OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-1 Lyon
Vu des tribunes

Le Mardi 16 Août 2005 par RV09

De retour de Marseille après une semaine de vacances (pas très reposantes), voici un petit résumé de la soirée.

CU, où est-tu ?

Pour commencer un coup de gueule contre le CU ! abonné depuis des années au CU, je suis de plus en plus déçu et dégoûté de leur attitude à baisser les bras et à brandir des menaces à tout bout de champ. Ayant appris leurs intentions de brandir une banderole pitoyable au lieu d'un superbe tifo, j'ai rendu ma carte d'abonné et j'ai eu du mal à trouver mon sésame. résultat me voilà en Jean Bouin, travée C pour ceux qui connaissent... mal placé mais au moins j'assiste au match.

Le calme avant la provoc'

Ouverture des portes du stade, tout le monde s'installe tranquillement et l'ambiance malgré le contexte est décontractée. Les deux écrans géants du stade diffusent des vidéos de l'OM et les buts des autres matchs de L1 (bizarrement les supporters Olympiens ont ovationné les buts de Sainté...). Puis tout s'accélère avec la rentrée quelques minutes plus tard des supporters Lyonnais.

Olympique de Marseille

D'emblée, les "OM, OM on t'encule" fusent alors que le Vél' se contente de siffler. Puis contre-attaque du Virage Nord avec un chant un brin provocateur "Nous on est champion d'Europe...". Sûrement un poil vexés, nos camarades de jeu s'emploient à chanter la Marseillaise... et là je m'attendais à ce que ça parte en couille, car cette provocation passe très mal au Vél... et non ! Le Vél' a applaudi ironiquement la bêtise Lyonnaise. Quelques minutes plus tard avec l'entrée des joueurs pour l'échauffement, la sagesse des 2 camps est rompue et les insultes pleuvent. à "l'applaudimètre" lors de l'entraînement la palme d'or revient à Pédretti, suivi de très près par Duhamel (un habitué de ce concours)

Les équipes s'échauffent...

Traditionnellement réservés aux joueurs, les étirements se démocratisent et certains n'hésitent pas à en faire de même...

Olympique de Marseille

Vu comme ça, on en redemande ...

Retour à l'échauffement des joueurs, rien de spécial à signaler si ce n'est que du côté de l'OM je l'ai trouvé léger avec des jeux à "une touche de balle"...

Olympique de Marseille

... Alors que côté Lyonnais on a semblé mettre le paquet sur un entraînement physique. Suivent pour l'OM quelques courses l'un contre l'autre avant de rentrer au vestiaire. Déhu s'est vainement opposé à Taiwo et Ribéry... bilan, il s'est fait croquer ...

Il faisait chaud, chaud

À quelques minutes du coup d'envoi la pression monte, alors que le virage sud est divisé (CU en semi grève et SW qui encouragent), le virage nord lui fait la fête et mets l'ambiance par ses chants incessants au point de décourager les supporters Lyonnais qui n'essayent plus de se faire entendre.
sur les écrans géants on voit la caméra dans le tunnel du Vél' qui montre que les joueurs font sortir sous peu et les tifos des virages sont lancés : le CU sort sa pitoyable banderole, les SW et les groupes du virage nord déploient un joli tifo pendant plusieurs minutes intenses.
puis viens l'entrée des joueurs dans un Vélodrome déjà prêt à exploser.

Olympique de Marseille

Un début chaud bouillant

L'OM entame bien le match avec de nombreux mouvements pas très dangereux mais qui montrent bien les intentions de l'OM. les Lyonnais essayent de rester calme mais vont payer cash une faute sur Ribéry : des 30-35 mètres ce coup-franc semble inoffensif et pourtant la frappe détournée (par Carew il me semble) de Taiwo fini au fond des filets... énorme explosion de joie dans le stade qui croit au renouveau de son équipe.
L'ambiance déjà chaude devient bouillante, et monte encore de quelques degrés après que Ferreira revenu à son niveau lance Mendoza qui échoue face à un bel arrêt de Coupet. Et là, nombreux sont les supporters à se dire "on va les bouffer".

Dominer n'est pas jouer

Puis le rythme descend et Lyon prends rapidement le dessus mais le bloc Olympien fait front et les Gones ne se montrent pas dangereux. Bien au contraire, les actions les plus franches sont à notre compte sur une volée d'Oruma et plusieurs accélérations de Niang et Mendoza sur les ailes. Sur un ballon de contre, l'OM sort de son camp, Oruma se fait descendre mais l'arbitre nous laisse l'avantage avant que Mendoza (ou Niang je sais plus) ne puisse conclure l'action suite à un retour plus ou moins licite d'un Lyonnais (vu d'ou j'étais, y avait faute mais je me trompe peut être). Pas de péno, du coup on s'attend logiquement à ce que Duhamel donne une biscotte à la faucheuse Lyonnaise et non, le jeu se poursuit avec un contre mené par Govou qui donne à Carew qui marque... les virages étaient joyeux et Duhamel était gentiment applaudi ...

