OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

JHE dans l’oeil du cyclone olympien

Le Mardi 29 Décembre 2020 à 10h35 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille

Ce matin dans le quotidien marseillais La Provence est paru un article à charge et objectif sur Jacques-Henri Eyraud. Voici en bref ce qui est dit sur ce parisien qui méprise les marseillais.

Un des ex-collaborateurs d'Eyraud témoigne:
Ça, c'est le Jacques-Henri que j'ai connu en interne. Il nous a tout le temps tenu ce discours contre les Marseillais en prétextant qu'on se servait de l'OM pour briller. C'est tout l'inverse!



Un autre ex-collaborateur.
Quand JHE est arrivé, j'avais prévenu ma famille, leur expliquant qu'ils n'allaient pas beaucoup me voir, que j'allais me défoncer pour le projet. J'ai déchanté: une fois l'écran de fumée passé, j'ai vu la triste réalité.



Un ex-employé de l'OM rajoute:
La version qu'Eyraud donne aujourd'hui est fausse, il y avait des groupes de travail, beaucoup de propositions en sont sorties, de la part, notamment, des gens qui ont été priés de s'en aller. Certaines idées appliquées depuis ont vu le jour à ce moment-là...



Un ex-employé de l'OM affirme:
Quand JHE évoque les journalistes en plateau, c'est totalement gratuit. C'est de l'injure publique.


C'est narcissique et mégalo. On pourrait se regrouper pour intenter une action, mais JHE n'en vaut pas la peine. On voit bien qu'il n'y a guère que sa communauté LinkedIN qui croit encore ce qu'il raconte.


On sait très bien que (les licenciements) ce n'était pas une histoire de compétences. Ça a juste permis d'économiser des salaires, pr ensuite prendre des stagiaires ou sous-payer des petits jeunes en contrat précaire à 1200€ par mois.


D'après les propos recueillis par La Provence, le commercial ayant effectué la majeure partie du boulot dans la signature du contrat de sponsoring avec Puma a, lui aussi, été prié d'aller voir ailleurs. La présentation du partenariat en interne a été confiée à l'un des protégés du président Eyraud.

Jean-Paul Delhoume, ex-consultant d'OMtv: 
Le malheur d'OMtv, c'est l'arrivée d'Eyraud. Mais c'est aussi le malheur de l'OM! Quand on achète des joueurs et qu'on ne peut ensuite plus les revendre, on se fait tout petit et on ne vient pas donner des leçons de gestion...



Yves Merens, ancien grand-reporter de Nice Matin:
Je veux bien qu'on ait des idées différentes, mais quand même! Lorsqu'on est président de l'OM, on doit être fier de l'identité marseillaise. Ce n'est pas un club lambda, c'est une religion, une façon de vivre.



Un ex-employé de l'OM:
Cela veut dire que les présidents précédents étaient bêtes puisqu'ils nous avaient choisis! Il fait le matador, mais c'est le plus mauvais dirigeant que j'ai connu. Est-ce qu'il ne parle pas comme ça parce qu'il va partir ? On le sent aigri.


Je n'ai pas honte d'avoir été peiné et touché quand l'équipe perdait. Des entreprises comme Nike dépensent des millions pour que leurs salariés soient à fond sur la marque. Je pensais que c'était un atout.


Eyraud a fait quoi depuis que nous sommes partis? OM Nation, OM Prime... Ça change chaque année! Finalement, peut-être que le problème ne venait pas de nous. Il ne nous lèvera jamais notre fierté d'être marseillais.


Enfin, selon La Provence, au cours d'un séminaire en fin de saison 2018 réunissant les cadres de l'OM, Eyraud se moque de René Malleville, qu'il imite et surnomme « Monsieur rougeaud » qui hurle devant les caméras. Et lors d'une réunion de fin de saison, "JHE" avait fait réaliser un clip vidéo récapitulant tous les commentaires négatifs de journalistes qu'il avait pu entendre sur l'OM durant les mois précédents.

Bref, le binoclard accumule les erreurs et autres provocations envers les marseillais, alors aujourd'hui, plus que jamais, le peuple olympien souhaite le départ de Jacques-Henri Eyraud loin de l'Olympique de Marseille!

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook