OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#ConfOM Rudi Garcia répond aux journalistes

Le Lundi 05 Février 2018 à 16h00 par Casual Mars

Avant d'affronter Bourg-Péronnas ce mardi soir, pour le compte des 8es de finale de Coupe de France, le coach olympien s'est présenté face à la presse.

Voici un résumé de ses réponses.

« Au sujet du groupe, ce qui est sûr c'est que Valère Germain sera indisponible, petite alerte musculaire aux quadriceps, suite au match de Metz, il est forait. Le petit Christopher Rocchia n'est pas disponible non plus. Et puis il y a Sertic également indisponible. Si tout va bien, après la séance de cet après-midi, Jordan Amavi sera dans le groupe. »

« Je n'ai pas encore dit à mes gardiens qui jouera donc je ne peux pas vous dire encore qui jouera demain soir. Ce soir on pourra vous donner cette information-là. »

« Il faut rester deuxième, on verra vendredi. Il faut aussi rester en confiance, ça veut dire se qualifier demain soir. Bourg-en-Bresse est une équipe en difficulté dans le championnat de Ligue 2, ils jouent pour se maintenir mais je n'oublie pas qu'ils ont sorti une équipe de Ligue 1 au tour précédent, 2-0 contre Toulouse. On sait que ce ne sera pas une partie facile mais on veut être en ¼ de finale, donc il faut absolument y aller déterminés et continuer sur notre dynamique actuelle. »

« D'être deuxième, j'espère que c'est motivant. C'est la preuve que la régularité des résultats, le fait d'aligner des séries de victoires nous place en bonne position, après je n'oublie pas que c'est seulement la deuxième fois en 24 journées que l'on est deuxième tout seuls. Et donc on n'a pas non plus à se gargariser de cette position. C'est serré, Monaco est à un point derrière, le grand perdant du weekend c'est Lyon, qui est passé à trois points derrière et donc on a profité de la confrontation directe entre les deux autres. Mais il a surtout fallut faire le travail contre une équipe de Metz qui n'avait rien à voir avec celle du match aller et le relégable du match aller, donc pour l'instant tout va bien. »

« C'est bien d'entendre râler Adil Rami après une victoire 6-3, c'est le rôle d'un cadre, qui a envie que l'on fasse tout du mieux possible et c'est vrai que sur la fin de match on n'a pas tout bien fait, on s'est relâchés, après encore une fois, on avait fait la différence avant, on avait marqué six buts. Et c'est surtout que ça permettra de ne pas s'enflammer, de rester les pieds sur terre, ça m'a permit de voir avec les gars et de les rappeler à la concentration de chaque minute, de chaque seconde parce que chaque détail peut compter à la fin du championnat. »

« Les gars doivent rester humbles, travailleurs, on s'est aperçus à la fin du match que le dernier était capable de nous mettre deux buts en cinq minutes, à partir du moment où on bafouait les fondamentaux, où on ne faisait plus les efforts, où on ne travaillait pas à onze. On a payé cash notre relâchement. Et donc cette équipe a besoin d'être tout le temps à 100%. C'est ce que je leur ai dit et ça devrait être, j'espère, une bonne leçon. »

« Franchement oui cette alerte tombe bien avant de jouer contre une Ligue 2. Je ne dis pas que je préfère gagner 6-3 plutôt que 6-0 ou 6-1 mais c'était une bonne piqûre de rappel. Si les gars avaient besoin de revenir les pieds sur terre, ils l'ont fait en cinq minutes. Pour la suite des événements, je pense que ce ne n'est pas une si mauvaise chose que ça. »

« Mathématiquement, rien n'est fait. 14 points c'est un bon matelas de sécurité par rapport au cinquième, puis on regarde devant, on ne regarde pas derrière. [...] L'ambition c'est de garder la deuxième place, donc on doit tout faire pour être capables de ça à Saint-Etienne, sur un match qui est difficile. Mais pour l'instant on ne peut pas parler de Saint-Etienne parce que d'abord il faut rester sur la bonne dynamique en se qualifiant à Bourg-en-Bresse. »

« Aymen Abdennour est de mieux en mieux, ses prestations sont meilleures, il est arrivé tardivement, il a joué vite, il s'est blessé, il a fallut qu'il se refasse une préparation athlétique. Lui comme le groupe, est de mieux en mieux, dans la grande majorité des cas, quand un joueur rentre dans cette équipe, il se comporte bien et il prend plaisir à jouer avec ses coéquipiers, je pense que c'est aussi la qualité du groupe, de pouvoir faire quelques changements sans perdre en performance. Ça tombe bien parce qu'on a encore énormément de matches. On enchaîne un deuxième match demain et un troisième match en sept jours vendredi à Saint-Etienne. On aura ensuite six jours, une mini-trêve, pour se re-concentrer mais après ça va être sans arrêt, donc on aura besoin de tout le monde, d'Aymen et de tous ceux qui n'ont pas joué le dernier match, par exemple. »

« Concernant l'anniversaire de Neymar, il est plus difficile de dire non quand c'est Luiz Gustavo. Parce que Luiz est un grand professionnel et on sait qu'il a préparé le match de demain avec tout le professionnalisme qu'il faut. On n'est pas non plus, à Marseille, derrière chaque joueur, à chaque fois qu'on ne les a pas mis au vert ici, on leur fait confiance, ce sont des grands garçons, ils savent les échéances qui nous attendent, ils savent qu'on veut gagner tous les matches qu arrivent jusqu'à la fin de la saison et donc pour Luiz, il n'y a pas d problème particulier. »

« Bourg-en-Bresse se sont entraînés sur un terrain synthétique mais enneigé, on a bien regardé la météo pour demain et à priori il ne devrait pas neiger. On est bien inspirés de partir ce soir et de voir comment ça va se passer. Ça peut être un contexte difficile, ça c'est sûr. »

« Ce qu'il y a à redouter à Bourg-en-Bresse c'est leur collectif, leur puissance athlétique, ils ont des joueurs assez athlétiques. On sait que c'est un 8e de finale de la Coupe de France, pour une équipe, même de Ligue 2, c'est quand même un événement. Ils nous reçoivent dans leur stade. À nous d'être à 100% et professionnels, de faire le job, de respecter cette équipe de Bourg. Il y a son entraîneur qui est là-bas depuis très longtemps et ils ont battu une Ligue 1 donc soyons plus que sérieux et plus que professionnels demain, il en va de la qualification. »

« J'ai besoin de tout le monde, je l'ai déjà dit, pas plus demain que les autres matches. Ce qui est top c'est l'accueil du public quand il est rentré, ce qui est top c'est les déclarations de Valère Germain et de Dimitri Payet sur Kostas et ce qui est top c'est la passe du capitaine, qui aurait pu marquer tout seul. Donc ça prouve, comme je l'ai dit aux gars depuis le début de saison, on est un groupe, on ne laisse personne au bord de la route. S'il y en a un qui est en difficulté on l'aide et on l'emmène avec nous parce que si on va à "bon port" c'est avec tout le monde et pas sans quelques-uns. »

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook