OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Joyeux anniversaire à Eric Di Meco et Marcel Desailly !

Le Samedi 07 Septembre 2019 par Luiz Mouloud

Olympique de Marseille

Les deux défenseurs fêtent leur anniversaire aujourd'hui. L'occasion de revenir sur le parcours de ces deux monuments de l'OM en leur adressant l'hommage qu'ils méritent.

Deux légendes, ni plus ni moins, fêtent aujourd'hui respectivement leur 56 et 51 ans. L'un s'appelle Eric Di Meco, l'autre Marcel Desailly. Le premier est un pur produit de la formation marseillaise, dans la mesure où il a connu un OM qui végétait, au début des années 80, dans le ventre mou du championnat de France de D1 après de noires périodes en D2. Eric Di Meco s'est fait, ensuite et après des prêts notamment à Nancy, dirigé par un certain Arsène Wenger. Éric Di Meco est de retour chez lui, à Marseille, alors que le club est dorénavant présidé par Bernard Tapie depuis 1986. 



Le latéral gauche s'installe et s'impose comme un titulaire indiscutable à son nouveau poste défensif. Éric Di Meco est le seul joueur issu du centre de formation marseillais, au sein de cette équipe de champions. Il remporte cinq championnats de France (1989, 1990, 1991, 1992 et 1993) et une coupe de France en 1989. Il aura aussi contribué à emmener l'OM jusqu'en demi-finales de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1990 face au Benfica Lisbonne et ce fameux but de la main, inscrit par Vata et validé par l'arbitre. En 1991, le club échoue en finale de Coupe d'Europe des clubs champions face à l'Étoile rouge de Belgrade, aux tirs aux buts (5-3), après avoir notamment éliminé en 1/4 de finale le grand AC Milan, double tenant du titre.






Marcel Desailly, lui aussi, est un roc qu'on ne présente plus. Celui qui fut longtemps surnommé la “garde noire” olympienne n'a passé, lui, qu'une seule année à l'OM... mais quelle année !  Il débarque à Marseille, en 1992, où Raymond “la science” Goethals se demande comment l'utiliser qui déclarait à ce sujet : "Ce n'est pas avec ça que nous allons gagner la Coupe d'Europe". Mais Marcel va exploser à cette période-là, atteignant son plus haut niveau lors de la finale de Munich où il se joue littéralement de Van Basten. Marcel The Rock is born in Munich. 


Novembre 1993. Marcel est transféré au Milan AC, appelé par Capello qui va l'utiliser comme milieu défensif. L'OM étant exclu de la Coupe d'Europe, il exprime toute sa puissance contre l'AS Monaco où il propulse la balle dans les filets de la principauté. En finale, il termine son festival contre le Barca de Johann Cruyff, victoire sans appel (4-0). Il vint une reconnaissance internationale de la part de son coach. L'équipe de France est sur le toit du monde et il s'impose comme l'un des plus grands défenseurs au monde. Quasiment aucun coup-franc sifflé contre lui, sa puissance est largement suffisante pour s'imposer. Mais il sera expulsé contre le Brésil pour un tacle à retardement mais ce geste lui sera pardonné : les Bleus sont champions du Monde.


A ces deux monstres qui brillent encore dans le ciel olympien nous disons : JOYEUX ANNIVERSAIRE ! 


DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM ! 

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook