Le Graët continue sa traque contre les ultras ! - OhaiMe-Passion.com

OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

Le Graët continue sa traque contre les ultras !

Le Vendredi 08 Juin 2018 à 17:45 par Tispro

Olympique de Marseille

Noël Le Graët, président de la FFF, est en pleine promotion médiatique à quelques jours du début de la coupe du monde. Cependant, sa concentration sur les Bleus semble minime tant il multiplie les menaces contre les ultras.

Tout à commencé il y a une semaine lorsque le bon monsieur a déclaré que la lutte contre les fumigènes allaient s'intensifier. Il a demande ainsi à la LFP (oui parce que le gars parle alors qu'il n'est pas responsable du championnat de France) de durcir les sanctions contre les clubs dont les supporters utilisent la pyrotechnie. Parce que remplir leur portefeuille avec des amendes exorbitantes ne leur suffit plus, le président de la Fédération souhaiterait un retrait de points en cas d'utilisation de fumigènes. 

Sa plus grande peur concernant les fumigènes ? La fameuse sécurité bien sûr ! parce que “il arrivera un jour un accident”, il y a de ça plus de trente ans que les fumigènes sont apparus dans les stades français et l'on continue de nous faire croire qu'ils sont des armes de destruction massive. Mais si l'on continue l'analyse de ses propos, ce qui lui fait vraiment peur c'est que "l'UEFA ne nous donnera plus de stades et nos terrains se feront suspendre pour la Ligue des champions et la Ligue Europa". Voilà là où se situe le vrai problème, la FFF a peur de se faire sanctionner par les mafieux de L'UEFA et ainsi de perdre de l'argent. La sécurité du public c'est bien mais la sécurité des comptes en banque, c'est mieux.

Le président de la FFF évoque également un autre argument implacable à ses yeux, car il avait probablement prévu qu'on contredise le premier. Pour lui, même s'il n'y a pas d'accident, il aurait été prouvé que la fumée des fumigènes était extrêmement nocive. Les fumigènes causent la cancer, les sodas et autre sandwiches vendus dans les stades cause d'autres maladies comme le diabète entre autres. (Et malheureusement la connerie n'est toujours pas une maladie mortelle...) Les premiers sont interdits, les deuxièmes sont vendus directement par les organisations. Les premiers ne rapportent pas d'argent, les deuxièmes si.

Ses déclarations ne s'arrêtent pas là puisque sur les ondes de RMC, diffusé simultanément sur BFMTV, Le Graët a laissé entendre que la chasse aux ultras continuera et s'intensifiera, car en plus des retraits de points, il souhaite empêcher le coup d'envoi des matches avant lesquels des fumigènes auraient été utilisés.





Quand ils comprendront que notre passion est plus forte que leur répression, nous aurons fait un grand pas en avant. En attendant, et encore plus que jamais, force et honneur à tous les ultras de France, peu importe les rivalités, nous devons nous entraider pour garder notre mouvement et notre culture en vie face à ces industriels qui polluent notre sport. 
LIBERTA PÈR GLI ULTRAS !

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Urban wear made in Marseille

    Né à Marseille en 2001, le label du sud représente la cité phocéenne et son multiculturalisme.

Réagir sur Facebook