OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

ASSE 2-0 OM : Le Druide, le chaudron mais pas de potion

Le Dimanche 06 Mars 2005 par Tredici

20h35 Enfin je sors de table, alumne la télévision en appuyant instinctivement sur Canal + une belle soirée se prépare. Le chaudron apparaît, et à ma surprise cette fois ci la potion n'est pas uniquement composé d'une matière verdâtre en effet c'est un chaudron enveloppé de neige qui décide de pavaner ce soir. Pourquoi pas, du moment que le terrain reste praticable et puis l'arbitre est suffisamment compétent pour juger de cela. L'avant match fut le seul moment de philosophie et de spéculation sur cette soirée...

Quelques minutes plus tard, la « charmante » voix de Denis Balbir nous annonce que Gavanon remplacera Barthez, fiévreux et comateux (suite à un boulon ou une canette reçu lors de l'échauffement). Comme prévu l'Om évoluera dans un 3-5-2 avec en latéral offensif gauche Koji Nakata seul bémol à ce récital, il est 21h00 et la neige tombe de plus en plus fort sur St Étienne, on nous annonce Nasri titulaire à la place de Battles en milieu offensif. Et c'est la que l' erreur de Troussier est faite, pourquoi s'obstine t'il à faire jouer Samir alors que le terrain ressemble plus au Trophée Anduros qu'à un terrain de football traditionnel. Alors pour un dribbleur de 17 ans...

Pendant ce temps la télé grésille, ah non c'est encore cette neige qui s'écroule sur le stade. En voyant ça je me dis que le match sera reporter, je crois même que j'ai feuilleté le programme pour éventuellement zapper sur Zone interdite... Mais la Mr Garibian nous dit d'une voix très sereine, le match n'à aucune raison d'être arrêté du moment qu'on voit les lignes de touches.
Ca compte aussi si le 4ème arbitre voit les lignes de touches mais plus les joueurs ?

Finalement 21h15, le match débute sous une averse de neige, un stade bien rempli pour des conditions pareilles et 1400 Marseillais qui ont fait le déplacement. Les 20 premières minutes sont favorables à l'Om, on perçoit cette Olympique qui a de si nombreuses facilitées à l'extérieur. Avec une défense solide (même ancré dans la neige et avec un Mr Beye en manche courte) et un très bon Pedretti, l'Om a une conduite de balle fluide mais n'arrive pas à dépasser le milieu Stéphanois (sûrement du au fait que le terrain est gelé et que Luyindula et Nasri découvraient la neige).

Après donc 30 minutes on se dit que ce match n'a carrément rien de sportif, que seul les chants stéphanois sont la pour rappelés que ces 2 clubs sont les plus titrés de France.
Et soudain dans la masse de déchets, un bras se lève, et Mr Garibian désigne le point de pénalty brutalement sans réfléchir (pas tout le monde est habitué à la réflexion). Même si Gavanon ne touche pas ou peu l'attaquant Stéphanois, il ne facilite pas l'arbitrage en ce jetant comme un mort de faim. Et c'est ainsi qu'on se retrouve à la mi-temps avec un score défavorable et des jardiniers s'exerçant surtout dans la partie où St Étienne attaquera.

Peu de chose à dire sur la seconde période, un but, un peu moins de neige que précédemment mais toujours autant de déchets. C'est ainsi que la fin du match sera sifflée, avec un arbitre persuadé d'avoir mené à bien sa tâche. Je ne ferais pas parti de ces personnes qui le critiquent, ça fait quelques matchs que je sais qu'il est impartial.... Dans son objectivité à faire chuter Marseille.

Bon bien sur pour nous Marseillais, la soirée fut morose mais de nombreux personnes se sont réjouies comme Denis balbir qui malgré le froid à très vite réchauffé son slip en coton sur les buts Marseillais ( j'ai cru un moment qu'il allait accoucher ), les dirigeants de Canal + qui ont fait carton plein ( un peu comme Mr Garibian ) avec la diffusion en un seul programme : de Ski de fond, de Football ( il ne faut pas être négatif on a assisté à de beaux tacles de Zokora sur les chevilles de nos joueurs ) , d'une parodie du « Jour d'après » et d'une suite du film « Les collègues » avec dans le rôle du Pierre Richard de service Koji Nakata.
Le titre s'éloigne donc, le week-end prochain sera réellement déterminant dans la quête de la 11ème étoile. En attendant et en espérant...

...Marseillement

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.