OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

OM : Un mois de juillet à Marseille

Le Mardi 30 Juillet 2019 à 19:45 par Willyz85

Olympique de Marseille
(Le Vélodrome est prêt à pardonner ; Challengeputeaux CC BY-SA 4.0)


Alors que le championnat reprendra bientôt ses droits puisque la Ligue 1 sera déjà de retour dès le weekend du 10 août, avec une réception du Stade de Reims au programme des Marseillais, et que le mois de juillet tire à sa faim, il est peut-être temps de faire un premier bilan de l'été phocéen. Si déjà pas mal de choses se sont produites, et notamment de nombreux matchs amicaux au contenu varié, de nombreux mouvements sont attendus encore en coulisses, et en particulier du côté des transferts puisque l'OM a pour l'instant été un des clubs les plus sages de tout l'Hexagone dans ce domaine.

Entre nouvel entraîneur, stage, matchs amicaux, rumeurs et départs, juillet a été remuant sur la Canebière, mais loin d'être complètement dément. Après une saison 2018-19 plus que décevante, cette apparente absence de révolution inquiète peut-être plus qu'elle ne rassure, mais prendre son temps de bien faire les choses peut aussi être une bonne stratégie. Voici en tout cas, les cinq moments les plus importants vécus par l'OM en juillet, classés selon une partie de poker pour être plus original qu'une simple numérotation. Si le Texas Hold'em vous est étranger, vous pouvez vous renseigner sur les règles du poker avant la lecture de cet article.


1er juillet : la distribution des cartes

C'est donc dès le premier lundi de juillet que l'OM a repris le chemin de l'entraînement, quand la plupart des gens normaux commençaient à peine à penser à leurs vacances d'été. Mais cette reprise anticipée était importante pour le nouveau coach André Villas-Boas pour avoir le temps de jauger ses troupes. Ce que l'on retiendra de ce premier tour de chauffe fut la présence de nombreux jeunes du centre de formation. Avec pas moins de 11 joueurs directement issus du Centre de la Commanderie, le message était clair de la part du coach portugais : cette année, il faudra plus compter sur les jeunes que sur les recrues.

Mais alors que toutes les cartes étaient censées être là, on a aussi remarqué qu'il en manquait une dans le paquet, problématique aussi bien pour une partie de poker que pour l'OM. En effet, Adil Rami, déjà touché par des problèmes personnels avec sa désormais ex-compagne Pamela Anderson, n'était pas là, sans aucune justification et le club annonçait immédiatement une mesure disciplinaire contre lui. Son avenir devrait se dessiner loin de Marseille.


8 juillet : la première mise et les premiers couchés

Alors en plein milieu de son stage de préparation en Angleterre, l'OM a vu son effectif soudain renforcé par 4 renforts de poids. Non pas des recrues, mais 4 joueurs qui avaient bénéficié de vacances prolongées, il s'agissait de Thauvin, Sakai, Strootman et Caleta-Car. L'effectif de l'OM commençait déjà à avoir plus d'allure. Au poker, cela signifierait qu'un joueur aurait lancé une première mise sans voir le flop, dans le but d'impressionner ses adversaires, car sûr de son jeu. Cette offensive a eu le mérite de faire se coucher ceux qui étaient moins certains de la force de leur main, et les abandons sont ceux des jeunes Gassama, Iscaye, Rahou et Kamardin, appelés à rentrer à Marseille avant les autres pour retourner dans les équipes de jeunes.

Olympique de Marseille
Eux devraient rester ; Photo par Wikimédia/CC BY-SA 4.0)



14 juillet : pas le flop attendu

Le poker est un sport imprévisible, et celui qui avait misé gros au début de la partie marseillaise s'est retrouvé bien marri en ce jour de Fête nationale. Alors qu'il pensait sa main (entendez l'OM) forte, sa terrible défaite 4 buts à 0 face aux Glasgow Rangers a totalement changé la donne, comme s'il disposait d'une paire de Valets dans sa main, mais qu'un As, un Roi et une Dame tombaient au flop, diminuant grandement ses chances de succès. Cette défaite logique aura en tout cas fait du mal à l'optimisme de certains, mais a aussi permis de remettre certaines têtes à l'endroit et de comprendre qu'il va très vite falloir remettre le bleu de chauffe pour espérer atteindre l'objectif de Ligue des Champions fixé par Villas-Boas.


22 juillet : la turn redonne espoir

Au poker, la turn est la quatrième carte du flop et dans ce cas-là, et si l'on reprend l'exemple précédent, il pourrait bien s'agir d'un Valet, car elle redonne d'un seul coup toutes ses chances au gros miseur du début. En tournée aux États-Unis cette fois-ci, les Phocéens remportent la première édition des EA Ligue 1 Games face à Saint-Étienne en finale au terme d'un match plein, après déjà une première victoire convaincante face à leur bête noire bordelaise en ouverture du tournoi. Cette victoire tant méritée qu'inattendue montre que l'OM est de retour sur la bonne voie alors que le début du championnat se rapproche, tout comme le joueur avec sa paire de Valets respire mieux avec ce troisième Valet sur la table.


25 juillet : Le bluff de la dernière chance

Si pour l'instant le mercato a été calme côté olympien, avec le seul prêt d'Alvaro comme recrue et les ventes de Njie et Ocampos comme seuls départs, il a surtout été agité par un nom, auparavant inconnu, mais désormais sur toutes les lèvres, celui de Benedetto. Viendra, viendra pas ? Blessé, pas blessé ? Chaque jour, les informations divergent et confondent les supporters de l'OM, qui ne savent même pas si sa venue ou non serait au final une bonne ou une mauvaise nouvelle, tant ce joueur porte son lot d'incertitudes tant sur sa santé que son talent.

Autour de notre table de poker, un tel coup serait un bluff parfait d'un autre joueur, avec une grosse mise qui pourrait bien faire se coucher celui avec sa paire de Valets, tant la situation est peu claire. Mais il faudra attendre la river, à savoir la cinquième et dernière carte du flop (entendez la reprise du championnat) pour savoir qui aura gagné cette partie de poker menteur et si l'OM en sera sorti grandi.

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook