

Freddo, un Marseillais pure souche, homme de radio réputé et véritable fondu de l'OM au sang blanc et bleu dans les veines, vient aujourd'hui débriefer la défaite de l'OM (1-2) face à Dortmund. Il nous en livre son analyse.

Le 26 mai 1993, l'Olympique de Marseille entre dans l'Histoire. C'est le premier club français à remporter la Ligue des Champions, première du nom, d'ailleurs (avant, c'était la Coupe d'Europe des Clubs Champions).
Le 11 décembre 2013, pour fêter le 20ème anniversaire de cette victoire, l'Olympique de Marseille entre encore dans l'Histoire... en devenant le premier club français à ne marquer aucun point dans une poule depuis que la Ligue de Champions se dispute sous sa forme actuelle. Et que l'on ne vienne pas me dire que c'est anecdotique ! Pour les vrais Marseillais, cela fait mal !

Dommage ! Après une entame de jeu difficile et un but encaissé dès la quatrième minute, l'OM a su retrouver de l'envie et a su revenir au score. Les Olympiens ont cherché à mettre de l'agressivité dès le début. Malheureusement, à la 34ème minute, Payet reçoit un carton rouge qui n'est pas véritablement justifié. C'est vrai, Payet joue le penalty, mais l'arbitre tue le match en le sanctionnant.

On a essayé de tenir tout le match. Mais à la 86ème minute, le Borussia marque malgré une volonté exemplaire des Phocéens. Ce match, au niveau de la fatigue, va laisser des traces pour Lyon. Il faut maintenant vite récupérer et se concentrer sur le match à Gerland qui va être décisif pour la suite du championnat, et pas que ...

Mandanda a montré l'exemple sur toutes ses sorties. Il a plutôt été autoritaire dans ses parades mais a manqué son intervention sur une frappe de Grosskreutz. Il est également passé à deux doigts d'un penalty pour une faute sur Lewandowski, mais on ne peut pas lui en vouloir. A la fin du match, Steve se prend malheureusement ce but...

La défense a eu un début de match très difficile. Je pense que Lucas Mendes était un peu perdu et ça se sentait dans ses interventions. Il était le seul à manquer d'agressivité. Mendes a été battu par Lewandowski sur le premier but à la 4ème minute, puis percuté par Mandanda qui l'a sonné. Résultat : il n'est jamais revenu dans son match.
Ce n'était pas non plus le meilleur match de Mendy, mais il était là dans l'impact. Il s'est fait prendre de vitesse par ses adversaires et a eu du mal à se situer. Petit match.
Souley a encore, encore, encore, encore su être le boss, il a motivé et encouragé l'équipe et a égalisé à la 14ème. Il a été autoritaire et a tout contrôlé malgré la cagade à la soixantième minute, où il fait une passe en retrait reprise par Lewandowski qui, lui, manque le cadre. Il sera le seul et unique buteur du match du côté Olympien malgré sa position de hors jeu.
Quant à Fanni, il a tenu son match du côté droit. Les choses se sont compliquées quand il a été repositionné dans l'axe.

Concernant le milieu, Lemina et Cheyrou ont su aider l'équipe. C'est vrai, on ne les a pas beaucoup vus offensivement, mais défensivement, ils ont été remarquables.
José a préféré mettre Lemina à la place d'Imbula. Je l'ai trouvé très bon dans ses impacts physiques. Il a fait preuve d'une volonté incroyable et est resté costaud dans les duels. Il y a du talent dans ce minot malgré quelques pertes de ballons importantes.
Cheyrou a couru partout. Il devait gérer sa zone et aller éteindre les incendies côté gauche. Je l'ai vu transpirer et j'en déduis qu'il a dû se donner sur le terrain. Si lui ne se donne pas, c'est emmerdant pour aller pleurer chez le Président...

En attaque, Gignac était seul en pointe. Trop souvent dos au but, intéressant par ses remises, il a fait ce qu'il pouvait.
Thauvin était partout : devant, derrière et au milieu. Il a donné un match plein ! Preuve de son succès, le Vélodrome à scandé son nom à sa sortie. Tout est beau chez lui quand il joue, même s'il s'est un peu noyé dans toutes les tâches qui lui étaient confiées. Dans tous les cas, on ne pourra pas dire qu'il n'a pas mouillé le maillot. Je l'ai vu défendre sur la ligne de corner.
Payet a été à l'origine du but de Souley. Je l'ai rarement vu aussi déterminé, peut être trop ? C'est cette détermination qui lui a coûté un deuxième carton jaune et une expulsion. A sa sortie, il n'a pas hésité à shooter dans le poteau de corner. Celui ci, cassé en deux, a été rafistolé avec du scotch. Ce scotch est-il compris au budget du nouveau projet ?
Khalifa est impliqué dans le but marseillais. Il a été remplacé par Morel pour blinder le couloir gauche. Lors de sa sortie, nous aurons pu constater qu'il est passé à côté de son coach sans qu'il n'y ait un échange de regards, à l'inverse de Thauvin qui a eu droit à un check de l'entraineur.


Je voudrais revenir également sur Baup. Je ne jugerai pas ses qualités de coach. Ce qui m'a déplu dans son licenciement, c'est qu'il a été lâché par des joueurs qui se sont plaint au-dessus. Doit-il porter toutes les responsabilités qu'on veut bien nous faire croire ? Qui faisait l'équipe ? Il faudra aussi que l'on m'explique l'histoire des oreillettes dont tout le monde parle... Maintenant, le projet tant aimé du Président est mené par lui et par Anigo. Ils sont maintenant sur le devant de la scène et ne pourront plus se cacher derrière personne.


Vous avez essayé de tout donner hier soir. Il y a eu de l'orgueil et de la combativité. C'est un bon état d'esprit qu'il aurait fallut adopter avant ce match. N'oubliez pas que lorsque vous jouez avec le maillot de Marseille, il faut le respecter. Maintenant donnez tout à Gerland ! Je veux voir dans chaque match le même orgueil et la même combativité que j'ai pu voir hier soir.

L'ambiance au vélodrome était au rendez-vous. On sentait une tension car nous avions tous peur de repartir avec zéro pointé de cette Ligue des Champions, ce qui fut le cas. Nous sommes le seul club français à avoir fait zéro. Nous aurions pu gratté quelques points, surtout si les joueurs n'avaient pas décider de faire leurs caprices sur les deux match d'Arsenal, et, on va dire, un de Naples. Nous aurions alors pu prendre des points sur ces trois matchs. Au lieu de cela, certains ont préféré faire les divas dans les vestiaires ; d'autres, voire les mêmes, ont profité des nuits marseillaises. Une chose est sûre : José va remettre de l'ordre là dedans.

Il était d'ailleurs beau José habillé en Borsalino. Ca nous a changé du bonnet et du survêt. Plus sérieusement, on a bien senti qu'il a apporté de la combativité aux joueurs et qu'il les a recadrés. Maintenant, ça va être à l'équipe de tout donner et de prouver qu'elle est digne de représenter le maillot marseillais.

Hier soir, j'ai pu voir comme tout le monde des joueurs combatifs, mais je demande à voir pour la suite... Au niveau tactique je n'ai pas vu une grande évolution. Certes Anigo n'a eu que trois jours pour préparer ce match mais je ne suis pas convaincu de ses stratégies tactiques. Et je ne souhaite qu'une chose : me tromper.

Je ne sais pas quelle sensation a eu notre Président hier soir quand il s'est retrouvé face au projet qu'il admire tant (Dortmund !) et qu'il veut mettre en place à Marseille. Ce que je constate, c'est que l'équipe et le projet qui le fait tant rêver sont qualifiés pour la suite de la compétition, et que son propre club est éliminé avec zéro point. Pour les vrais Marseillais, un résultat aussi nul ne marche pas ! C'est rageant et dur à digérer ! Et cela aurait pu être pire si Dortmund avait concrétisé toutes ses occasions ! On se serait alors pris une valise et le Mistral aurait soufflé sur la France entière.

Vous savez ce qu'il vous reste à faire. A nos yeux, ce n'est pas sur un match que vous allez vous racheter. Nous souhaitons dorénavant que vous alliez chercher le podium. C'est maintenant qu'on va voir si le projet du Président est vraiment réalisable. Si nous ne terminons pas sur le podium, ce sera comme le dit si bien Schwarzie : "Hasta la vista, baby ! " Dimanche soir, arrachez-vous et montrez qu'il n'y a qu'un Olympique, l'Olympique de Marseille. N'oubliez pas de venir saluer le parcage marseillais car vous ne pourrez jamais nous reprocher de ne pas gagner le match des tribunes !

On a quand même eu un plaisir hier soir : retrouver notre DD Fournel !

Le mot de la fin sera ce qui était inscrit sur les bâches des Winners : "Respectez nous !" "Respectez l'OM !"

Retrouvez Freddo sur Twitter : @FreddoPau

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.
La rencontre

Marseille - Borussia Dortmund

Champions League - 6
Mer 11/12 à 20H45/2013
Feuille de match - Phase de groupes