OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Guingamp
Victoire serrée mais 3 points quand même !

Le Lundi 27 Novembre 2017 par Casual Mars

L'Olympique de Marseille reste sur une bonne dynamique en championnat, avec neuf matches consécutifs sans défaite. Guingamp arrivait après deux matches nuls où l'équipe olympienne a montré des difficultés dans le jeu. Face à un adversaire à priori largement plus faible, les trois points étaient impératifs pour ne pas être décrochés par les lyonnais qui venaient de rouster Nice 0-5. Il était également important de convaincre dans la qualité du jeu déployé.

Il aura fallut se contenter du plus petit des scores pour battre l'équipe de Kombouaré. Dans un climat frigorifiant, le vent glacial n'a pas empêché les phocéens d'imposer leur rythme. Néanmoins, les joueurs offensifs ont manqué de précision et de communication entre eux. Trop d'approximations et trop peu de ballons délivrés à Kostas face aux cages, pour que celui-ci puissent se rassurer et marquer son troisième but en championnat sous la tunique blanche et bleu. Celui-ci doit travailler et progresser dans les appels et contre-appels, alterner au premier et au second poteau, croiser les courses... mais il n'aura pas été franchement aidé. Très peu de bons centres ou de bonnes passes exploitables.

Ce n'est peut-être qu'une question de temps et des réglages à peaufiner à l'entrainement. Ceci est l'une des tâches qui incombent Rudi Garcia. Dimitri Payet, Morgan Sanson Maxime Lopez et Flo Thauvin ont tenté des passes difficiles, délivré des centres approximatifs ou bien encore, pour ce dernier, trop tenté d'accrocher la lucarne avec ses frappes enroulées plutôt que d'essayer de trouver son attaquant de pointe. Son individualisme en seconde mi-temps a amené Flotov à se prendre le bec avec Morgan Sanson, mais rien de méchant, jste de l'agacement. Il faut donc redoubler d'efforts la semaine au Centre RLD. Il faut impérativement faire travailler les éléments offensifs, qui ont visiblement des difficultés pour proposer des solutions en mouvement.

L'entraîneur et les joueurs en sont conscients et se sont exprimés après la rencontre.

Rudi Garcia :
Vous êtes satisfait ce soir ?
« Oui, je suis satisfait, on est quatrième. On voulait gagner ce soir, on l'a fait. Franchement, pour dire que c'était un super match ou un très tès bon match il aurait fallut que le score soit plus large. On ne s'est pas aidés, on n'a pas été aidés non plus parce qu'à la pause ça doit faire 2-0. Il y a un penalty flagrant sur Luiz Gustavo. Si on n'avait pas gagné je n'en aurais pas parlé mais... on n'est pas beaucoup aidé dans ce domaine là, on va dire ça comme ça, en général. Et après on ne s'est pas aidé tout seuls parce qu'en deuxième période on n'a pas su mettre le deuxième but et un match bien maîtrisé comme celui-là, en tous les cas une première période bien aboutie, il est quand même dommage de pouvoir se faire égaliser dans les dernières minutes, sur un coup de pied arrêté, un but chanceux ou une dernière poussée de l'adversaire comme on a pu le faire nous à Bordeaux, nous, par exemple.»
C'est un mal récurrent de ne pas marquer assez ?
« Oui, mais là on parle de matches différents, de Coupe d'Europe, à l'extérieur... en championnat on est la seule équipe qui a marqué à tous les matches. Donc c'est que l'attaque, ou en tous les cas l'animation offensive de l'équipe n'est pas si mauvaise que ça, sinon ça serait pas possible. Voilà, ce soir je pense qu'on méritait de marquer plus de buts, je pense que leur gardien était très bon aussi et ça fait partie des éléments mais encore une fois, la victoire ne souffre pas de contestation possible, il y avait, sur ce match-là évidemment, plusieurs niveaux d'écart entre les équipes, voilà.»
« On a le droit d'être fatigués aussi, vous étiez avec nous il y a trois jours. On a fait quatre heures d'avion, pendant que les guingampais regardaient logiquement sur leur canapé, les matches de Coupe d'Europe. Je veux dire, ça, ça joue, les gars. c'est pour ça qu'en deuxième période on était aussi un peu moins fringants, on a pas demandé d'aller presser moins haut, mais on n'avait plus d'énergie pour le faire, voilà. Donc il n'y a rien de... enfin moi je suis très content de la soirée, voilà.Vous, si vous ne l'êtes pas, ce n'est pas très grave.»
Mitroglou était emprunté. Pourquoi ne pas l'avoir sorti ?
« Parce qu'il n'y avait pas lieu de le changer. On était dominateurs, on passait beaucoup par les cotés. Si vous regardez les statistiques, notamment à la mi-temps, je pense qu'on a 24 centres. Et donc il faut un attaquant de surface dans ces cas-là. Et puis il y avait d'autres changements à faire, Payet ne pouvait pas jouer une heure et demi, Morgan Sanson en était à son troisième match d'affilée. Et puis Flo Thauvin aussi était pas sûr de débuter la rencontre, donc il y avait d'autres priorités que de sortir Kostas Mitroglou.»
Dans la compo, vous avez pensé aussi aux deux matches à l'extérieur ?
« Non non, promis que non. Non, je voulais de la technicité ce soir, c'est pour ça qu'on a vu Max Lopez au milieu. C'est pour ça qu'on a vu une ligne derrière Mitroglou : Payet-Sanson-Thauvin. On a quand même joué avec deux latéraux qui sont deux anciens attaquants, donc voilà, je pense qu'on a mis tous les atouts sur le terrain, pour gagner ce match-là. Et je pense qu'on a gagné logiquement, alors après, effectivement, à 2-0 à la mi-temps, on aurait pas le même discours à la fin du match. Je ne cains que le prochain, je ne crains que celui-là (de match, ndlr), parce qu'on joue la lanterne rouge, que c'est le match piège par excellence, mais bon, on en reparlera demain ou après-demain, je ne sais pas quand est-ce que l'on se revoit.»
« Je pense qu'on a manqué un peu de présence, je pense qu'il faut varier les centres, parfois il faut aller plus loin et puis continuer à combiner dans la surface, ou... quand on a un seul joueur bon de la tête parce que ce n'est pas les qualités ni de Dimitri, ni de Morgan, ni de Flo, ce qui est à peu près logique, quand on a un seul joueur il faut varier les coups, comme on dit. Donc il faut être plus euh... il faut être capable de faire autre chose que d'essayer de centrer sur la tête de Kostas. Faut varier nos centres ou nos approches sur les cotés, mais encore une fois, c'était la bonne solution en tous les cas, de passer par là.»
Thauvin pourrait être moins perso ?
« Je ne sais pas mais après il ne faut pas qu'il déjoue, il ne faut pas que quand il peut jouer les coups tout seul, parce que c'est le jeu il passe et pus quand il y a quelqu'un de mieux placé, il faut qu'il la donne et qu'il ne la joue pas pour lui. Donc c'est juste une histoire de choix, mais ce qu compte c'est que... pas spécialement qu'il ait marqué mais qu'il ait cette lucidité, après lui aussi il avait le droit, bon, sur la deuxième mi-temps, d'être un peu moins lucide mais il doit gagner certainement en lucidité. Après, il a marqué, c'est ce qui compte aussi pour nous avoir fait gagner ce soir.»
Maxime Lopez était plus défensif ce soir ?
« Ben ça dépend comment on voit le match, il peut être plus défensif quand on n'a pas le ballon mais aussi très offensif quand on l'a, parce que c'est la première rampe de lancement. Je voulais mettre à coté de Luiz Gustavo un autre joueur capable de sortir les ballons et là-dessus il a été excellent comme toute l'équipe en première période. Disons que cette équipe là était bâtie pour avoir le ballon, alors c'est vrai qu'on était à 71% de possession à la pause, donc on était dans le vrai et en seconde période on l'a eu un peu moins, parce que Guingamp a haussé aussi un peu son niveau, et a décidé de la conserver un peu plus bas et qu'on a pressé moins haut mais je suis assez content de la rentré de Max.»
Vous pourriez revenir au 4-3-3 ?
« Tout est possible, si si, tout est possible. Après, ça fait six victoire et trois nuls, je pense, d'affilée, donc pour l'instant en championnat il n'y a pa de raison particulière d revenir à un système à trois milieux de terrain.»

