OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Valenciennes
S.O.S ! Besoin urgent d'un goléador !

Le Lundi 08 Janvier 2018 par Casual Mars

L'OM  se qualifie dans la douleur face à Valenciennes, sur le plus petit des scores grâce à un but de Jordan Amavi, mais les olympiens auront souffert. Malgré des occasions, les joueurs offensifs marseillais ont manqué de précision. Payet a été encore trop brouillon, Mitroglou quasi-transparent en plus de sembler être noyé dans le doute. On ne peut pas dire beaucoup mieux de Germain. Il y a dans le jeu encore trop de déchets technique.



Sur le papier, Garcia avait choisi une option "très offensive" ce qui n'était pas pour nous déplaire : Germain associé à Mitroglou devant, mais aussi Njie et Dimitri Payet derrière eux, Maxime Lopez et Luiz Gustavo en milieux relayeurs.


Kostas "Glou glou"... se noie dans le doute
Olympique de Marseille

Dès le début du match, l'OM attaque, domine, sans tergiverser... ou presque. La finition laisse toujours à désirer et Kostas, qui était autrefois surnommé "Mitrogol" à Benfica, lui, semble être en plein doute. Njie aura beaucoup tenté dans cette première période, aura délivré plusieurs centres dont ce ballon parfait au second poteau offert à Mitroglou. Mais le Grec hésite, n'ose pas tenter de se retourner pour frapper et marquer comme il le faisait si bien au Benfica... alors il préfère remiser pour Payet. Tous le supporters s'attendaient à le voir tenter, une grosse partie d'entre eux l'aura sifflé. Mais les gars, Kostas est un joueur qui porte notre maillot. Qu'il soit sifflé à sa sortie du terrain c'est une chose, mais durant le match, le rôle des supporters c'est de l'encourager, même si le joueur est un vier mou, notre rôle c'est de le soutenir et lui dire, "vas-y tente, ça va finir par payer" et non pas lui enfoncer la tête sous l'eau. Valère Germain n'a été guère plus satisfaisant que le grec, pourtant il échappe à la vindicte populaire. Pour l'ancien attaquant de Lisbonne, la stat qui fait mal : Mitroglou n'aura touché que 8 ballons.

Olympique de Marseille

Steve "Il Fénoméno" toujours vigilant

L'OM domine, fais de nombreux centres, mais très peu sont précis et dangereux pour la défense nordiste. Les joueurs en rouge avaient bien compris qu'il suffisait de rester attentif dans leur surface de réparation pour ne pas encaisser de buts. Positionné aux côtés de Luiz Gustavo, Maxime aura été plutôt bon durant ce match, il a tenté quelques percées pour apporter le surnombre et a d'ailleurs réussi à trouver Mitroglou dans la surface, mais une fois encore l'attaquant grec aura remisé pour Germain qui, du coin de la surface, déclenchera une grosse frappe qui ne trouva pas le cadre. Le coach olympien n'aura pas attendu l'heure de jeu pour sortir Kostas au profit de Thauvin. L'attaquant grec a été sifflé à sa sortie, après une prestation médiocre. Malgré l'entrée de Flotov, Mothiba s'en est allé tout seul en contre, à un quart d'heure de la fin du match. Mais "Il Fénoméno" fait une belle parade. Dans les dernières minutes du temps réglementaire, Valère Germain aura tenté une grosse reprise de volée à l'entrée de la surface mais sans aucun danger pour le gardien.

Amavi le sauveur

Durant la première mi-temps des prolongations, Florian Thauvin a eu deux occasions et à chaque fois grâce à des centres de Payet, mais le meilleur passeur olympien n'est pas parvenu à marquer. À la 102e minute de jeu, sur un centre en retrait de Clinton Njie, Jordan Amavi déclenchera la frappe qui passera sous le corps du gardien valenciennois. Ensuite, à trois reprises, Dimitri Payet aura eu l'occasion de plier le match mais il manqua de réalisme.

Nous sommes qualifiés pour le prochain tour, mais sans réel buteur, Dieu que ce fut laborieux. Mitroglou ne convainc pas, Germain est certes moins transparent, il semble bien moins douteux de ses capacités, mais il n'apporte pas beaucoup plus que le grec au final. Njie est celui qui a apporté le plus à l'équipe, néanmoins il se murmure qu'il serait sur le départ vers l'Angleterre, rumeur à prendre avec des grosses pincettes. S'il s'en va, il nous faudra absolument le remplacer par un véritable goléador, qui lui ne se posera pas dix milles questions avant de frapper au but.

Quitte à casser la tirelire et recruter un buteur cet hiver plutôt que l'été prochain, il nous faut un joueur pour redorer notre devise "Droit au but". S.O.S ! Nous recherchons urgemment un buteur !

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Marseille - Valenciennes

Coupe de France - 1/32
Dim 07/01 à 14H15/2018
Feuille de match