OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Un tournoi en bois aux USA, quels enseignements en tirer ?

Le Samedi 03 Août 2019 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille

L'Olympique de Marseille est parti cet été à la conquête de l'Ouest. Sorti victorieux de la compétition en bois d'arbre “EA Ligue 1 Games” avec un match contre DC United (Washington), l'air des USA semble avoir réussi aux joueurs olympiens, notamment aux minots du centre de formation. Le moment est venu de faire le constat de ce passage outre-atlantique.





EA Ligue 1 Games, un impact international ?

La victoire des américaines lors de la coupe du monde féminine était le moment propice pour promouvoir le football européen aux Etats-Unis. Cependant les EA Ligue 1 Games n'ont pas conquis les américains dont les matches ont subi une affluence désastreuse. L'audimat quant à lui n'a pas fait rêver, les retransmissions à trois heures du matin restent un challenge qui n'a été relevé que par quelques amoureux du football. Le match contre DC a quant à lui suscité plus d'intérêt, preuve qu'un public aguerri est plus sensible à la venue de clubs européens et que les supporters ont une place indissociable du mot football.

Habitués au football américain, au basket, ou au baseball, le « soccer » est encore un sport qui n'intéresse pas particulièrement outre-atlantique. Bien loin de l'American way of life, les supporters marseillais ont tout pour séduire à l'international, puisque ce sont eux qui portent la grandeur de leur Olympique même dans les périodes les plus sombres. Dans ce championnat, un élément important manquait donc à l'appel : les clubs de supporters, même si les supporters olympiens américains avaient fait le déplacement pour porter fièrement le bleu et le blanc. C'est de cette ambiance et de cette ferveur que les américains pourraient tomber amoureux et non pas d'une rencontre entre des clubs qu'ils ne connaissent pas, ou de joueurs dont ils n'ont jamais entendu parler, se battant pendant 90 minutes avec des règles totalement inconnues du grand public américain. 

L'on comprend néanmoins pourquoi la Ligue 1 se tourne vers le marché séduisant des Etats-Unis qui pourraient rapporter gros en cas de démocratisation du football européen. Et malgré les gros accrochages répétitifs avec la LFP, utiliser l'Olympique de Marseille n'a cependant pas semblé poser problème.

Olympique de Marseille
Olympique de Marseille

Une bonne préparation au championnat ?

Tout le monde le sait, les matches de l'été n'ont pas grande valeur. En effet, le mercato n'est pas terminé, les effectifs ne sont pas encore complets, et l'enjeu n'est pas le même. Cependant, se préparer face à des équipes de Ligue 1 est certainement une des meilleures préparations avant la reprise du championnat. Elle permet de se mettre en situation réelle et de mettre en cas de victoire les joueurs dans une position de confiance, notamment contre les Verts-mines que l'OM recevra au Vélodrome ce 1er septembre. Battre deux des ennemis historiques de l'Olympique de Marseille lors des EA Ligue 1 Games ne peut que faire du bien au moral. Le score de la victoire contre DC United (8 à 1) replace l'Olympique de Marseille à son rang. En effet, on attend d'un club dont la devise est « DROIT AU BUT » de créer une vraie différence dans l'affrontement de plus petites équipes.





Les matches de l'été sont aussi l'occasion pour un club comme l'Olympique de Marseille d'être une dernière vitrine pour le mercato. Ils apportent de la visibilité aux joueurs et peuvent permettre un dernier mais maigre aperçu avant la conclusion d'une vente. C'est aussi l'occasion pour André Villas-Boas de se familiariser avec les joueurs, et de tester son effectif au sein d'une compétition. Mais c'est également de pouvoir faire le point avec Zubizaretta sur les postes pour lesquels un recrutement est indispensable, en prenant en compte les qualités recherchées pour trouver le meilleur profil possible.

L'équipe et l'entraineur ?

Un retour en France avec deux blessés (Florian Thauvin et Luiz Gustavo), deux ventes (Lucas Ocampos et Clinton Njie), une arrivée en prêt (Alvaro Gonzalez), un pseudo titre en mousse et quelques victoires, pas de quoi faire exploser de joie les supporters de l'OM.

Côté effectif, Kevin Strootman semble s'être souvenu de son salaire exorbitant et reprend un peu de place au sein de l'effectif, offrant quelques centres, autres reprises et apportant un peu de rythme, son association avec Dimitri Payet semble efficace. Le duo Bouna Saar–Dimitri Payet semble lui aussi “matcher” (voir même un petit trop). C'est un Dimitri Payet en forme que les supporters marseillais ont pu apercevoir aux Etats-Unis. Quelques centres de qualité, puissant sur coups de pieds arrêtés, et avec un peu de réussite dans ses tirs, le numéro 10 olympien a marqué 3 buts en trois rencontres. Les statistiques de Dimitri Payet ne reflètent cependant pas la totalité de sa prestation. En effet, le milieu de terrain a encore du chemin à parcourir s'il veut retrouver le niveau attendu d'un joueur de ce calibre.

Mention spéciale à Nemanja Radonjic, pour son but magnifique laissant quelques Verts-mines dans le vent. L'international serbe a su montrer sa puissance et sa rapidité, des qualités engageantes pour la reprise du championnat. Son but et sa petite talonnade contre DC United laissent apparaitre l'envie d'un joueur qui n'a plus l'ambition de regarder le match du banc.

Pour ceux qui n'ont pas pu regarder la finale OM-ASSE les accrochages de fin de match démontrent une fois de plus, que l'animosité historique entre deux clubs ne s'éteint pas hors de l'hexagone. Une rivalité que l'on espère retrouver sur le terrain, cette fois-ci, dans les règles du football, lors de la réception des Verts-mines au Vélodrome pour la 3ème journée de Ligue 1.

L'arrivée d'André Villas-Boas semble sur le papier être une bonne nouvelle. Apprécié des joueurs, il semble avoir mis en place assez rapidement des combinaisons entre les joueurs. Il a su faire tourner l'effectif laissant de la place aux jeunes olympiens, et nouvelles recrues dans des essais de compositions logiques (tout au moins plus sensées que son prédécesseur). Pour preuve la victoire (8-1) contre DC United lors de laquelle Lihadji, Chabrolle et Alvaro Gonzalez étaient titulaires et où Chabrolle et Khaoui ont été décisifs.

Le nouvel entraineur a déclaré au journal la Provence : « Je voulais donner du temps de jeu à tous et expérimenter Rocchia en milieu gauche, c'est pourquoi je l'ai fait entrer un quart d'heure, mais Nkounkou a été très bien et Ali a joué à trois postes en amical. Lucas Perrin a été bien aussi, dans le contrôle de la position, Isaac (Lihadji) apporte la profondeur, la vélocité. Je suis content de Marley en avant-centre, une nouveauté pour lui, car il est ailier de formation. [...] Je retiens l'éclosion de Florian, ça marche très bien, il est capable de sentir le jeu, il est très bon techniquement, on va pouvoir l'intégrer. »

En résumé, ce passage aux Etats-Unis concède 3 victoires aux olympiens et permet presque de faire oublier les 2 défaites écrasantes du début de l'été. Une situation encourageante pour André Villas-Boas avant la reprise de la saison. Même s'il est indispensable de se souvenir que se faire respecter à l'Olympique de Marseille demande de faire ses preuves, mais se faire aimer des supporters requiert d'apporter de la magie sur le terrain, des résultats et beaucoup de respect pour les valeurs et l'histoire du club.

DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook

Actualité