OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#Actu Les dessous de la relation JHE - AVB

Le Dimanche 17 Mai 2020 à 17h40 par Elones

Olympique de Marseille
Crédits: PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Sous le couvert de multiples communiqués de presse et déclarations se cache la réalité des comportements de JHE. Avec des euros dans les yeux et aucune espèce d'intérêt pour L'OM ou le football français, l'attitude du président du club est abjecte, jusque dans ses relations avec les autres membres du staff.

Dès l'arrivée de l'entraîneur portugais, les promesses de la direction s'envolent. Le départ inattendu d'Ocampos et de L. Gustavo en toute fin de mercato donne déjà un avant goût des futurs rapports tendus d'AVB avec sa direction. Malgré ce qui avait été acté, l'apas du gain et des finances aura raison de JHE qui cède les deux joueurs. Une première balle dans le pied d'AVB afin de bien commencer la saison.

Un peu plus tard, c'est l'arrivée d'Aldrige qui vient faire trembler un peu plus leur relation. En destituant le grand Zubizarreta comme une mise sous tutelle, JHE pousse Zubizarreta vers la sortie, qui menace de démissionner. Le destin d'AVB étant lié à celui de Zubizarreta, JHE s'empresse de refuser cette démission. Mais AVB vient de prendre un deuxième coup. Son ami humilié, l'entraîneur ne peut pas installer un climat de confiance avec le responsable de cette situation : JHE.

La cupidité du président de L'OM devient de plus en plus flagrante pour AVB. Un entraîneur le sait pour mener à bien un projet dans le monde du football, il faut faire des investissements, avoir un staff compétent qui est capable de prendre initiatives et responsabilités. C'est ce qu'il exige, et exigera jusqu'à il y a encore quelques jours.

Fin janvier, les visions divergentes des deux hommes ne se cachent plus, et l'animosité entre les deux hommes grandit. C'est à la fin d'un entretien avec l'entraîneur que JHE aurait dit "Personne ne m'a jamais parlé sur ce ton". 


Oh mon grand JHE maître absolu à qui tout le monde doit allégeance ! Comment un petit entraîneur portugais a-t-il osé voir clair dans tes manigances debectantes, réduisant la magie du football à des chiffres sur un compte en banque ? Comment a-t-il osé te tenir tête ? Et employer un ton direct et franc ? Il mérite le supplice de la tisane immédiatement !

C'est en Mars que ce sombre abruti de président met le coup de grâce. En déclarant qu'il souhaite effectuer un mercato qui rapporterait 60 millions d'euros. Pour un tel chiffre dans les circonstances actuelles, pas de doute, il y aura de la vente de joueurs et pas d'achat. Un discours qui est de trop pour l'entraîneur de l'OM, comment imaginer entrer dans une compétition internationale telle que la C1 et vendre des joueurs sans en acheter ? Le futur ridicule d'une équipe dépouillée par un président incompétent fait grandement réfléchir André Villas Boas sur son avenir à Marseille.

Le départ de son ami Zubizarreta ne devrait pas arranger les choses. Malgré les mots d'amour et les pleurnicheries de Mc Zéro Pognon Court et de Jacques Radin Crétin Zeyraud dans la presse, la réalité du comportement du président est tout autre et justifierait amplement le départ regretté d'AVB.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.

Réagir sur Facebook