OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-1 Paris
On appelle ça un vrai match nul

Le Lundi 04 Avril 2005 par Tredici

C'est avec la clairvoyance du lundi matin que j'ai entamé cet édito. Pour ceux qui avaient disparu de la planète durant ces 3 dernières années. L'Olympique recevait hier soir le Psg pour une énième confrontation choc. Après les 8 victoires du club de la Capitale c'est donc une équipe phocéene qui abordait un match avec appréhension, la crainte de ne pas décevoir un peuple et un esprit revanchard et orgueilleux.

J'aurais voulu voir le match au stade avec une horde de Marseillais assoiffés mais le prix des places et le prestige du match fait que je ne serais qu'un téléspectateur. Téléspectateur d'un match assez banal, qui n'avait plus rien de conflictuelle. Quelques gestes, tacles de Rothen ou Cana rappellent quand même que dans les tribunes les parisiens ne sont pas chez eux mais rien de bien méchant sur le terrain.

Parlons un peu plus du jeu en lui-même, tout d'abord le match fut ponctué de surprises. La première la titularisation de Koke qui était convalescent il y a quelques semaines voir jours et qui fera parti de l'attaque Marseillaise. Après avoir eu qu'un seul attaquant contre Monaco, l'Om débutera avec 3 attaquants. Quelle rigueur et régularité de notre entraîneur !!! Du point de vue de notre défense et de l'absence de Déhu, Troussier titularise Ferreira sur le flanc droit de la défense. Pour prétendre à une charnière centrale d'être de poids. Sur le coté gauche Troussier préfère un Nakata fatigué par de nombreux décalages horaires à un Taiwo frais. Et quelle erreur, début de seconde période sur une action il permet aux Marseillais le doute, la crainte et la honte. Et si encore son match s'arrete ici mais malheureusement c'est toute une première mi-temps qu'il ampute, totalement inutile, fébrile... La crainte se lit sur son visage innocent durant toute la première période, avec une préférence pour la seconde mi-temps où il effectue un match digne de National (il va bien finir par atteindre le niveau L1, c'est comme les jeux de rôles ou même les « Pokémons » au plus il effectue de combats au plus il augmente sa jauge de niveau).

Que dire sur les milieux, une réelle absence de jeu dans l'axe. Ce match est dans la lignée des matchs de début de saison où on compliquait l'affaire en jouant en latérale, en ne trouvant aucune solution à part les talonnades inutiles de Peguy. Dommage car pour une fois Costa effectua un bon match incisif, où il usa d'une l'agressivité à bon escient. Pedretti réalise lui un match assez innocent, avec une place indispensable sur les coups francs mais une sorte de flottement quand il s'agit de créer du jeu, de faire des passes simples. En l'absence de Déhu on ne peut compter sur lui pour mener les troupes, il n'a pas le charisme que ce soit pour l'Olympique ou l'équipe de France. C'est donc de nombreuses transversales qui régissent la majorité du match Olympien. Avec un Peguy totalement apeurée, inutile et sans saveur qui ponctua la pyramide Marseillaise.

Mais ce n'est qu'être aigri, chauvin, et orgueilleux de dire que toute l'équipe a été nul et sans ambition. Et la, le cœur et le sigle Marseillais qui pointe tous sur le coté gauche du torse parle. En effet putain mais quel match de Beye mais quel match, pas de pitié pour tous parisiens ou même pour son collègue de Strasbourg. J'espère que le staff Marseillais a assez de neurones pour comprendre qu'il est un élément indispensable de l'écosystème Phocéen. Il ne faut pas le vendre c'est pas avec Ferreira, N'diaye (ou même Déhu, car on peut pas dire qu'il est jeune, il ne pourra pas tenir 10 ans non plus...) ou avec une recrue sois disant surpuissante qu'on pourra gagner un titre. Koke a lui aussi effectué un bon match, il lui manque du temps de jeu, et des coéquipiers offensifs capables d'enchaîner après ses dribbles. Battles fera lui aussi un bon match, ramant dans la première période à cause d'un schéma tactique inapproprié mais il réussira à débloquer le match. Merci à Nasri qui dés son entrée se montrera décisif et animé d'une fierté purement Marseillaise. On voit direct qu'il comprend l'ampleur du match du coté des Bouches du Rhône et que ses globules sont blancs & bleus.

Finalement ce match est un cran en dessous que ce soit du coté Marseillais, Parisiens ou même du spectacle sur le terrain. Peu de tacles, peu d'échauffourées. Un vrai match nul. La victoire est reportée sûrement l'an prochain, en attendant le clan South winners fêtait leurs 18 ans de règne hexagonal. Messieurs supporters Français de n'importe quel club vous ne pouvez « test ».

On attendra la réponse du staff Marseillais, qui a chaque match victorieux ou non se félicité des prestations de l'équipe. En particulier Mr Troussier pourra t'il acheter son pain de mie avec fierté à sa boulangère ?? On attend également sa réponse quand à un éventuel prolongement de contrat sur la canebière.
Sur ceux je vous laisse, dubitatif ou non sur la prestation Marseillaise. Mais quoi qu'il arrive Allez l'Om.

Tredici
Marseillement

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.
La rencontre

Marseille - Paris

Championnat - Journée 31
Dim 03/04 à 21H00/2005
Feuille de match - Historique