OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-2 Eintracht Francfort
L'OM triste à pleurer

Le Vendredi 21 Septembre 2018 par Luiz Mouloud Obama

Olympique de Marseille

L'Olympique de Marseille n'avait vraiment d'Olympique que le nom, hier soir, dans un Vélodrome presque vide. Face à Francfort, 12ème de Bundesliga, les hommes de Rudi Garcia ont allègrement baignés dans la mer Méditerranée de la médiocrité. 
 
« Sans nous, vous n'êtes rien ! » Cette phrase, cette banderole tirée d'un message d'un des groupes de supporters lors d'un OM Guingamp réussi, n'a jamais eu une aussi belle résonance au terme de ce pitoyable OM-Francfort, en ouverture de notre saison d'Europa League. De ce match, que retenir ? Un jeu brouillon, une angoisse face à un adversaire beaucoup plus coriace que nous, une inexistante maîtrise du ballon, une mauvaise appréciation et des erreurs d'anticipation dans les duels. Les choses se sont empirées après un carton rouge envoyé à la face d'un joueur allemand pour une vilaine faute sur Dimitri Payet. Un épisode de ce match qui aurait dû nous faciliter la tâche. Comment imaginer qu'il n'en serait rien ? Dans un stade vide, nos joueurs n'ont même pas pensé au souvenir vibrant d'une campagne, l'année dernière, réussie... 

Si l'auteur de ces lignes a, à l'esprit, pléthore de noms de coupables qui nous ont littéralement fracassé le match, il ne les couchera pas sur papier. Ou au moins un : Valère Germain. Catastrophe ambulante, il a complètement raté son duel face à un Kevin Trapp bien en jambes. Lors de ce duel, le remplaçant (et qui doit le rester !!!) de Mitroglou s'est foiré en tirant au beau milieu du but, sur le gardien. Sa mine effarée n'est que le reflet de son véritable niveau : il est complètement perdu dans l'attaque d'un club dont l'Histoire le dépasse. Il doit en analyser les causes, et de cette faute professionnelle tirer les leçons. Il doit s'en aller vers d'autres horizons, Nice pouvant se permettre d'organiser son retour. 

Autre acteur d'une tension dans des tribunes complètement vides, dont quelque sièges furent remplies grâce à des généreuses invitations de l'UEFA, Jacques-Henri Eyraud. Le président marseillais a copieusement houspillé, sur le ton d'un vulgaire professeur d'école, une dame supportant (et donc critiquant aussi) son équipe. Une telle bassesse ne devrait pas se reproduire, et notre président devrait faire son travail : faire de cette équipe de l'OM une écurie VRAIMENT compétitive et crainte, qui va arrêter de se faire marcher dessus par des 12ème de Bundesliga. 

Contre Lyon, ce dimanche, la victoire est impérative, sous peine de s'attirer les foudres de supporters et de, doucement, commencer à douter d'un mercato encore une fois organisé à la hâte. 



DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM ! 

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Urban wear made in Marseille

    Né à Marseille en 2001, le label du sud représente la cité phocéenne et son multiculturalisme.
La rencontre

Marseille - Eintracht Francfort

Europa League - 1
Jeu 20/09 à 18H55
Feuille de match - Phase de groupes