OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

La (re)naissance d'un phoenix...

Le Mercredi 17 Mars 2004 par Gandalf

Ce soir, 22h51, est un mercredi soir comme les autres, avec une pointe de chaleur en plus qui fait surface depuis deux jours. La nuit s'est levée sur la commanderie, les joueurs peuvent enfin se reposer après des entraînements sous la canicule "Marsienne". La préparation du match contre Rennes se fait dans la bonne humeur malgré la soit disant "altercation " entre Mido et Anigo. Confirmation d'altercation, ou bien confirmation d'espoir d'une équipe (re)naissante.

Savoir confirmer est toujours une étape a franchir pour pouvoir s'insérer parmi les clubs de l'élite, les ténors du championnat, les mangeurs de ballons. Pour autant, ça n'est jamais facile, et l'OM cette année n'a jamais confirmé les espoirs entrevus en début de saison, pris d'une soudaine maladie chronique, qui chaque week-end se réveillait pour nous rappeler que le chemin n'était pas si simple, et semé d'embûches.

Du mois d'octobre au mois de Janvier, une mini crise tourbillonnante, maladie qui ne s'était plus vu au club depuis les années Yves Marchant à la tête du club et a moindre mesure, ou a plus forte mesure selon les dires les années Tapiesques 2e édition. Depuis une boisson fortement anisée, qui nous dis Go ou plutôt Gigot selon les personnes, est arrivée en nouveau Zorro des causes perdus, le Superman qui plonge pour te sauver de la noyade...J'ai nommé le bien aimé Anigo ( l'Anis qui dit Go ).

Depuis son arrivée, le club s'efforce de retrouver son âme, et son accent qui ferait trembler les plus forts. Pour autant pas de sourire trop prononcé, la route est loin d'être finie, les travaux de maintenance continuent, Le médecin conseillant une certaine stabilité de l'esprit pour pouvoir continuer tout ce chemin.

Et oui il est bien question de ça, continuer mes petits, après quelques hésitations dans la marche d'un nouveau né, l'enfant grandit et semble marcher de plus belles, mais il faut savoir maintenant surprendre le beau monde, et ne pas retomber dans l'apathie qui nous a tous pris au cou quelques mois durant.

Dimanche, les Ohémois s'en vont défier le club de Pinault, le riche de la bretagne, le club de Rennes qui ce soir a perdu encore une fois (sur trois matchs trois défaites) contre Nantes 3 à 2 après avoir mené a la mi temps 1 à 0. Il faudra se montrer dans la continuité de l'hiver de poule, et les strass du bourg et savoir montrer le collectif qui fait la force.

Prenez donc tous une goutte d'Anis, l'OM de main est de retour pour achever les Rennes du Père pas le Noël.
L'après Parrain se résumera t il a de la joie? Nous l'espérons tous.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.