Steve Mandanda :
Steve, c'était un match particulier mais vous l'avez gagné.
« Aujourd'hui, le plus important, c'est le résultat. On a gagné, on n'a pas pris de but. On aurait pu mettre un peu plus de but mais on n'a pas réussi à le faire. Les conditions étaient un peu difficile, il faisait froid et du vent, mais voilà, on gagne, c'est le plus important. On va retenir ça.»
C'est le troisième match en une semaine, ça commence à peser...
« Ca fait un petit moment qu'on enchaîne les matches et on forcément, on sent quand même de la fatigue, mais à coté de ça on a un état d'esprit qui est irréprochable et c'est ce qui nous permet de faire des résultats à chaque fois, donc il faut garder ça, jusqu'à la fin et j'espère qu'on prendra un maximum de points.»
Le coach a légèrement fait tourner...
« Tout le monde est concerné, tout le monde a envie de faire de bonnes choses pour l'équipe et ça se voit aujourd'hui. Quand on parle de notion de groupe et de notion de collectif, c'est exactement ce qu'on a pu voir ce soir, où il y a eu pas mal de changements mais tout le monde était à fond, donc c'est ça qu'il faut garder.»

Morgan Sanson :
Morgan, que penses-tu de la prestation d'ensemble de l'équipe, ce soir ?
« On a fait une bonne prestation, on est satisfait de ce match. Après comme on a dit, au vestiaire, à la fin du match, on aurait aimé marquer plus de buts, pour déjà se mettre à l'abri, puis on ne sait jamais, pour le goal-average plus tard. Mais c'est surtout pour se mettre à l'abri parce que je pense qu'en deuxième période on a joué un peu comme s'il y avait deux ou trois à zéros. On était pas à l'abri comme contre Angers en début de saison, de prendre un but sur un centre ou un coup de pied arrêté. Voilà, faudra qu'on soit un peu plus vigilants les prochains matches pour essayer de marquer le deuxième but, qui fait du bien.»
Vous arrivez à enchaîner les victoires.
« Ouais, c'est ça qui est intéressant, c'est qu'on arrive à gagner comme ça, avec la manière. On a fait une très bonne première mi-temps avec vraiment de très bonnes choses dans tous les compartiments du jeu. On est encore invaincus, neuvième match, donc ça c'est bien pour la confiance. Je pense que ça se voit des tribunes, de la télé, on a un groupe qui vit bien et qui bosse bien ensemble. Donc on va essayer de continuer comme ça et dès mercredi aller à Metz et essayer de faire un résultat là-bas.»
C'est important de rester avec les équipes de tête ?
« C'est important de rester là-haut. On revient à un point d'eux (Monaco, ndlr), c'st surtout derrière qu'on arrive à se détacher un peu de Nantes, de Montpellier, de Caen. Donc c'est bien pour nous, mais faudra pas qu'on se relâche en se disant que "ça y est, il y a cinq points, ils sont loin derrière", ça peut vite revenir.»
Le match face à Lyon sera d'autant plus important.
« Comme je l'ai dit récemment, ça va être un très gros match, pas une finale mais un très gros match, un tournant de la saison. J'espère que d'ici-là, on aura continué à prendre des points. Et j'espère qu'on ira là-bas avec de la confiance.»
Comment gérez-vous la récupération ?
« Là ouais, ça s'enchaîne assez vite. Il nous en reste encore sept, mais c'est sûr que là c'est aussi individuel. Le travail invisible, la récupération chez nous, le sommeil, la nutrition...tout ça va être important pour enchaîner les matches et ne pas avoir de pépins.»
Les attaquants sont en manque de confiance, comment les aider ?
« On travaille pour ça, tous les jours, à l'entraînement. On essaye de les mettre dans les meilleures conditions. Malheureusement ils ne marquent pas beaucoup en ce moment mais ils se créent déjà des occasions et ça c'est important. Si on avait des attaquants qui ne se créent aucune occasion par match, faudrait se poser des questions. Mais là, il n'y a pas de problèmes, les buts viendront avec le temps, ça c'est certain.»
Tu t'es accroché avec Florian Thauvin pendant le match.
« (rire) Non, ça c'est des petits incidents de match, mais vous savez très bien que Flo c'est mon ami, donc dans la minute qui a suivi, quand il est arrivé sur le banc, on s'est amusés, on en a rigolé.»

