OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

L'OM et Arema en difficulté dans le dossier "VEL''

Le Dimanche 03 Juin 2018 à 10:10 par Adri1899

Olympique de Marseille

Après le coup de pression de Jacques-Henri Eyraud pour faire céder Arema, l'exploitant du stade a communiqué qu'il cessait toutes discussions avec l'OM. Pourtant un accord n'était pas loin d'être trouvé entre les deux parties, la ville a quant à elle donné son soutien à l'Olympique de Marseille.

Dans un communiqué publié hier, Arema met fin aux négociations autour du projet d'exploitation du stade Vélodrome: "Après plusieurs mois de dialogue entre les parties en vue d'établir un partenariat durable et positif, les prises de paroles répétées de la direction du club résidant à l'encontre d'Arema et de la Ville de Marseille nous conduisent aujourd'hui à devoir suspendre les discussions entamées", peut-on lire. "Nous ne pouvons qu'espérer que la bonne foi et le bon sens permettront à nos interlocuteurs de retrouver une attitude et un mode de communication plus constructifs et plus conformes à l'intérêt à long terme de tous les acteurs". Toutefois, les dernières lignes laissent à penser qu'un nouveau rapprochement est possible.

L'exploitant du stade répond à la prise de parole du président de l'OM le weekend dernier dans les colonnes de la Provence où il évoquait : "toutes les options étaient sur la table, y compris celle de construire notre propre stade". "Nous n'attendrons pas 2020 pour réviser nos ambitions à la baisse si l'exploitation du stade ne nous est pas confiée".


Quant à McCourt, il s'était confié : "Être locataire à mi-temps, cela n'a aucun sens. Si vous êtes propriétaire de votre maison, vous investissez pour le long terme. Si vous êtes locataire, ce n'est pas pareil. Encore plus si vous ne l'êtes qu'à mi-temps.'' indiquait l'Américain dans La Provence, fin octobre 2017.


La mairie de Marseille à elle prit position en faveur de l'OM. Roland Blum, adjoint aux finances du maire de Marseille a déclaré : "L'OM doit avoir l'exploitation du stade", on peut constater à ce moment tendu que la ville montre son soutien et sa confiance au club.


Voici l'interview de l'adjoint au Maire:

Comment se positionne la Ville dans ce bras de fer entre l'OM et Arema ?

Roland Blum : Ce que souhaite le maire de Marseille, c'est que soit trouvé un accord le plus vite possible et que les mots des uns et des autres soient mis de côté. Nous voulons que cet accord puisse consacrer l'exploitation du stade par l'OM. Cette solution est cohérente avec l'utilisation qu'en fait le club, elle est cohérente avec les projets que peut avoir Frank McCourt pour développer l'OM et les différents partenariats autour du club. Elle permettra aussi de faire le musée auquel nous tenons particulièrement.


Où se situe le blocage selon vous ?
Roland Blum : Il doit y avoir des problèmes financiers et des problèmes de personnalité... Mais je ne pense pas que ces différences soient aujourd'hui insurmontables. Je ne sais pas exactement l'écart financier qu'il doit y avoir. La Ville est un tiers dans cette affaire. On ne fait pas partie des négociations. Mais je dois dire, là aussi, que chacun doit faire un effort. J'ai quand même du mal à penser que des gens qui ont des moyens aussi importants que Bouygues, la Caisse des Dépôts, la Caisse d'Épargne et les fonds de pensions concernés (tous actionnaires d'Arema, ndlr), quand on voit ce qu'ils dépensent tous les jours, soient à un ou deux millions d'euros près... De même, j'ai du mal à imaginer que ce soit un problème du côté de monsieur McCourt et pour un club qui dépense tant de millions en achat de joueurs.


On peut penser que si l'OM obtenait l'exploitation, ce serait également profitable aux finances de la ville et donc à celles du contribuable...
Roland Blum : Ce serait une bonne nouvelle dans la mesure où il y aurait une plus grande motivation de l'OM à développer des activités dans le stade, et même en dehors de la partie purement footballistique. Cela permettrait de générer davantage de recettes. Et en effet, automatiquement, ça rentre dans la partie variable du loyer payé par l'OM. Donc pour le contribuable, oui, ce serait une bonne nouvelle...

Vous avez bon espoir que ça se règle ?
Roland Blum : Je suis de ceux qui croient au sens de l'Histoire. Je crois qu'elle va dans le sens de l'exploitation du stade par l'OM, comme ça se fait partout en France et dans le monde, où les grands clubs sont propriétaires de leur stade, ou du moins en assurent la gestion. C'est ce qu'il faut faire.
On pourrait aussi penser que Bouygues, pour qui le PPP tel qu'il a été monté est une excellente affaire financière, n'a aucun intérêt à céder...
Roland Blum : Ça, je n'en sais rien. C'est peut-être l'une de leurs motivations... Mais peut-être que l'intérêt d'Arema à vendre, c'est aussi d'être déchargé de la partie exploitation qui est très lourde. Pour autant, il garderait la responsabilité du Partenariat Public Privé. Aujourd'hui, ce qui sépare financièrement les deux positions me semble dérisoire... Donc voilà, je le répète : il faut qu'ils se reparlent et se débrouillent pour trouver rapidement un accord.


On attend désormais le retour de l'OM et un effort des deux côtés pour pouvoir débuter une saison 2018-2019 sereinement et hisser l'Olympique sur le toit de l'Europe dans les années à suivre.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.

Réagir sur Facebook