OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#Supporters Le préfet a reçu les supporters olympiens

Le Mardi 21 Novembre 2017 par Casual Mars

La Provence nous apprend dans son édition du jour, que le préfet des Bouches-du-Rhône a reçu les supporters marseillais, afin d'évoquer les événements qu se sont déroulé à Guimarães mais également autour du Stade Vélodrome face à Paris. Il y a comme une odeur de répression dans cette ambiance délétère pour les ultras.

Le préfet, Olivier de Mazières, souhaitait entendre les explications des supporters olympiens, comme si ces derniers étaient d'ores et déjà reconnus coupables. Fraîchement nommé, celui-ci a adopté un ton des plus fermes face aux représentants des associations de supporters. Est-ce un proviseur qui convoque des élèves turbulents dans son bureau ? Ce Monsieur a-t-il également convoqué le commandant des garnisons de CRS qui étaient déployées sur le Boulevard Michelet, pour entendre ses explications ? Le préfet a menacé d'interdire les venues de tous supporters adverses au Stade Vélodrome. Les groupes de supporters ont répondu qu'ils étaient prêts à diffuser le message auprès de leurs adhérents, mais que les troubles sur la voie publique n'étaient pas de leur ressort. Le maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille, Yves Moraine (LR), était présent lors de la réunion entre le Préfet et les associations de supporters. Dans un communiqué, il a expliqué hier qu'il proposait la création d'une "charte du bon supporter, que chaque club de supporters pourrait faire signer à ses adhérents, et dont le non-respect serait sanctionné par une exclusion du dit club. Ce qui compte, c'est que la violence soit bannie du stade et de ses abords, que les riverains retrouvent de la sérénité, que le sport reste une fête !"

Concernant ce qu'il s'est passé avant le match face au club du Qatar, le journal provençal explique :
« ...Aux scènes d'affrontements du 22 octobre entre une frange d'excités et les forces de l'ordre sur le boulevard Michelet avant le Clasico... »
Ah oui ? Le cortège de supporters marseillais était bruyant, c'est vrai. Il était vindicatif envers l'adversaire parisien, c'est vrai. Il faisait preuve de ferveur, digne du 12ème hOMme, encore vrai. Certes le cortège de supporters sur le rond-point du Prado bloquait la circulation, mais qui sont ceux qui ont perdu leur sang froid, qui ont commencé à utiliser les canons à eau sur la foule pour la disperser ? Qui sont ceux qui ont gazé les terrasses des brasseries, qui ont instauré un climat de guerre civile ? Allant même jusqu'à gazer à l'intérieur de la Boutique des Supporters, face au Stade Vélodrome, où il devait certainement y avoir là des dangereux hooligans armés jusqu'aux dents, venus se réfugier, n'est-ce pas ? Ces méfaits sont le fruit des "méchants supporters marseillais" peut-être ?

Puis il y a la fameuse "Affaire Evra". L'Instagrameur adepte de kick-boxing, faisant preuve, semaine après semaine, de son désintérêt total face à la situation sportive du club, préférant faire ses petites vidéos ridicules, même au lendemain d'une rouste monumentale face à Monaco, n'a-t-il pas attiser la colère et l'impatience des supporters ? Un plot sur la pelouse, un guignol sur les réseaux sociaux. Ce dernier n'a-t-il pas tiré un ballon dans le parcage marseillais, en visant les supporters, comme s'il souhaitait délibérément faire mal à quelqu'un ? N'est-ce pas lui qui, avec son égo surdimensionné, a provoqué les supporters olympiens, en leur faisant signe de descendre en découdre sur la pelouse ? Certes il s'est fait chambré à l'échauffement, voire même insulté. Mais il s'attendait à quoi après ces six derniers mois indigne d'un joueur de l'OM ? Une holà et une standing ovation ?

Il est si simple de faire une plaidoirie à charge contre ceux qui sont derrière l'Olympique de Marseille depuis tant d'années, aux quatre coins de France et d'Europe...

La direction de l'OM n'aurait donc pas digéré le fait que des supporters marseillais soient descendus à la rencontre de l'ancien joueur de la Juve. Admettons, ces derniers n'auraient pas dû répondre à la provocation de l'autre guignol, c'est peut-être vrai. Mais cela justifie-t-il cette charge contre le 12ème hOMme ?

Poursuivi par l'UEFA pour "invasion de terrain, utilisation de fumigènes et dommages matériels", le club marseillais a écopé d'une amende de 25 000 € venue s'ajouter à celle récoltée pour la réception de Konyaspor (14 000 €) et la fermeture partielle du Virage Sud pour la réception de Salzbourg. La Provence informe donc que les dirigeants de l'OM ont décidé de ne pas aider financièrement les groupes pour le périple jusqu'à Konya, jeudi prochain.

Une partie des membres des "Supporters canapé" n'hésiteront pas à cracher sur les groupes de supporters, à condamner et critiquer, alors que la plupart de ceux-là qui dénigrent les supporters qui se déplacent, ne se pointent jamais au Stade Vélodrome, ou peut-être une fois par an, pour voir jouer Paris.

Le journal local explique donc que ces "méchants supporters" qui suivent notre Olympique Magnifique partout où ce dernier joue, s'ils souhaitent se rendre en Turquie, devront donc se débrouiller seuls. Et le quotidien fait quand même preuve de bon sens en rappelant que c'est un déplacement long et onéreux.

Malgré ces tensions entre les deux parties, le "dialogue" n'est toutefois pas rompu entre la direction de l'OM et les associations de supporters. Disons que c'est surtout un monologue de JHE. Lundi 13 novembre, d'après le quotidien provençal, les responsables des groupes ont d'ailleurs été reçus par Jacques-Henri Eyraud et le directeur de l'organisation, de la sûreté et de la sécurité du club, Thierry Aldebert. Tous les thèmes du moment ont été évoqués. "L'affaire Evra", l'utilisation des fumigènes dans les virages ainsi que les prochains déplacements.

Le temps nous dira ce que comptent faire la direction olympienne et les pouvoirs publiques, néanmoins, tout ceci n'augure rien de bon, pour nous supporters olympiens qui fréquentons les travées du Stade Vélodrome et faisons des déplacements partout en France, depuis tant d'années. Quoi qu'il en soit :
L'OM c'est NOUS et cela ne changera jamais ! ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.

Réagir sur Facebook