OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

Luiz Gustavo : « Marseille c’est le Brésil ! »

Le Samedi 15 Septembre 2018 à 13:45 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille
Dessin: création originale OhaiMe Passion

Dans l'édition de ce samedi, le quotidien La Provence publie une longue interview du milieu brésilien de l'Olympique de Marseille. Voici un condensé.

Sa préférence sur le poste à occuper sur le terrain

« Entre la préparation et le début de saison, je n'ai joué qu'un match entier à mon poste, contre Nîmes. J'ai souvent alterné. J'ai besoin de jouer milieu pour trouver le rythme notamment. Après, c'est plus facile quand je commence milieu et que je recule ensuite en défense pour les courses, la vitesse. [...] On a fait la préparation sans les internationaux, il (Rudi Garcia) avait besoin de moi derrière. Adil Rami et Ćaleta-car vont arriver à leur meilleure forme, tout va bien s'emboîter, chacun va retrouver son poste. »

« Marseille c'est le Brésil »

« Je suis parti très jeune du Brésil sans avoir joué dans un grand club. En Allemagne, j'ai donc essayé de profiter de tout ce que je pouvais apprendre, au niveau du travail, du respect, de l'éducation, de la rigueur, du sérieux que j'avais déjà en moi. Mais là-bas, je l'ai vraiment développé. [...] Je suis un mec simple, je sais que le plus important, c'est ma famille, mon travail. J'essaie donc de partager avec les jeunes ce que j'ai acquis en Allemagne. »

Sa dernière année en Allemagne et son arrivée à Marseille

« La dernière saison à Wolfsburg a effectivement été très difficile, mais j'ai fait mon possible pour éviter au club d'être relégué. J'ai toujours été motivé, toujours voulu donner une image de joie et de force. C'est ce qui m'a rendu meilleur comme personne. En arrivant à l'OM, j'avais un nouveau défi vis-à-vis des gens qui pouvaient douter de ce que j'allais apporter. Mais j'avais confiance en moi, ce qui m'a permis de relever le défi. »

Le parcours européen de l'OM la saison passée

« Le début de la saison nous avait vu progresser petit à petit, pour acquérir suffisamment de confiance et accomplir ce que nous avons réussi. La finale de Ligue Europa, nous l'avons méritée. Je ne peux pas dire que je suis arrivé à l'OM pour jouer une finale européenne, je voulais juste faire du bon boulot. »

Son rôle dans l'équipe

« Je ne parle pas beaucoup, je travaille plus que je ne parle et je donne l'exemple, en respectant les plus anciens, le personnel, car c'est très important. J'ai besoin de ça, je ne me prends pas pour le meilleur, qui n'écoute personne. Je veux toujours m'améliorer, progresser, j'ai trouvé ainsi mon espace qui me vaut le respect de tous. Je suis content de jouer dans un club où je peux parler à tout le monde. Parfois, je suis fatigué, il y a d'autres choses dans ma tête. Mais je sais que la priorité, c'est mon travail et j'ai toujours besoin de lutter contre moi-même quand je suis fatigué, pour motiver aussi mes partenaires. »

Sa satisfaction d'avoir été en finale d'Europa League

« C'est comme lorsque j'ai gagné la coupe d'Allemagne avec Wolfsburg. Normalement, c'est le Bayern qui doit toujours gagner. Et là, nous avons battu Dortmund en finale, c'était très fort. Si, avec l'OM, nous pouvions gagner un trophée, ce serait formidable. Ici, on a des sensations différentes. Au Vélodrome, avec nos supporters, cette passion, parfois, c'est irréel. L'ambiance est trop jolie. Cela nous motive pour la conquête d'un titre qui ferait du bien à tout le monde. Cela consacrerait un bon groupe composé de bons joueurs et de bonnes personnes. »

Les objectifs pour cette saison

« On va tout jouer pour à 100%, le championnat, les coupes, l'Europe. On va prendre le plus de points possibles pour aller chercher quelque chose, mais on ne peut pas dire maintenant qu'on va chercher la deuxième place. Il y a beaucoup de bonnes équipes. Restons focalisés sur la compétition. [...] Si on travaille bien sur le terrain, ça va nous donner de la confiance et ça peut nous aider à faire de bonnes choses. »

