OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Le Samouraï a montré la voie

Le Mercredi 26 Mai 2021 par Le Corbeau Phocéen

Olympique de Marseille

Le sens de l'honneur, la droiture et le respect du maillot olympien réunis en un seul homme, Hiroki Sakai.

« Je ne voulais pas chercher un autre club en Europe pour éviter de devoir jouer contre l'OM. Si j'avais été l'adversaire de l'OM, je n'aurais pas eu envie d'entendre les sifflets des supporters marseillais contre moi. (...) Les cinq dernières années, j'ai eu plusieurs propositions d'autres clubs. Mais cela ne m'a jamais tenté (...) Je me suis posé la question de savoir si j'avais aidé le club. Je considère que je dois assumer ma responsabilité envers le club. J'avais décidé de partir si je n'arrivais pas à assumer cette responsabilité. »

Pas le plus exubérant, le latéral japonais aura montré la voie aux joueurs de l'OM, par son état d'esprit sans failles, lui qui jouait parfois blessé sous AVB et ne trichait jamais sur un terrain, mais aussi aux dirigeants olympiens. Il a rappelé qu'en matière de recrutement, l'ADN de combat que doit avoir chaque joueur de l'OM était à prendre en exemple sur des joueurs comme lui, et que l'histoire glorieuse de l'OM s'était aussi construite avec ce type de joueurs de devoir, pas uniquement grâce à des cracks.

Au moment de quitter l'OM, il a joint les paroles à ses nombreux actes sur le terrain, en déclarant qu'il ne se voyait pas porter en Europe un autre maillot que l'OM. Comme un dernier au revoir en guise d'hommage et c'est rare, je finirais sur ces paroles du rappeur marseillais Shurik'n :

"La main sur le katana, même si la peur m'assaille, je partirai comme un samouraï.
Arigato, Sakai.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.