OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-3 Montpellier
Une leçon de football

Le Mercredi 11 Avril 2012 par Yonny-D

Pour le match de retard de la 30e journée, Marseille affrontait Montpellier. Si l'OM devait engranger des points pour ne pas tomber dans la zone rouge (n'étant qu'à 8 points du 18e), le MHSC avait besoin de points pour rester leader, devant le PSG. Au final, Montpellier s'imposera sans problème 3 buts à 1 face aux Olympiens. Malgré l'égalisation de Mbia (33e), Montpellier a fait mal sur des buts de Belhanda (7e sp ; 70e) et Giroud (50e). L'OM est à la ramasse !

"Le match de la polémique", un match qui a fait débat, en particulier sur OM-Passion. La question de savoir si l'OM devait perdre contre Montpellier pour aider ce dernier à finir champion. La plupart était d'accord pour s'incliner. Sur OM-Passion, on était (la plupart aussi) d'accord pour gagner ce match, notamment afin d'éviter d'être dans la zone rouge (à seulement huit points du 18e !). En tout cas, pour ce match polémique, DD a décidé de faire un peu tourner, en vue de la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon de samedi soir. Comme contre le PSG, Mandanda, Fanni, Mbia, Nkoulou, Diarra et Cheyrou étaient titulaires, à l'inverse de André Ayew, Valbuena et Amalfitano qui étaient sur le banc. Rémy et Azpi n'étaient pas convoqués dans le groupe olympien.

On va être réaliste, d'entrée, Montpellier attaquait avec son duo d'enfer qui est Giroud-Belhanda. Entre le meilleur buteur du club et le meilleur passeur du club, vous pouvez être sûr que face à une équipe qui n'est pas en confiance comme Marseille, ça peut faire des dégâts. Ça va commencer fort pour Montpellier, qui va ouvrir le score. Sur un coup-franc frappé depuis la gauche, le ballon traverse la surface. Traoré, battu de la tête avec quelqu'un derrière prêt à mettre lui-même un coup de tête, dégage de... la main ! Carton jaune pour le Malien, penalty pour le MHSC. Logique. Face à Mandanda, Belhanda va frapper le penalty sans pression et ouvrir le score pour Montpellier, qui prend trois points d'avance sur le PSG. L'OM commence très mal.

OM 0-1 MHSC (7ème)

L'OM était à la peine et commettait un nombre incalculable de fautes sur l'autre club sudiste. André Ayew critiquait Montpellier pour ses fautes incontestables, mais il faut l'avouer, c'est bien l'OM qui faisait n'importe quoi. On sentait de la nervosité chez les Olympiens, qui n'arrivaient pas à prendre le contrôle du match. Montpellier était trop fort pour l'OM ! Pour autant, l'OM va retrouver l'espoir en égalisant. Sur un coup-franc frappé par Cheyrou depuis la droite, Brandao dévie parfaitement de la tête pour Mbia, qui sans pitié (et heureusement) met le ballon au fond des filets. L'OM se rattrape bien !

OM 1-1 MHSC (33ème)

Une égalisation peu méritée pour l'OM, qui n'avait pas dominé le match, bien que sa possession soit tout juste supérieure à celle de Montpellier (51% contre 49%). En reprenant un tout petit peu le contrôle, l'OM va se créer une dernière occasion, grâce à Mbia. Sur un corner, Mbia se détache de Camara puis vient placer une tête surpuissante qui va finir au dessus des cages (43e). L'arbitre sifflera la fin de la première période sur le score de 1-1. Malgré l'ouverture du score de Montpellier, l'OM arrache l'égalisation grâce à une belle tête de Mbia.

On peut dire que l'OM ne mérite pas vraiment cette égalisation. Mais, on est quand même content. Il faut se satisfaire du nécessaire, dirait Baloo. Même avec la pauvre qualité de jeu de l'OM, Didier Deschamps ne fera pas de changements et fera confiance à son équipe.
En parlant de qualité de jeu, Montpellier produit un jeu plus séduisant et propose plus des solutions vers l'avant, contrairement à l'OM, qui peine au milieu et en attaque.

Lorsque l'arbitre siffle le début de la deuxième période, ce match fait penser à celui contre Paris : l'OM était dominé en début de match, avant de renforcer son jeu en fin de première période et surtout en deuxième période. On attendait donc de voir la réaction olympienne. Mais, c'est Montpellier qui va réagir en inscrivant le deuxième but. Sur un contre assez long, Camara reçoit un ballon à droite et centre parfaitement pour Giroud qui reprend du pied gauche et marque avec rebond. Mandanda est battu, comme l'OM.

OM 1-2 MHSC (50ème)

Il faut le dire, sur ce but, personne n'est véritablement venu défendre et Mbia était à la ramasse sur le marquage contre le meilleur buteur du championnat, Giroud, qui inscrivait donc encore un but.
Cependant la réaction marseillaise permettait d'obtenir des occasions et, l'OM aurait dû obtenir deux fois un penalty. Le premier lorsque Brandao est accroché dans la surface (51ème) et le second quand la frappe de Gignac est repoussée devant la ligne par Bocaly... de la main (54ème).
Tu vois Traoré, au moins, lui, il est discret !
Du coup, l'arbitre ne siffle rien et laisse continuer le jeu. Didier Deschamps réagit en réalisant un double changement à la 61e minute (Amalfitano remplace Diarra et Valbuena remplace Gignac). Mécontent de sortir, l'ancien toulousain n'a même pas serré la main de Didier Deschamps et a boudé pendant le reste du match.
Malgré ces changements, Montpellier va toujours (et encore) dominer l'OM. Puis, vient le coup fatal qui va anéantir les derniers espoirs marseillais. Après une superbe action collective, Belhanda contrôle puis fait un retourné acrobatique superbe. Le ballon va finir au fond des filets, avec l'aide la transversale. Le but le plus beau de l'année, peut-être. En tout cas, c'est le match le plus ridicule de l'OM cette saison.

OM 1-3 MHSC (70ème)

Brandao cède sa place après ce nouveau but, c'est André Ayew qui va rentrer. Se prenant trois buts, Mandanda ne pouvait pas être satisfait de son match, bien au contraire. Fort heureusement pour lui (et pour nous), il réalisera deux parades (84e et 90e+3).
Sauf cette dernière occasion sur une belle action de l'OM où André Ayew va frapper à bout portant en obligeant Jourdren à la parade (90e+2), en deuxième période, l'OM n'existait pas. L'arbitre sifflera la fin du match sur le score de 3-1 pour Montpellier.

On peut le dire : Montpellier a donné une leçon de football à notre cher Olympique. Malmenés et dominés, les Olympiens ne peuvent pas être satisfaits de leur prestation. L'OM enchaîne tellement les défaites qu'on ne compte même plus. L'OM devra avoir plus d'envie et plus de jeu, si il veut remporter la Coupe de la Ligue contre Lyon. On dit d'habitude "jamais deux sans trois". Bah, là, ça pourrait bien être l'exception qui confirme la règle.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.
La rencontre

Marseille - Montpellier

Championnat - Journée 30
Mer 11/04 à 18H00/2012
Feuille de match - Historique