OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Monaco 2-1 OM
S'il suffisait que d'une mi-temps...

Le Lundi 21 Mars 2005 par Tredici

C'est par les sifflets que Monaco entame ce match dans une ambiance sudiste certes mais Olympienne. Le match se devait d'être presque banal, la Provence titrait donc hier «L'occasion est trop belle » et « Un parfum d'Europe » mais malheureusement ce match aura un goût amer du coté de la Canebière.

J'ai volontairement décidé d'épargner l'ironie haineuse ou les procédés tel « putain que des chèvres on mérite mieux mon vi...» l'équipe à bel et bien joué qu'une mi-temps, la première étant totalement atrophié à la sortie de Déhu car même avec un seul attaquant en pointe, et un duo peu convaincant sur le coté gauche l'Om a dominé ces vingt premières minutes. J'ai eu une pensée pour Plasil en début du match, en me disant « il sait pas ce qui lui attend avec Beye, il sait pas lui ». Mais la blessure de Fréd aura tout changer, Beye étant obligé de se déplacer en charnière centrale, de laisser place à Sylvain pour le coté droit. Et la, la grimace commença à s'aiguiser avec de multiples erreurs de N'Diaye, Olembé accentué de courses inutiles de Luyindula... Ce qui aboutira à deux buts, qui ne méritent pas d'épilogue de plusieurs heures.

Je vous avoue que la première mi-temps aura laisser naître de nombreuses insultes, remarques qui ont choquées ma mère...

Alors à la mi-temps on se laisse aller à des débats entre ironie et énervement avec toujours cette note d'espoir qui semble si évidente quand elle se produit et si impensable quand elle on l'attend.

Et donc forcement quand à la 54ème minute, Meité jette une tete approximative qui rentre dans le but du portier Monégasque tout le monde y croit. Avec en premier une effervescence dans ce Vél miniature. J'ai oubliais de dire que tout ceci étant du à la rentrée tardive de Barry qui a été un compère exceptionnel au renouveau Marseillais. On peut même le considérer avec Beye comme l'homme Olympien de la soirée. Et c'est sur les chants Marseillais que la soirée se termina. Avec quelques faits divers comme un penalty en faveur de Monaco. Barthez ayant bien anticipé un Nonda toujours aussi craintif devant les buts. Il a pu ainsi se rattraper de sa première mi-temps laborieuse. Yahiaoui fera sa rentrée un quart d'heure avant la fin du match apportant sa fraîcheur mais pas suffisamment pour réduire le score.

Et ainsi le parfum d'Europe qui règne sur notre équipe sera entaché de trop peu de sueurs, de transpirations et d'erreurs de la part de Troussier qui aura du d'emblée jouer en 4-4-2 mais bon qui savait...

C'est donc sur une interview de Troussier qui Canal + acheva sa diffusion, avec une interview toujours très optimiste, on verra si lors du prochain match en cas de défaite il le sera toujours autant. On dégustera la fin de cette soirée sur les chants Marseillais (toujours) et les échanges de maillots, forcément il n'y a qu'un club de légende !!!

PS : Le prochain match de l'Olympique est contre nos chers amis (j'ai pas pu trouver de déterminants au risque de choquer Willyz j'ai préféré me censurer...) de Paris j'espère que pour l'occasion l'équipe sera se montrer vaillante, meme chez Nakata, Olembé ou N'Diaye, et que le Vélodrome réservera une banderole, un chant, un tifo ou même des caillasses à cette enflure de Denis le pénis qui a chaque but pris par l'Om exprime toute sa joie en se frottant les parties génitales et en criant comme une fille de joie. Il a encore pu nous témoigner toute son affection sur le second but Monégasque. Merci de lui transmettre toute notre gratitude à son égard de ringard.

C'est sur cette note poétique, que mon éditorial s'achève et surtout Allez l'Om !!!!

Marseillement
Tredici

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.
La rencontre

Monaco - Marseille

Championnat - Journée 30
Dim 20/03 à 21H00/2005
Feuille de match - Historique