Une pause méritée

Suite à l'égalisation, nos joueurs ne se démobilisent pas et surtout, les supporters continuent leurs encouragements... ce qui a failli payer avec une reprise de Ferreira qui connait le même échec que celle d'Oruma. Quelques minutes plus tard Lyon bénéficie d'une occasion repoussée de justesse par un Marseillais (j'ai pas bien vu l'action j'étais à l'opposé)
Duhamel siffle ensuite une mi-temps bien méritée pour les 22 acteurs qui auront crée du jeu et des mouvements offensifs incessants.

L'incompétence des arbitres à nouveau pointée du doigt

Reprise du match et au bout de 2-3 minutes Niang se fait balancer par Cris dans la surface... j'étais persuadé du péno et rien ! Pourtant difficile de faire plus flagrant ! je pense qu'il n'a pas sifflé pour son oubli côté Olympien en 1ère mi-temps... à moins que Cris lui aussi ne tienne Taiwo ?
Suite à cet "incident de jeu" comme aiment le dire nos arbitres, le jeu s'emballe pendant 5-10 minutes et une nouvelle fois, Ferreira est proche de tromper la vigilance de Coupet. Pendant ce temps, Houllier décide de remplacer Pédretti qui a droit à une énorme "standing ovation" de la part du Vélodrome.
Dans le jeu, l'OM reprend sa domination du début de la 1ère période mais ne concrétise pas ses mouvements. Ribéry est intenable.

Une fin moins animée

La dernière demi-heure voit logiquement les équipes baisser de rythme et Lyon re-dominer mais sans être vraiment dangereux.
L'occasion la plus dangereuse vient d'un centre détourné par Caçapa (ou Cris ?) qui a failli lober Coupet. Le reste du temps ce fût des mouvements offensifs qui n'ont aboutit à rien soit par manque d'appuis offensifs soit par des "trop perso" de Niang. Les Lyonnais bénéficient de plusieurs coups-francs et corners qui ne sont pas dangereux.
Vient ensuite la fin du festival Duhamel qui oublie la faute de Cris sur Niang à une dizaine de minutes de la fin du match... sans commentaires
Ultimes tentatives Marseillaises avant des raids de Ribéry et Oruma qui ne donnent rien, la fatigue est trop lourde dans les jambes.

Ah ? Tiens ? Ils étaient là ??

Après la fin du match, le Vél' applaudit ses joueurs et ce n'est plus Pédretti mais Duhamel qui remporte la palme de fin de match à l'applaudimètre.
Taiwo et Ribéry sont les deux Marseillais les plus ovationnés par le public. Une bonne partie de Ganay, de Jean Bouin et du virage sud se sont vidés et nous commençons alors à entendre des voix... et oui ! Il y avait bien des supporters Lyonnais, visiblement un peu timides ils ont gentiment attendus que le gros des supporters s'en aillent pour chanter. et comme une ultime provocation, résonna dans le Vél' un sympathique "allez les Verts"

Bilan

Lyon a dominé, largement même, mais ne s'est pas vraiment montré dangereux au contraire de l'OM qui a eu plus d'occasions franches sans les concrétiser. L'ambiance dans le virage nord a été énorme et je tire mon chapeau à tous les groupes de ce virage pour leur prestation. Autre point très positif, aucun jet d'objet à signaler !

En ce qui concerne les joueurs, les latéraux m'ont fait forte impression : Taiwo confirme, Ferreira renaît de ses cendres et Reveillère a été impressionnant offensivement.
Gros match de Ribéry qui ne compte pas ses efforts, tant offensifs que défensifs, et même si tous ces efforts ne sont pas toujours payants les supporters ne se trompent pas : c'est le nouveau chouchou du Vél'.
Côté Lyonnais, Juninho a été un poison permanent.
Quant à Niang, il faudrait qu'il comprenne que le foot ça se joue à 11 !!
Le reste des joueurs ont effectué une bonne prestation : merci aux 22 Olympiens !

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.
La rencontre

Marseille - Lyon

Championnat - Journée 3
Dim 14/08 à 20H45/2005
Feuille de match - Historique