Florian Thauvin :
Flo, vous auriez pu mettre plus de buts, non ?
« Le plus important ce sont les trois points, on les a encore pris aujourd'hui, donc à partir du moment où nous prenons les points, on avance, donc on est satisfaits. Certes, il y a des choses à améliorer, on aurait pu faire mieux, marquer plus de buts, mais l'essentiel est fait.»
Tu as été encore décisif.
« Oui, après, je suis un joueur offensif et les joueurs offensifs on leur demande d'être décisifs, marquer, faire des passes décisives... je suis content aussi quand ça se passe bien pour moi, après il ne faut pas oublier aussi que mes partenaires me mettent dans de bonnes dispositions... il y a quelques fois où je peux être un peu plus lucide et faire de meilleurs choix aussi...je dois progresser sur certaines actions, mais quand ça se passe comme ça je suis forcément très heureux.»
Tu t'es agacé un peu, sur la fin...
« Oui, mais c'est vrai que sur le moment, ben... déjà, ça fait un moment que j'enchaîne les matches, je commence aussi à être un peu fatigué, c'est compliqué d'être lucide, après, on fait pas toujours les bons choix, si j'avais marqué ben ça aurait été très bien, là en l'occurrence je n'ai pas marqué, j'aurai dû faire la passe et voilà, mais c'est... enfin, il n'y a aucun problème.»
Tu aimerais qu'on te repose ?
« Non, pas forcément mais, ce n'est pas que j'aimerai qu'on me repose, c'est simplement qu'on est des êtres humains, le sportif il lui arrive parfois d'être un peu plus fatigué et voilà, c'est normal, on n'est pas des machines.»
Lyon avance vite, ça va être compliqué de rester collés à eux...
« C'est vrai que Lyon enchaînent bien, ils ont fait encore un super match aujourd'hui... ça va être compliqué, on va jouer le jeu jusqu'au bout, on verra, nous on ne se met pas la pression mais l'essentiel c'est de les coller et ne pas les lâcher.»

Dimitri Payet :
Vous gagnez ce soir, en marquant un seul but malgré de nombreuses occasions...
« Oui, il faut retenir le plus important, bien sûr c'est les trois points de pris, après oui, on a eu des occasions, on aurait pu en mettre peut-être un ou deux de plus, mais on a su gagner, il ne faut pas oublier que les six heures d'avion de jeudi étaient dans les jambes aussi donc on a su être sérieux et gagner.»
Comment se passe la cohabitation avec Morgan Sanson ?
« Comme avec Max et Flo quand on joue ensemble, on essaie de pas mal bouger, c'est surtout défensivement qu'il faut faire le job, après offensivement le coach nous laisse assez de liberté pour bouger et surtout ne pas se marcher dessus. C'est le plus important.»
Comment te sens-tu physiquement ?
« Mieux. On a vu que mon temps de jeu a encore augmenté ce soir, donc, si je ne dis pas de bêtises, il y a sept matches en moins d'un mois, donc bien évidemment que plus le temps de jeu évoluera et mieux je me sentirai physiquement.»
Comment travaillez-vous avec Mitroglou ?
« Ben écoutez, ça se travaille à l'entraînement, aujourd'hui il a été important pour nous dans la mesure où il a bien fixé les deux centraux et ça nous a permis, Morgan, Max, Flo et moi, de nous balader entre les lignes et de les empêcher de sortir, donc il a été très précieux dans ce rôle-là. Après voilà, il a encore eu des occasions ce soir, donc on se trouve de mieux en mieux avec Mitro.»
Le fait que les attaquants ne marquent pas, ça vous pose des soucis ?
« Moi j'ai donné mon avis perso, mais j'ai toujours dit qu'un attaquant qui se crée des occasions et qu'il ne les met pas, moi ça ne me dérange pas, ça viendra. On sait comment fonctionnent les attaquants, s'il ne se créait pas d'occasions, je pense que là ouais, je serai plutôt inquiet, mais on l'a vu ce soir, il arrive à être un bon point d'appui, à avoir des occasions et je sais que voilà, quand il en mettra un, deux... et qu'il sera en confiance, il va les enchaîner parce qu'il est toujours bien placé.»

Maintenant, il va falloir aller s'imposer en Lorraine, pour, qui sait, peut-être enfin dépasser Lyon et Monaco, qui n'ont qu'une longueur d'avance sur les olympiens. Allez l'OM !

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Marseille - Guingamp

Championnat - Journée 14
Dim 26/11 à 17H00/2017
Feuille de match - Historique