OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-3 Lyon
l'OM perd une occasion face à un adversaire direct

Le Dimanche 18 Mars 2018 par Marvin Pého

Affiche de cette 30ème journée de L1 ce soir au Vélodrome où L'Olympique de Marseille reçoit Lyon. Au delà de la rivalité existante entre ces 2 clubs, bien que Lyon, à l'instar de Paris, ne soit pas notre rival historique et que cette rivalité vient plutôt de la jalousie du président de Lyon envers notre club, ce qui est important en cette journée, c'est de reléguer les Rhodaniens à 8 points tout en restant à portée de tir de Monaco.

Les Olympiens étant à 59 points et Lyon à 54, on peut dire qu'une défaite des visiteurs les éloigneraient un peu plus d'une qualification en Champion League.
Notons que notre grand ami, M. Buquet, dirigera les débats. Les locaux donne le coup d'envoi et ils prennent immédiatement le sens du jeu en multipliant les passes au milieu de terrain.
Les duels sont rugueux mais l'arbitre laisse le jeu se dérouler, même quand Marcelo accroche Germain dans la surface (8'), de même qu'à la 10ème où Thauvin adresse une passe pour Ocampos qui butte sur Rafael et s'écroule dans la surface.
Première tentative pour l'OM avec Amavi qui centre, sa balle est déviée de la tête par Germain sur Payet qui frappe à l'entrée de la surface mais le ballon passe au dessus de la barre. (13')
Les Lyonnais reviennent peu à peu et le match s'équilibre sensiblement.
Coup franc sur la gauche tiré par Payet qui trouve Rami qui remet de la tête sur Rolando qui fusille le gardien entre les jambes. (1 – 0, 31')
Sakai sort sur blessure et est remplacé par Bouna Sarr (36')
Les visiteurs prennent la confiance et créent plusieurs actions dangereuses dans la surface Marseillaise.
42ème, Ndombele déborde Rolando et centre devant le but, Cornet reprend mais rate son tir qui revient dur Rami qui trompe Mandanda de la tête. (1 – 1, 42').
Le sang et la rivalité Sud Américaine entre Brésilien et Argentin s'exprime et Ocampos, apres avoir eu des mots avec Rafael, est calmé par Rudy Garcia qui est entré sur le terrain. (45').
L'arbitre renvoie tout le monde au vestiaires 2 minutes plus tard.
L'OM a tenu la première période, surtout grâce à un Mandanda des grands soirs, mais a sensiblement arrêté de jouer en fin de mi-temps. Le prix a payer à été immédiat et les Lyonnais en ont profité pour égaliser. C'est dommage mais gageons que le coach trouve les mots pour transcender ses joueurs et remporter la partie.
Le match reprend et les visiteurs se montrent encore plus pressant, galvanisés par ce but avant la pause alors que les Marseillais courbe l'échine.
Traoré sert dans l'axe Aouar qui met le ballon dans le but de Mandanda, impuissant. (1 -2, 52')
Les Lyonnais opèrent un gros pressing et empêchent les Marseillais de développer leur jeu.
Mitroglou entre à la place de Germain (65'). Aouar est en feu, il adresse une magnifique passe à Traoré qui reprend de volée au point de penalty mais Il Fénoméno détourne au dessus de la barre.(70'). Sorti de Lucas Ocampos remplacé par Morgan Sanson (74'). Nous entrons dans le dernier quart d'heure. Frappe de Dimitri Payet des 25 mètres (75') Première frappe de L'OM depuis le but de Rolando, c'est dire la pauvreté des attaques en secondes périodes.
Les locaux augmentent la pression en cette fin de match et il serait de bon ton qu'ils marquent un but afin d'égaliser et de sauver la soirée.
Morel se manque sur son intervention de détourner la passe de Payet et sert Mitroglou qui n'en demande pas moins pour propulser le ballon au fond des filets et égaliser (2 – 2, 84')
Coup franc de Lopes, Mariano remporte le face à face avec Rami, passe à Depay qui élimine Rolando et met le cuir hors de portée de Mandanda.(90')
La fin de match est houleux. Marcelo venant chambrer Adil Rami qui le bouscule. S'en suit une confusion générale où l'on voit des cadres de Marseille, très calme en temps normal et qui ne laissent pas fuser leurs émotions, s'emporter avec beaucoup de virulence...Que s'est il dit entre Rami et Mariano pour mettre ainsi le feu aux poudres. L'explication viendrait plutôt de cette brèle de Mariano qui, les esprits s'étant un peu calmés, ne trouve rien de mieux que d'exhiber son maillot devant le banc et le public Marseillais, ce qui à remis le Oaï. Nous savons de longue date que les Lyonnaises sont des simulatrices et des comédiennes provocatrices et Aulas ne manquera de stigmatiser la « violence » des Marseillais en chouinant devant les cameras, cela détournera l'attention de la piètre prestation de son équipe en coupe d'Europe. Enfin, ils restent quand même à 2 points de Marseille.
Par contre, que dire de nos Olympiens à l'issu de ce match... ? Tout simplement que nous sommes incapable de battre une équipe de haut de tableau de L1, ni Paris, ni Monaco et ni Lyon, qui nous a prit 6 points cette saison . Notons quand même un léger mieux que la saison passée car nous avons fait 2 matchs nuls en lieu et place où nous avions pris l'eau l'an dernière mais il faudra passer ce cap si nous voulons être une grande équipe. Doit on mettre ça sur le dos d'un calendrier chargé qui commence à peser sur les organismes en fin de saison ? Il est vrai que certains joueurs sont cramés.
La saison n'est pas finie et il nous reste encore des échéances en Europa League, sachons donc gérer au mieux cette fin d'exercice.
Le coté positif c'est que nous ne rencontrerons plus de grosses cylindrées cette saison et que tous les matchs restant sont à notre portée. A nous d'oublier rapidement cette déconvenue et nous remettre dans le droit chemin...celui des buts.


Dans la défaite comme dans la Victoire, Fiers de nos couleurs...FORZA OM

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Marseille - Lyon

Championnat - Journée 30
Dim 18/03 à 21H00/2018
Feuille de match - Historique