OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

#répression Allumer le feu!

Le Vendredi 29 Décembre 2017 par Gyptis 1899

Très peu médiatisé, le combat entre les ultras et les instances du Football autour de la pyrotechnie dans les stades n'en reste pas moins un des fers de lance de la lutte du mouvement ultra contre la répression abusive.

Initié dès 1984 par le Commando Ultra' 84, premier groupe Ultra à avoir fait son apparition en France en se basant sur le modèle des tifosi Italiens, les marseillais seront donc les premiers dans l'hexagone à ramener la pyrotechnie dans les tribunes et à créer un vrai spectacle et toute une culture populaire basée sur des chants à la gloire de l'Olympique, des bâches, des drapeaux représentant l'identité propre de chaque groupe de supporters et la création de tifos éphémères accompagnés généralement de peu ou nombreux fumigènes pour enflammer les tribunes du stade. 

Une tradition populaire qui se déroulera donc sans encombre durant quelques années jusqu'à ce que la loi Alliot-Marie, Loi N°93-1282 du 6 décembre 1993, relative à la sécurité des manifestations sportives soit votée. Cette loi, première loi effective contre l'hooliganisme en France votée visiblement par des personnes qui n'ont sûrement jamais mis un pied dans une enceinte sportive interdit l'introduction de fusées ou artifices de toute nature ainsi que l'introduction sans motif légitime de tous objets susceptibles de constituer une arme dans une enceinte sportive lors du déroulement d'une manifestation sportive. Sous entendant donc qu'il y a donc un vrai amalgame entre une arme visant à blesser et un engin pyrotechnique qui a pourtant pour seul but d'animer un spectacle. 

Dès lors les ultras refuseront de céder à la pression des autorités et continueront à rentrer toutes sortes de fusées, fumigènes et autres engins pyrotechniques  frauduleusement cette fois ci avec pour seul but de perpétuer la tradition du feu des tribunes où partout passera l'armée des marseillais prenant le risque de s'exposer à des interdictions de stades, fermetures partielles ou complètes de tribunes ou encore à des pénalités financières. Depuis presque 25 ans, alors que les autorités tentent d'instaurer de plus en plus des tribunes aseptisées se basant sur le modèle des stades à l'anglaise, les ultras malgré leurs petits moyens refusent de céder. 

À de nombreuses reprises les supporters ont tenté d'ouvrir le dialogue auprès des instances du Football dans le seul but d'essayer de trouver un compromis.


Alors que l'utilisation d'engins pyrotechniques est autorisée dans de nombreux pays sans qu'il n'y ait aucun incident notable à souligner, alors que ces mêmes instances qui punissent utilisent hypocritement des images des animations pyrotechniques des mêmes supporters qu'ils sanctionnent afin de promouvoir le football français ou certains clubs, nous sommes en droit de nous poser des questions sur la légitimité de cette loi qui ne fait rien d'autre que créer la confusion entre des hooligans et des ultras. 

L'OM a toujours été populaire, cosmopolite et rebelle à l'image de sa ville Marseille et de ses supporters. Cette culture populaire fait partie intégrante de l'ADN des marseillais et il est impensable aujourd'hui pour tout un peuple qui a vibré sous le feu des tribunes tout au long de sa glorieuse histoire d'accepter de voir s'éteindre son propre stade au risque de renier son propre passé ! Même si aujourd'hui le club a décidé de sanctionner lui même ses propres supporters pour se faire bien voir auprès de la ligue, même si la ligue continue tenter de calquer le modèle insipide des stades à l'anglaises, la culture ultra bien implantée dans la cité phocéenne n'est pas prête de s'arrêter ! 
Allez c'est promis "Ce soir on vous met le feu" !!! 

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook