OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

CAEN - OM : Le renouveau

Le Dimanche 05 Décembre 2004 par Fanatics Massilia

1 semaine après sa glorieuse victoire 3-1 contre le FC Nantes Atlantiques, Marseille se déplaçait à Caen au Stade Michel d'Ornano et se devait de ramener quelque chose de Normandie, où ce n'est jamais facile de gagner. En effet, Caen, très solide à domicile a déja notamment tenu en échec Bordeaux mais surtout battu, Monaco, finaliste malheureux de la Ligue des Champions. Marseille aura donc fort à faire, avec leur nouvel entraîneur Philipe Troussier, qui a réservé quelques surprises dans sa composition, Pedretti, Lizarazu et Luyindula ne sont pas sur la feuille de match. L'OM aligne Koke et Bamogo en pointe. A noter aussi la titularisation du jeune Jérémy Gavanon, qui profite de la blessure de Fabien Barthez opéré cette semaine. Le banc de l'OM ce soir est composé entre autres du petit Samir Nasri, Bruno Cheyrou, et Steve Marlet buteur contre Nantes la semaine dernière. Du côté de Caen aucune absence importante à relever, si ce n'est la blessure de Sébastien Mazure déjà absent à Bastia qui est remplacé par le tout jeune Yoan Gouffran issu du centre de formation caennais, Vincent Planté, lui assure toujours l'intérim à la place de Steve Elena, malheureux de ne pas jouer ce soir contre ses anciens coéquipiers.
Malgré tous ces absences, Marseille démarre le match tambour battant et se positionnent d'entrée dans le camp caennais et jouent très haut sur le terrain. Mais au fil des minutes l'OM baisse de régime et Caen commence à sortir la tête de l'eau et parviennent grâce à Dufer et Danjou à inquiéter Jérémy Gavanon. On sent quand même une certaine sérénité retrouvée de la part des Marseillais sur les nombreuses attaques Normandes. Après 20 minutes de combat défensif l'OM se remet à l'attaque, ils alertent plusieurs fois Le portier Caennais. Leurs efforts seront récompensé à la 25e minute, avec une action splendide à une touche de balle qui permet à l'OM de mener 1-0 grâce à l'inévitable Habib Bamogo ! Caen bien sur est contrarié par cette ouverture du score assez logique au vue des actions qui avaient précédées. Alors les Normands se remettent à l'attaque et c'est Watier qui inquiète une première fois Gavanon avant que Dufer ne trouve le chemin des filets avec une superbe tête plongeante grâce à un bon travail de Yoan Gouffran sur le côté gauche. Le match est relancé 1-1 ce qui sera le score à la mi-temps.

Coup de tonnerre, dès le début de la seconde période, Bamogo est servi dans la surface, il prend le meilleur sur Hengbart qui le retient par le maillot, l'arbitre, M. Piccirillo non seulement expulse Cédric Hengbart, il estime qu'il était en position de dernier défenseur et n'hésite pas une seconde pour désigner le point de penalty. Bamogo saute sur l'occasion, s'élance... et transforme le penalty en prenant Planté a contre pied et en profite pour marquer son 5e but du championnat. 2-1, Marseille reprend l'avantage. Coup dur pour Caen qui va devoir jouer presque toute la 2eme période à 10 contre 11. On croit Caen abattu mais ils ne se découragent pas et jettent toute leur force dans la bataille, l'OM utilise maintenant a merveille l'arme du contre. Ils vont même en profiter pour faire le break à la 67e minute grâce à Sergio Koke qui hérite d'un caviar de Bruno Cheyrou avant de se présenter seul face à Planté et de décocher une frappe enroulée à l'entrée de la surface de réparation qui ne lui laisse aucune chance. Malgré ce 3eme but de l'OM les caennais ne déséspèrent pas et repartent à l'attaque par l'intermédiaire de Gouffran très bon hier soir.
Leur persévérance va être récompensé grâce il faut le dire à un petit coup de pouce de l'arbitre qui siffle un penalty en faveur de à cause d'une main totalement involontaire de Habib Beye.
Cyrille Watier, lui ne tremble pas, et prend Jérémy Gavanon à contre pied,3-2 ; la fin de match promet d'être très explosive, les Normands vont tenter de revenir à la hauteur des Marseillais. Caen pousse et l'on croit à l'égalisation, lorsque Watier, encore lui, place une tête victorieuse qui ne laisse aucune chance à Gavanon, malheureusement pour Caen, l'arbitre avait signalé une position de hors jeu peu évidente et refuse donc le but. Caen pousse et rate l'immanquable en toute fin de match, lorsque Jovicic, tout seul face au but vide, ne peut frapper car le ballon lui passe entre les jambes. Eudeline tente de reprendre, mais tout surpris, il frappe dans le petit filet. Marseille a eu chaud, et quelques minutes plus tard l'arbitre siffle la fin du match, courte mais précieuse victoire de l'OM, qui leur permet de remonter à la 3e place du classement en attendant ce soir le choc entre Auxerre et Bordeaux. Quand à l'équipe de Caen, elle s'enlyse encore un peu plus dans les profondeurs du classement, cela fait 3 matchs qu'elle n'a plus gagnée.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.