OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 0-3 Manchester City
Indignation et gueule de bois...

Le Mercredi 28 Octobre 2020 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille
Crédit: PHOTOPQR/MAXPPP

Au lendemain de cette fessée 0-3 infligée par Manchester City - sans qu'ils n'aient eu à forcer leur talent et alors qu'ils comptaient plusieurs absents de premier rang - Nous avons la gueule de bois, complètement groggy mais en même temps avec cette rage dans le ventre, une véritable indignation après avoir assisté à cette purge offerte par les joueurs censés représenter l'Olympique de Marseille et mise en place par André Villas-Boas.

Dès le départ, à l'annonce de la composition pour débuter la rencontre, cela sentait mauvais. Cinq défenseurs, deux milieux défensifs, Michael Cuisance en 10 mais qui n'a même pas pu enchaîner deux rencontres de suite comme titulaire, avec devant lui le soliste Thauvin qui semble oublier trop souvent que le football est un sport collectif, épaulé par le vier-marin de Belgrade.

Comment pouvait-on avoir un tant soit peu d'ambition avec ce onze de départ, sérieusement?

Lorsque l'on regarde jouer Manchester City dans son championnat, nous le savions d'avance qu'ils auraient la possession de balle, qu'il fallait aller les presser, les chercher, les obliger à relancer vers l'arrière, à monter faire le pressing en bloc, que cela nous obligerait à nous exposer, que nous encaisserions certainement plusieurs buts, mais ne dit-on pas qu'il vaut mieux mourir les armes à la main que de mourir à genoux?

Certes, débuter le match avec trois défenseurs centraux, attendre en bloc bas, réduire les espaces, cadrer le porteur du ballon et se remettre en zone après que le joueur de City ait perdu la balle, avec nos 3 milieux qui devaient défendre sur la largeur lorsque l'on n'avait pas le ballon, ça aurait pu être une tactique cohérente, mais une tactique de trouillard, de sans-couilles.

N'aurait-il pas été plus judicieux de composer un milieu plus dense, par exemple avec deux milieux défensifs, deux milieux offensifs plus axiaux pour densifier l'entre-jeu, laisser les couloirs aux latéraux mais sans pour autant oublier de redescendre épauler les défenseurs en phase défensive et se projeter rapidement vers l'avant à la récupération du ballon pour épauler une pointe? Quitte à jouer en contre, les ballons doivent être récupérés dans l'entre-jeu, pas dans nos vingts derniers mètres.

Dès le départ, AVB a accepté la défaite, c'est un fait. Nous nous sommes fait rouster sans même avoir joué. Sans même avoir tenté de les inquiéter par séquences. Le match était plié d'avance. 

Bastien Cordoleani, ancien chroniqueur vidéo chez nous, tire la même analyse.




C'est peut-être un peu réducteur de réclamer systématiquement aux joueurs de porter leurs couilles. Mais hier soir c'est pourtant ce qui leur a fait cruellement défaut. Zéro couille. Aucune révolte, aucune agressivité, des agneaux prêts à se faire egorger.

Olympique de Marseille

Alors s'il faut ressortir 3 flops, le premier qui vient en tête c'est évidemment Valentin Rongier qui a commis cette erreur à la 18ème minute. Mais cette boulette ne doit pas résumer son niveau actuel. Sa maladresse est à imputer à son manque d'expérience à ce niveau. Novice en Champions League, comme nombreux de ses coéquipiers, il a appris à ses dépends et dans la douleur, que ce genre de ballon tu les dégage vers l'avant pour laisser ton équipe s'oxygener et afin de permettre de remonter le bloc. Sur l'ensemble il a été beaucoup trop tendre, comme dit plus haut, un vrai petit agneau.

Il y a également Leonardo Balerdi qui a fait un mauvais match. Il est jeune, il a très peu joué en Bundesliga et lorsque l'on connaît le faible niveau du championnat argentin pour les défenseurs, cela n'a malheureusement rien de très étonnant de le voir se noyer face aux mancuniens. Il va falloir qu'il travaille, qu'on le fasse travailler, durement, sérieusement, mais aussi qu'il écoute et s'inspire de ses aînés.

On peut ressortir comme flop le dribbleur de Belgrade, Nemanja Radonjic. AVB l'avait titularisé car il comptait sur sa vitesse de pointe qui est aux antipodes de celle de Dimitri Payet et sa bouée de graisse. Sauf que le serbe, ne pense qu'à vouloir dribbler, crocheter et éliminer un adversaire, au lieu de partir à toute vitesse en contre-attaque. En bref, il n'a servi absolument à rien. Ce fut un boulet de plus sur la pelouse.

Nous pourrions aussi citer Duje Caleta-car qui ne s'est pas suffisamment imposé dans les duels, dans sa zone. Il a un gabarit de colosse, mais encore des pieds d'argile. Nous pourrions également citer Hiroki Sakai qui a montré ses limites malgré sa bonne volonté. Enfin, le soliste. Florian Thauvin, qui oublie de jouer collectif. Lui aussi n'a rien apporté à l'équipe. Alors bien sûr, ceux qui le défendent vont mettre en avant ses statistiques en championnat. L'un des meilleurs passeurs de Ligue 1 actuellement et buteur à plusieurs reprises. Mais la Champions League n'est pas la Ligue 1. Thauvin surnage dans un championnat de niveau plus que moyen, mais dès lors qu'il entre dans la  cour des très grands, il redevient inoffensif. Une balle à blanc.

Dans ce marasme il y a quand même eu quelques joueurs qui ont montré des choses intéressantes. Enfin surtout trois. Álvaro González, Jordan Amavi, Bouba Kamara. Michael Cuisance lui, n'a fait que ce qu'il a pu. Il a trop peu joué jusqu'à présent, mais il a laissé entrevoir quelques gestes prometteurs, bien que trop peu pour inquiéter les Citizens.

En fait, le principal responsable de ce cuisant échec ce nomme André. Que de mauvais choix. Et attendre le dernier quart d'heure à chaque fois pour faire ses putains de remplacements, ça mène à quoi ? Oh Villas-Boas il faut qu'on te le dise en portugais ?! Lorsque ton plan tactique prend l'eau dès la première mi-temps réagit dès le retour des vestiaires! C'est dès la 46e minute qu'il faut changer d'approche pour tenter d'inverser la tendance, pas à la 75ème quand le match est plié! 

Ce City là était plus que prenable mais on a encore assisté à un non-match.
Pas de jeu, pas d'honneur, pas de grinta, rien.
Son équipe a ressenti la peur qu'avait AVB avant la rencontre, dès la conférence de presse.


Nous aimerions avoir un coach qui fasse bosser ses joueurs en appliquant des circuits de jeu, quitte à ce qu'à l'entrainement ce soit répétitif, rébarbatif, mais avoir des automatismes, une ambition offensive, des phases de jeu construites. Les joueurs qui composent notre effectif en serait-ils capables? Pas certains, mais à ce niveau nous n'avons pas non plus une équipe de chèvres. Il faut que les joueurs aient confiance en leur potentiel et surtout qu'ils travaillent dur, vraiment.

Beaucoup de supporters ont encore du ressentiment envers Marcelo Bielsa, qui a claqué la porte au soir de la première journée de championnat, qui pour certains nous a trahis, nous a abandonné, ce n'est pas totalement faux néanmoins, sur l'aspect tactique et uniquement tactique, un Marcelo Bielsa sur le banc à la place d'AVB nous aurait fait tellement de bien, nous serions ressortis fiers malgré une lourde défaite, car notre équipe serait allé de l'avant, aurait tenté, aurait attaqué, avec de la grinta, de la vraie. Même face à un ogre comme Manchester City, c'est ce que nous voulons, des joueurs avec des couilles, qui leur rentrent dedans, qui jouent au ballon, qui osent tenter de les déstabiliser. C'est ce qu'il a manqué hier soir. La nostalgie refait surface et El Loco nous manque.

De ce fait, ce dessin de Roachfab est, malheureusement, encore d'actualité. Noël approche, vous savez quoi offrir aux joueurs qui portent notre maillot olympien. Et une paire pour AVB ne serait pas du luxe non plus.

Olympique de Marseille

Hier soir, les supporters olympiens eux, ont fait honneur à Marseille, se sont mobilisés pour ce match de Champions League et ont tenté de motiver les joueurs, de leur rappeler qu'ils avaient un devoir envers le club et le peuple marseillais. Le message n'a pas été lu visiblement.

Olympique de Marseille

Pour les semaines à venir, nous ne savons pas trop à quoi nous attendre, mais en tout cas, il semble que l'ambition sportive ne soit guère d'actualité. Dans le dur, comme dans la victoire, avant tout, l'OM ce sont ses supporters, l'OM ce sont eux !

DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook

La rencontre

Marseille - Manchester City

Champions League - 2
Mar 27/10 à 21H00
Feuille de match - Phase de groupes