OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Une Messe pour les Sans pieds au Vél'

Le Vendredi 27 Août 2004 par Gandalf

Rassemblement organisé Samedi soir à 20h pour les sans pieds...Voici ce que l'on pouvait lire dans tout Marseille cette semaine. Certaines âmes charitables avaient donc décidé d'organiser une petite collation au bord de la pelouse pour samedi soir. Sur fond de croyance et de passion, juste une petite dérision et un soupçon d'importance. La populasse apprend donc l'existence de deux groupes militant pour les exclus de la société footballistique, et pour les droits du maillot et du torse. Les filles pleurent depuis quelques jours, ça en devient d'un ridicule notoire et tout le monde s'insurge devant tant de rivalités entre peplum et FIFA au rhum. Un goût spécial qui infiltre les veines, et les discussions ne font que commencer alors que d'autres dossiers sont déjà ouverts auprès des instances avec les Mexès, Flamini et consorts. C'est donc une toile dépeinte sous infiltration d'injuste, ligne d'écoute attentive, et distribution de tracts pour samedi soir que la population a le bonheur de respirer ces jours ci.

Deux groupes se tiennent donc à l'affiche de la messe non évangélique, et juste atypique de ce samedi soir. D'un côté des jeunes au grand coeur n'ayant jamais connu le goût des regroupements sous haute tension, et en face des vieux de la vieille, mi anges mi démons, gonflés à bloc au sortir d'une semaine calorifique, sauf pour le Pharaon qui lui perdait les contours de sa boué nautique. Comme quoi les évangiles sont avec nous et nous donnent le droit d'espérer au retour des divinités du ballon sur terre après avoir tant attendu pendant dix ans d'en revoir une sous les yeux, dans le cimetierre des éléphants. Cimetierre devenu depuis le passage d'un joueur en ivoire, un térritoire de bêtes féroces ne laissant plus quiconque passer sans une carte membre adverse pour la défaite.

Des jeunes, donc, à la bonté dépassant l'imagination, et un entreint à faire palir les plus vieux. Bien que peu d'expérience, ils la contournent par une envie foudroyante, te faisant ainsi sur la vague du succès en un rien de temps. Enmenés par leur patriarche Jean Fernandez, ils écartent les eaux et les lions sans démordre une seul seconde. Apotre du système de la famille unie, point de divorce en vue donc, il chérie ses petiots en leur inculquant des valeurs notoires tel le Respect...Ca ne vous rappelle rien d'ailleurs à vous les jeunes...mais aussi l'envie, la faim qui peut ainsi justifier les bons moyens pour ne pas s'y tromper.
Groupuscule détaché de la branche des bébés flingueurs, ils ravagent tous sur leur passage comme le fait si bien le jeune Ribéry, nouvelle étoile montante sorti du choux blanc des champs alsaciens. Et Mielous dis moi, ça se passe bien dans les champs au fait...Deux passes décisives, un but en trois matchs rien de moins rien de plus. Et que dire du reste de l'équipe sans stars, ou du moins dont la star est un collectif huilé au jeu lêché et allêchant. Seul hombre au tableau, l'absence du métronome défensif Meniri, laissant la place à deux jeunes ce qui pourrait être préjudiciable au groupe.

Dans leur quête de la charité, ils sont accompagnes des sans pieds manifestants pour le droit de l'enlèvement de maillot qui ne gêne que les prudes en cravate costard tel Sepp (qui dé) Blatter des conneries à longueur de journée. Oubliés la joie de la chasse aux Dogues, revoici le spèctre du jeu haché pour le moins halettant et entrecoupé. Devenus Sans pieds depuis samedi dernier façe aux aiglons...normal à force de se faire becter comme pas permis, ils en ont perdu l'usage technique qu'on avait entre apperçu précédemment.
La gangrène malheureusement s'attrape très vite si l'on ne fait pas attention à l'omnipotence, et le monopole de la connerie, et difficile d'y remédier en un jour. Opérés cette semaine, un vent de panique a déferlé tel un Mistral sur la cité phocéenne cette semaine avant l'apparition des tracts. Lors d'un entrainement ouvert au publics, certains endimancheurs se sont réunis tel un groupuscule intélligent pour déblatterer des insultes, et du langage patois landais pour ne pas dire plus.

Illico Presto, le chauve a décidé qu'il ne ferait plus une seule ouverture de stade en semaine n'ayant que peu apprécié les propos lancés par une minorité qui vient gâcher la santé mentale de certains. Là où tout semblait sain, ils viennent mettre un petit grain de sable dans la machine ce qui pourrait montrer que la croyance en cette équipe est vraiment friable. On sait tous que l'OM est une religion pour certains, ou du moins une chose qui passe avant d'autres, tellement on vit pour ce club. Le Fanatisme est une chose (euh Barto vient pas me frapper si je dis quelque chose qui plait pas...) mais il ne faut pas non plus partir dans la folie pure. Avant eux Cain et Abel, Romulus et Remus, autant de frères qui se sont "entretués" et il ne faudrait pas faire de même à l'heure d'aujourd'hui. Laisser du temps comme je le dit chaque semaine, mais voici l'impatience du sud qui refait surface, alors voila pourquoi il faut militer pour les sans Pieds.

Samedi soir, il risque d'avoir 50 à 60 000 spéctateurs pour cette petite collation comme j'entends à le dire. Les Sans Pieds voudront montrer qu'ils ont leur place sur cette pelouse verte, montrer ainsi à tous qu'ils sont dignes dans leur totalité pour porter mais aussi enlever (de façon très courte) ce maillot qu'ils affectionnent. La messe aura lieu d'abord à Notre Dame de la Garde pour allumer un cierge et ensuite direction le Vel' pour le spectacle de fin, une petite soirée gala qui rapportera tout de même un total points non négligeable au vainqueur. Ainsi pourra revenir l'ambiance durable pour l'un des deux. Les joueurs, devenus exclus notoires en une journée pour imbéciles sans cervelles, essayeront de donner le change devant un stade tout acquis à leur cause (du moins espérons).

Je vous invite donc tous à aller allumer votre petit cierge, faire brûler en vous la flamme de la passion, et aussi vous mettre en habit d'aparat, et gardez vos ardeurs en cas de défaite. Gardons la foi en ses sans Pieds pour au moins quelques temps si jamais cela tourne mal. Dans l'histoire quand un temple était détruit, un autre était reconstruit, je veux dire par là que rien n'est jamais détruit. Un Moral, une passion rien ne se perd tout se gagne. Un jour viendra la lumière que Ra nous enverra de ces anneaux de Stargate, et là par la porte des étoiles on jouera au foot sur Abidos...Ouai bon je sais je délire mais on s'est compris...euh... du moins j'espère...A demain soir pour la Messe du Footballistique en présence de sieurs Bouchet et le gratin de Marseille c'est à dire sa femme et son fils au nom si incompréhensible que je veux pas le savoir...

Allez Gandalf en grêve a tout de même écrit quelque chose malgré la lassitude qui le prend au coup.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.