OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

L’arrivée du mouvement Ultra et des premiers groupes de supporters au Vélodrome (1984-1994)

Le Dimanche 01 Septembre 2019 à 17:35 par Fanalink

Olympique de Marseille

Précurseur du football français en remportant les premiers titres majeurs, Marseille l'est aussi à travers ses tribunes. Avec sa ferveur unique, le Vélodrome a notamment accueilli dès les années 80 le mouvement Ultra, héritage du Calcio italien. Ces groupes ont pu grandir jusqu'à aujourd'hui, le CU84 et les MTP fêtent d'ailleurs respectivement leur 35 et 25 ans.

Les supporters de l'OM ont une place spéciale dans la vie du club phocéen. Avec des supporters disperser dans le monde entier, l'OM a pu compter dès les années 20 sur des groupes de fans partout en France.  Le club décide alors de créer l'Association des Supporters de l'OM 50 ans plus tard pour permettre de créer un lien entre chaque supporter marseillais. Paris, qui vivait de football qu'à travers l'OM, comptait plus de 2000 membres.

La naissance des groupes


En 1984, la France remporte son premier titre avec la Coupe d'Europe, quant à l'OM, le club remonte à peine en Division 1 après 4 saisons passées dans la ligue inférieure. Pour ce retour parmi l'Elite, l'OM pourra encore une fois compter sur des supporters fidèles, amoureux et toujours aussi bruyants. Mais pour cette saison, l'équipe de Roland Gransart pourra observer du changement en tribune, puisque cette saison-là donnera naissance au premier groupe Ultra du sport français : le Commando Ultra. Dans un match face au Matra Racing, un 31 août 1984, l'OM sera défait sur le score de 2-0 malgré une ambiance d'exception qui sonnera le début d'une longue histoire.



Alors que la famille Ultra ne cesse de s'agrandir, certains de ces ultras continuent d'aller approfondir leurs connaissances sur le mouvement Ultra en terres italiennes. Ce développement dans les tribunes marseillaises permettra alors à d'autres groupes d'être créés. Le CAOM et les South Winners en 1987, les Fanatics en 1988, les Dodgers en 1992, les MTP en 1994 et notamment un groupe non associé au mouvement Ultra mais tout aussi important : le Handi Fan Club.

 

Un Capo emblématique

 

Il est important de retenir en estime ces groupes qui permettent à l'OM de jouir d'une grandeur, d'une image réputée mondialement, d'une ambiance d'exception où règne le sang bleu et blanc de milliers d'hommes et femmes amoureux de l'OM. Parmi tous ces ultras, un nom à retenir, Fabrice de Peretti « Depé », qui marquera à lui seul les tribunes de l'entre marseillaise comme en témoigne le Virage Nord portant aujourd'hui son nom. Il est le symbole de la passion marseillaise, l'emblême du Vélodrome.



Olympique de Marseille



A la fois fascinant et impressionnant, il sera un moteur d'enrichissement pour tout supporter de l'OM. Avec hargne, il se fera une place dans le Virage Sud. Sa vie se résumera à l'OM et à ses supporters avec des motivations toujours plus grandes. Depé était un homme avec une grande estime de soi qu'on écoutait, avec des croyances fortes pour son club. Une définition d'une personne que l'on pourrait retrouver dans une citation de Victor Hugo : « Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois ». Et la première chose à laquelle il croyait était un Vélodrome uni dans lequel le Virage Nord deviendrait aussi chaud que son voisin d'en face. Une certitude pour lui, il décidera de quitter son cocon et d'aller Virage Nord créer son propre groupe en 1994 : les MTP. Il est d'ailleurs à la base de notre amitié avec l'AEK.

 
Le Vélodrome est un lieu où chaque supporter véhicule sa passion pour son club et sa ville. Une passion toujours plus forte qui donne à l'OM une immensité. Cette saison marque les 120 ans du plus grand club de France mais aussi les 35 ans du CU et les 25 ans des MTP. Une pensée notamment pour l'anniversaire malheureux de la disparition de Lahcene et Imad-Eddine.

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook