OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Rennes 2-2 OM
Élimination amère et arbitrage grotesque !

Le Mercredi 13 Décembre 2017 par Casual Mars

Quand bien même ce fut une équipe bis qui débuta la rencontre, elle eut le mérite de tenir le choc. Mais au final, cette élimination aux tirs au but est difficilement acceptable, au vu de l'arbitrage. Le but refusé pour une position de hors-jeu de Kostas Mitroglou était parfaitement valable



Dès le premier quart d'heure, le match a pris une tournure idéale pour les olympiens. Clinton Njie délivre un centre parfaitement déposé sur la tête de Kostas Mitroglou. Positionné aux six six mètres, l'international grec envoie le ballon au fond des filets, d'une tête puissante. Un peu plus tard, sur une passe bien ajustée de Zambo Anguissa, Njie se précipite vers la cage rennaise. Ce dernier a alors le choix entre la donner à Kostas Mitroglou au second poteau, ou jouer la sécurité en écartant la balle vers Thauvin, placé plus dans l'axe, légèrement en retrait. Finalement, le petit attaquant camerounais tente sa chance tout seul, s'y prend à deux reprises et gaspille une occasion en or de faire le break. Mais ce sera Rennes qui égalisera quelques minutes plus tard, sur un coup franc. Benjamin André trompe Pelé du plat du pied, alors qu'Aymen Abdennour a laissé le joueur breton sortir de son marquage.

La seconde période reprendra sur un rythme tout aussi élevé. Les marseillais auront de nouvelles occasions, mais elles seront gaspillées par des mauvais choix et un manque de lucidité. La pause n'a rien changé pour Abdennour, qui a toujours des difficultés à marquer Khazri. L'attaquant rouge et noir est facilement trouvable pour ses partenaires. Il aura plusieurs grosses occasions mais n'en concrétisera qu'une. Avant l'heure de jeu, Abdennour contre la frappe de l'ancien bastiais et celle-ci prend Yohann Pelé à contre-pied. Le temps passe et cela tourne à l'avantage des bretons. Benjamin André déclenche une grosse frappe qui vient heurter la barre transversale. L'arbitre assistant affirme avoir vu rebondir la balle dans le but (alors que le ballon rebondit un mètre devant la ligne). Dans un premier temps, l'arbitre principal valide le but. S'en suit de longues minutes de flottement. L'entraîneur marseillais ainsi que Rolando affirment légitimement à l'arbitre qu'il n'y a pas but. Finalement, le corps arbitral finit par revenir sur la décision initiale et le but est refusé. À un quart d'heure de la fin du match, Kostas inscrit un but tout à fait valable, mais l'attaquant grec est injustement signalé hors-jeu. Toujours 2 à 1 pour Rennes à ce moment-là, mais Valère Germain égalisera sur un nouveau centre de Clinton Njie. L'attaquant natif de Marseille reprend parfaitement le ballon de la tête.

Les deux équipes seront contraintes de se départager aux tirs au but. Germain et Kostas Mitroglou marqueront. Sur le tir de Khazri, Pelé partira du bon côté, touchant même le ballon, mais ne parviendra pas à le détourner. Ensuite, Lucas Ocampos ratera son tir, qui n'inquiète pas du tout le gardien rennais. Bouna Sarr manquera son tir également. Pelé sortira la frappe de Gelin, puis Morgan Sanson convertira son tir au but. Mais finalement, Bourigeaud prendra Pelé à contre-pied sans difficulté pour qualifier son équipe pour les ¼ de finale de la Coupe de la Ligue.

Maintenant, il reste à nos joueurs à se concentrer, pour monter à Lyon arracher cette victoire importante dans la course à la seconde marche du podium.
DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook