OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#MercatOM Zéro euro dépensé par McCourt

Le Mercredi 04 Septembre 2019 à 13:15 par StatsOMP

Olympique de Marseille

Fin du #MercatOM du cru 2019. Fin d'un suspens inexistant. Fin d'une mascarade qui a connu une longueur échevelée, nous obligeant à boire la tasse tant les négociations semblaient mortes. D'ailleurs, McCourt n'a pas sorti le carnet de chèque. Explications.

Les sourires sont de façade pour les dirigeants olympiens, l'heure est à la cure d'amaigrissement drastique.

Avec 33 millions dépensés en achats de 3 joueurs (Gonzalez, Benedetto, Rongier), l'OM a recueilli à l'inverse 28,9 millions d'euros pour les ventes (nombreuses) de Sari, Ocampos, Njie et Luiz Gustavo. Or, le défenseur espagnol est arrivé à l'OM en prêt avec option d'achat la saison prochaine à hauteur de 4M. 

Ainsi, l'OM a bouclé son mercato très tardivement hier après la date fatidique de la fin des transactions, assurant le statut de joker au capitaine du FC Nantes fraichement débarqué en Provence. 

JHE est toutefois parvenu à alléger la masse salariale de manière conséquente: exit les 500k par mois de L. Gustavo et de Balotelli, exit, les 300k de Rami, Abdennour et ses 250 000 mensuels, Njie et ses 190 000, Rolando et ses 165 000/mois, et que dire de Hubocan et ses 155 000 euros mensuels? Au total, la cure d'amaigrissement salarial fait gagner à l'OM 2,6 millions d'euros par mois.

Or, si l'on déduit à ces économies les nouvelles charges des salaires de nos recrues: Benedetto (260k mensuels), Gonzalez (inconnu), Rongier (inconnu), les nouveaux émoluments de Boubacar Kamara (on parle de 190 000 par mois au lieu de ses 25 000) et les émoluments des retour de prêt comme Khaoui,  le board olympien a tout de même allégé sa masse salariale pour cette année blanche, sans coupe d'Europe, contraint par le fair play financier.



  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook