OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

JACQUES-HENRI, RUDI, PAR ICI LA SORTIE !

Le Jeudi 09 Mai 2019 par Cpetit974

Olympique de Marseille
 
La commission de discipline d'Ohaime-passion s'est réunie hier soir de toute urgence, avant même la fameuse finale (celle qui fait pschiiit avant même de l'ouvrir), contre le FC Lyon, afin de statuer d'ores et déjà sur le statut de nos dirigeants incompétents. La sentence est limpide : interdiction de toute fonction au sein de l'Olympique de Marseille. Dehors !
 
 
Arrêté portant licenciements de Jacques-Henri Eyraud et de Rudi Garcia, avec effet immédiat
 
Vues     les déclarations tonitruantes sur le Champion's Project, lors du rachat du club,
 
Vus   les choix de communication effectués, entre mutisme pour nous défendre, nous, supporters, et anticipations technologiques farfelues qui entachent le nom du club,
 
Vu      le sens très aigu en matière de décoration d'intérieur de la cellule de communication, qu'on ne remerciera jamais assez pour le ridicule de cet OM Tour, et de ce couloir d'entrée,
 
Vue    l'aseptisation programmée et entamée du Vélodrome, qui apparait de plus en plus clairement, de l'éviction des Yankees à l'augmentation des abonnements en passant par les fermetures de zone décidées par le club afin de plaire à la LFP,
 
Vues    les erreurs à répétition lors des mercatos d'été et d'hiver,
 
Vues    les innombrables récidives de notre entraineur dans les catégories langue de bois, mauvaise foi, et mauvais choix, lors des centaines de conférences de presse que nous avons subies cette année,
 
Vue     la stabilité de notre onze de départ, alors que se profile la 36[sup]ème[/sup] journée ...
 
Vues   les conséquences du jet de pétard en tribune Ganay lors de la réception de Lille, à savoir un match à huis clos, c'est-à-dire au bas mot un million d'euros de pertes, soit plus que le cumul de toutes les amendes de l'année dernière imputées aux groupes de supporters,
 
Vu     le salaire des hommes sur le terrain, qui chaque mois pèse l'équivalent de ces amendes sur l'année (!),
 
Vus    les résultats sportifs, qui vont d'humiliation en humiliation (la liste figurant en annexe),
 
 
Considérant que la mascarade a assez duré, que notre patience a largement dépassé les limites du supportable,
 
Considérant que la stratégie de l'union sacrée n'a jamais fonctionné cette année,
 
Considérant que la nocivité de ces hommes est désormais avérée,
 
Considérant que leur cœur ne bat pas bleu et blanc,
 
Considérant qu'il faut dès à présent se tourner vers la saison prochaine, non-européenne, afin de la préparer au mieux,
 
Considérant la décision d'augmenter le prix des abonnements au prorata des amendes éventuelles, de punir notre ferveur et notre culture, de sanctionner les supporters, les seuls dévoués au succès de notre Olympique,
 
Considérant les 200 millions d'euros engloutis dans un projet dont même le nom s'efface aujourd'hui, et le montant actuel de la dette, autour de 90 millions d'euros,
 
Considérant que l'OM c'est nous, son 12[sup]ème[/sup] homme, que c'est d'abord de la passion, avant d'être de la rationalisation
 
Considérant que l'indifférence dans laquelle s'efforce de nous endormir notre président est dangereuse, coupable, et grave, sans même tenir compte du mépris avec lequel il nous traite,
 
Considérant la prolongation de contrat de Rudi Garcia signée par Jacques-Henri Eyraud en octobre dernier, « en contradiction avec ses résultats et ses objectifs », avec la conviction d'être plus intelligent que le commun des mortels,
 
 
Arrêté
 
Article 1
 
Jacques-Henri Eyraud doit quitter ses fonctions de président de l'Olympique de Marseille, pour aller avilir d'autres couleurs, nous rendre notre honneur, et faire faillite ailleurs,
 
Article 2
 
Rudi Garcia, puisqu'il a préféré son argent à son honneur à l'issue de l'élimination contre Andrézieux-Bouthéon, doit être licencié et remplacé dans les plus brefs délais,
 
Article 3
 
Le peuple phocéen ne doit plus demeurer dans cette indifférence incrédule, en cette fin de saison, même si la lassitude pèse, et l'envie de fermer les yeux sur cette saison se fait de plus en plus forte.
 
 
Annexe
 
-la défaite chez le promu nîmois, avec une équipe fantôme
-un match nul contre Rennes à domicile après avoir été mené 2-0, inquiétait
-un retournement de situation, chez nous, à huis clos, contre Francfort, avec le but de la défaite concédé dans les dernières minutes
-l'humiliation face aux Lyonnais (on craint le pire pour le match retour ...)
-l'humiliation à Lille
-cette scandaleuse égalisation dans le dernier quart d'heure à Limassol
-l'humiliation à domicile face à ces laziali honnis
-l'énième défaite face au rival parisien, dans notre antre
-immédiatement après, l'humiliation à la Mosson
-un nouveau revers face aux romains, au match retour
-la rouste à Francfort
-un match nul sans saveur face aux rémois
-la défaite à la Beaujoire
-puis l'humiliation à domicile contre l'équipe B de Limassol
-la défaite à domicile en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue face à Strasbourg
-un match nul à Angers sans relief
-la grandiose ouverture de bal à Geoffroy-Guichard avec une élimination pour notre entrée en Coupe de France face à Andrézieux, avec la manière s'il vous plaît, 2-0.
-un match nul à domicile face à des monégasques peu fringants
-on retourne à Saint-Etienne histoire de ne pas oublier le parfum de la défaite dans cette rivalité historique
-merci ensuite, de nous avoir resservi une jolie défaite face aux Lillois
-accompagnée d'un revers face au Stade de Reims, Sergent Garcia, c'est Monsieur série, mais pas celles qu'on aime ... et on ne peut pas résilier l'abonnement !
-il y a eu un bref intermède c'est vrai, une pâle lueur d'espoir
-mais ouf, la machine s'est vite remise en route, défaite au Parc,
-puis remontada version sudiste face aux Angevins.
-Toujours fidèle à ses principes notre entraineur préféré a pris soin de perpétuer ces légendaires 42 années sans victoire marseillaise en Gironde.
-Contre Nantes, chez nous, dans un match décisif, nos joueurs ont été une fois de plus invisibles, sans hargne, sans envie, sans idée : ils ont pris soin de saborder le navire par la cale.
-Même quand il ne reste que le blason à sauver, c'est la débandade. Halte au foot. Ce qui donne des matchs aussi affreux que le RCS-OM à la Meinau, désolant.

Nous, supporters de l'Olympique de Marseille, avons le devoir de sonner la révolte et de chasser les usurpateurs ; Jacques-Henri, Rudi, par ici la sortie !

DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook

Actualité