OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

La conférence de presse en bref

Le Vendredi 05 Août 2022 à 19h35 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille

En ce vendredi après-midi, Dimitri Payet et son entraîneur Igor Tudor se sont exprimé face aux journalistes lors de la conférence de presse qui précède la première rencontre de championnat face à Reims. En bref, ci-dessous quelques-unes des déclarations des deux protagonistes.


Dimitri Payet

Sur une supposée demande de réunion avec Longoria
Dimitri Payet n'a jamais demandé à voir le président. Il n'y a pas de réunion demandée, ni de ma part, ni d'aucun joueur. Pablo Longoria est venu nous voir pour faire le point sur la préparation, ce qu'il attendait de nous et les objectifs de la saison. Je sais que Dimitri Payet fait vendre. On a essayé de nous déstabiliser, mais tout est clair en interne.


Sur la méthode d'Igor Tudor
Ce sont des méthodes nouvelles pour nous. C'est une autre façon de travailler. On bosse dur. On a besoin de digérer cette préparation qui a été très lourde. On arrive à comprendre et mettre en œuvre la façon dont souhaite jouer le coach. C'est un coach qui veut du sérieux, du travail et de l'exigence. C'est tout à fait normal. Moi le premier, j'avais demandé à trouver des solutions pour augmenter nos exigences.


Sur l'ambiance du groupe
Le groupe travaille travaille bien en tout cas. On travaille très dur. Mais oui, on a la même ambiance que l'année dernière. Tout va bien. L'institution passe au-dessus de tout. Il y a eu un changement de cap. À nous, joueur, de nous adapter à cela.


Sur une possible inquiétude
On a été inquiet quand on a vu qu'on n'arrivait pas à retranscrire ce qu'on travaillait à l'entraînement. Mais les amicaux sont là pour ça.


Sur la saison à venir
La Ligue des champions reste au summum au niveau de l'intensité, forcément on y laisse du jus. On peut compter sur un effectif de qualité. On a groupe étoffé. A nous de faire en sorte que tout le monde réponde présent quand le coach aura besoin de nous.


Sur le match contre Reims
Il faudra montrer un autre visage que celui montré contre Milan, car là on est dans la vraie compétition. Au-délà de la manière, le plus important sera de prendre les trois points.


Sur son rôle de leader dans le vestiaire depuis le départ de Mandanda
C'est ce que j'essaye de faire depuis deux ans. Je pense qu'on a un groupe sain. Quand vous avez un vestiaire comme ça, c'est plus facile à gérer. J'ai aussi mes performances personnelles à gérer. Je ne suis pas l'assistante sociale pour régler les problèmes du vestiaire.


Sur les nouvelles règles imposées dans les stades
Enfin une bonne question. J'espérais qu'on me la pose. J'étais le plus heureux de voir cette décision prise par rapport à ce que j'ai vécu. On prend des décisions qui font régresser la violence dans les stades. C'est le début de quelque chose. Félicitations à la Ligue.



Igor Tudor

Sur la réunion avec Longoria et les joueurs
C'est quelque chose de privé. C'était une bonne chose de le faire. On a eu une bonne semaine de travail, avec une bonne mentalité en vue du match qui nous attend.


Sur la préparation
On a bien travaillé, je m'entends très bien avec les joueurs. La préparation a été courte. Quatre ou cinq joueurs sont arrivés en retard, je n'ai travaillé que deux ou trois semaines avec certains d'entre eux. Ca fait 10 ans que j'entraîne. Il y a toujours une différence entre la préparation et les matchs officiels. Mon style est très différent de l'entraîneur précédent. On peut gagner de plein de manières différentes. Il faudra du temps pour s'habituer au niveau style, mais on a eu une bonne semaine de préparation.


Sur les différences par rapport à l'Italie
Il y a forcément des différences par rapport à ce que j'ai connu en Italie. Mais, au final, c'est toujours du travail. La différence n'est pas en fonction du pays mais des méthodes de l'entraîneur. J'ai toujours cru en l'effort, la sueur. Les équipes avec un jeu vertical et de l'intensité obtiennent de meilleurs résultats. Contre l'AC Milan, on a joué contre une équipe qui a le jeu que l'on souhaite mettre en place. Leur équipe a été construite en trois années. Au début de leur parcours, ils ont perdu 5-0 contre l'Atalanta.


Sur le système de jeu et le groupe pour Reims
Le système passe au second plan. Ce qui est important est le style. Comment on se déplace, la mentalité, le physique. Ca dépend du style qu'on affronte. On peut avoir des soucis avec le jeu en transition d'une équipe qui a des joueurs rapides. Mais il faudra aussi trouver des solutions pour manoeuvrer des équipes plus fermées. Tout le monde est disponible.


Sur la suite du mercato
C'est un bon effectif mais qui sera encore complété.

Au vu des réponses apportées par le joueur réunionnais, il semblerait que certains médias aient mentis, inventé certaines choses fausses, peut-être en quête de "sensationnalisme" ou tout simplement pour foutre la merde à l'OM.

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.