OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

L'Olympique de Marseille : les saisons sans Coupe d'Europe

Le Vendredi 07 Juin 2024 à 18h30 par Fanalink

Olympique de Marseille


L'Olympique de Marseille, club à la forte entité européenne, a connu des périodes fastes ainsi que des saisons moins reluisantes. Parmi ces dernières, des saisons sans participation aux compétitions européennes se démarquent par leurs particularités et leurs impacts, tant sur le plan financier que sportif. La déception de mai dernier pousse à penser que la saison 2024/2025 sera compliquée mais des aspects positifs sortent du lot.

Historique des saisons sans Europe

Depuis la fondation des compétitions telles qu'on les connaît, l'OM a souvent été présent sur la scène européenne, participant régulièrement à des compétitions telles que la Ligue des Champions, la Ligue Europa, et leurs prédécesseurs. Cependant, l'OM a aussi connu des saisons sans Coupe d'Europe.

Parmi les saisons récentes marquées par l'absence en Europe, nous pouvons citer les saisons 2011-2012, 2014-2015, et 2016-2017. Chacune de ces saisons a eu des répercussions significatives sur le club, tant sur le plan économique que sportif. La saison Bielsa, sans Europe, reste une des plus mémorables de ce siècle. Comme pour chaque saison mémorable, les supporters en retiennent des souvenirs comme avec des cadres 24x30 de la saison.

Impact financier

La non-participation à une compétition européenne a un impact financier considérable pour l'OM. Les revenus générés par les compétitions européennes proviennent principalement des droits télévisés, des primes de performance, des recettes de billetterie et des sponsors. L'OM perçoit souvent autour des 50 millions en cas de beau parcours.

Droits télévisés et primes de performance : Les compétitions européennes offrent des primes substantielles aux clubs participants. Par exemple, une qualification pour la phase de groupes de la Ligue des Champions garantit des millions d'euros, sans même prendre en compte les primes supplémentaires liées aux performances (victoires, qualifications pour les tours suivants, etc.). En comparaison, la Ligue Europa, bien que moins lucrative, offre également des revenus significatifs. L'absence de ces revenus représente un manque à gagner direct pour le club.
Recettes de billetterie : Les matchs européens attirent souvent plus de spectateurs, tant au stade qu'à la télévision. L'absence de ces matchs réduit donc les recettes de billetterie et les revenus associés à la vente de produits dérivés les jours de match. Quand on sait qu'un match au Vel rapporte près d'un million d'euros au club, on comprend vite l'énorme manque à gagner.
Sponsors et partenariats : Les sponsors sont souvent attirés par la visibilité internationale qu'offrent les compétitions européennes. La non-participation à ces compétitions peut donc rendre le club moins attractif pour les sponsors actuels et potentiels, impactant ainsi les revenus de sponsoring.

Concentration sur les compétitions nationales

Paradoxalement, l'absence de compétitions européennes peut également offrir certains avantages, principalement sur le plan sportif. L'OM a pu en tirer profit en se concentrant pleinement sur les compétitions nationales, notamment la Ligue 1 et la Coupe de France.

Gestion de l'effectif et réduction des blessures : Les compétitions européennes ajoutent un nombre considérable de matchs supplémentaires au calendrier d'un club. Cela entraîne une fatigue accrue des joueurs et un risque plus élevé de blessures. En l'absence de ces matchs, l'OM a pu gérer son effectif de manière plus optimale, réduisant les risques de blessures et permettant aux joueurs de se concentrer pleinement sur les compétitions domestiques. Avec près d'une vingtaine de blessés en 2023/2024, l'OM connaît bien ce problème avec un staff médical complètement surchargé.
Préparation et entraînement : Avec moins de matchs à jouer, l'équipe technique dispose de plus de temps pour préparer les matchs de championnat et de coupe, en analysant les adversaires et en travaillant sur les stratégies de jeu. Cette préparation supplémentaire peut se traduire par de meilleures performances sur le terrain.
Performance en Ligue 1 et Coupe de France : le club va pouvoir se concentrer entièrement sur la Ligue 1 et surtout la Coupe de France avec le but d'aller chercher ce titre. Chaque match peut être abordé avec une préparation optimale. De même, la Coupe de France devient une priorité, offrant une opportunité tangible de remporter un trophée et d'en faire des cadres photo dans la salle de trophée.

Exemples de saisons sans Europe

La saison 2011-2012 est un exemple marquant où l'OM n'a pas participé aux compétitions européennes après une saison précédente décevante en Ligue 1. Cette situation a permis à l'équipe de se recentrer sur le championnat national. Cependant, malgré cette concentration, les résultats n'ont pas été à la hauteur des attentes, illustrant que l'absence de compétitions européennes n'est pas une garantie de succès.

En revanche, la saison 2016-2017 a montré une autre facette de cette dynamique. Sous la direction de Rudi Garcia, l'OM a pu se concentrer exclusivement sur la Ligue 1 et a réussi à décrocher une cinquième place, assurant ainsi une qualification pour l'Europa League la saison suivante. Cette saison a permis de stabiliser l'équipe et de poser les bases pour des succès futurs.

Les saisons sans coupe d'Europe pour l'OM sont des périodes de contrastes. D'un côté, elles représentent un manque à gagner financier important et une réduction de la visibilité internationale. De l'autre, elles offrent l'opportunité de se concentrer pleinement sur les compétitions nationales, de gérer plus efficacement l'effectif et de préparer les matchs de manière optimale.

L'histoire récente de l'OM montre que ces saisons peuvent être utilisées pour se réorganiser, renforcer l'équipe et se préparer pour des succès futurs. Cependant, pour un club de la stature de l'Olympique de Marseille, l'objectif reste toujours de revenir sur la scène européenne, là où se trouvent les plus grands défis et les plus grandes récompenses.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.