L'intérêt de l'AC Milan

« Tout au long de ma carrière, beaucoup d'équipes se sont intéressées à moi. J'ai toujours procédé de la même manière : je ne me monte pas trop la tête avec toutes ces histoires quand elles sortent. Je connais ces situations-là, je reste donc tranquille, j'essaie de demeurer focalisé sur Marseille. C'est le plus important pour moi. Je suis content d'être ici, je veux essayer de continuer cette histoire. »

Son association avec Strootman, lui aussi gaucher

« En Allemagne, j'ai déjà joué avec un gaucher, Max Arnold (à Wolfsburg). Je jouais tout le temps à droite, lui à gauche. C'est bien car ça me permet de bien utiliser ma jambe droite. C'est juste une question de communication, d'échanges, de bonne volonté. Je suis toujours prêt. »

L'apport de Strootman à l'OM

« C'est un joueur d'expérience, il va beaucoup nous aider dans les moments difficiles que l'on peut rencontrer cette saison, mais aussi dans les grands matches que l'on va disputer. Avoir un joueur comme lui peut nous faire du bien pour gérer ces situations-l. Il a joué en équipe nationale, en Ligue des Champions, face à de grands joueurs. Il va nous faire progresser. [...] Sa venue est le signe que l'on veut continuer à progresser, à s'améliorer, à atteindre les objectifs. Recruter un joueur comme lui envoie un très bon signal. »

La victoire à Monaco

« Elle est très importante pour nous, dans un match à six points, face à un adversaire direct pour les premières places. Si on gagne plus souvent ces matches-là et qu'on continue sur le même rythme face aux autres, de bonnes équipes, qui ne lâchez pas, on peut rêver à quelque chose. La saison dernière, il nous a manqué de gagner ces matches à six points. Si on en avait remporté un, on aurait eu une place en Ligue des Champions. Ce succès à Monaco nous donne de la confiance pour continuer à viser notre objectif. »

Le match à Lyon

« Avant, il y a beaucoup de matches. On va bien se préparer, faire de bonnes choses avant et essayer de gagner. Ce match-là face à un rival direct va faire la différence. »

La rencontre face à Guingamp

« On est dans l'obligation de bien se préparer pour tous les matches et être dans notre meilleure forme, peu importe l'adversaire. On le respecte, on donne tout pour aller chercher les trois points. Peu importe que Guingamp n'ait pas gagné un match. On va tout mettre en œuvre pour rester serein et l'emporter. Ce serait la meilleure préparation pour le premier match d'Europa League. »

Sa réaction sur le graf à son effigie sur un mur du Panier

« Ma femme me l'a montré. Je remercie encore tous les gens à Marseille, les supporters qui me donnent tant. Ça me fait plaisir, et je veux continuer à le leur rendre sur le terrain en leur apportant de la joie. [...] Je suis quelqu'un de très simple et les gens s'identifient à moi. On s'entend bien. Ce soutien est incroyable et j'espère que nous continuerons à vivre ensemble les bons et les mauvais moments. Parce qu'il y en a toujours. [...] Au Brésil, ça peut arriver (ce type de reconnaissance, des peintures et chansons individuelles) mais ça ne se trouve pas aussi souvent que ça, les supporters sont très exigeants. Je suis donc encore plus heureux d'avoir acquis cette popularité qui ne s'explique pas vraiment. Ici, la passion s'exprime de manière plus forte que dans mes clubs précédents. Je n'étais pas habitué à cela. C'est beau pour moi, pour ma famille, pour mes amis, qui découvrent cela. Il est donc encore plus important pour moi de rendre une part de ce bonheur au club, aux supporters. »




Entretien réalisé par Mario Albano et Fabrice Lamperti pour La Provence.

  • Sur PMU Sport,
    Misez sur n'importe quel évènement sportif.