OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

Ni hooligans ni terroristes!!!

Le Samedi 03 Février 2018 à 19h10 par Adri1899

Olympique de Marseille

Malgré l'écrasante efficacité offensive de nos joueurs ce vendredi soir contre le FC Metz la rencontre aura été entachée par l'absence de plusieurs groupes de supporters, due au huis-clos abusif de la LFP. 


Dans la soirée de jeudi la Ligue de Football Professionnel condamnait par un huis-clos les Yankee Nord Marseille, le Commando Ultra ainsi que les Fanatics Marseille pour avoir encouragé leur équipe comme il se doit, en restant fidèles à leur culture et leur mentalité ultra, ou pour avoir fêté dignement leur anniversaire, avec la seule utilisation de fumigènes.

Mais qu'est-ce qu'il ne va pas avec les fumigènes appelés aussi torches? Ils sont pourtant bien gérés par les groupes qui ont l'habitude depuis plus de trente ans d'animer leur tribune de fumée colorée. Les rares fois ou un supporter isolé avait pris l'initiative de balancer le sien sur la pelouse, cela était indépendant de la volonté de l'association de supporters. Il est quasiment impossible de pouvoir contrôler les faits et gestes de milliers de personnes, à chaque instant pendant près de deux heures. 

Le dialogue avec les autorités du football français pourrait réduire les risques d'accidents grâce à l'organisation encadré de l'usage d'engins pyrotechniques mais au contraire tout est fait pour créer des tensions et pour réduire l'influence des supporters sur l'adversaire, afin de les rendre progressivement plus dociles, ou bien pour remplacer lentement ces derniers par des "spectateurs-consommateurs" qui ne feront pas de vagues, qui viendront pour regarder un match de football sagement assis, après avoir dépensé leur argent en boissons et autres produits vendus en buvettes.

La décision de l'instance du football français intervenait moins de 24 heures avant la rencontre mais c'est bien la direction de l'OM qui décida que la punition prendrait effet pour le match OM-Metz, afin de prévoir une grosse affluence pour la venue de Bordeaux, sans trop se soucier des supporters habitants loin de Marseille qui avaient déjà posé un jour de congés ou organisé le voyage avec la location d'un bus, par exemple.

Alors auraient-ils pu retarder la sentence ? Ou du moins éprouver dans leur communiquer une rancœur pour les supporters qui seront injustement privés de leur passion? Encore une fois, nous voyons bien ou vont les priorités de la direction olympienne. Plaire à la Ligue de Football Professionnel, qui se frotte les mains à chaque craquage de fumigènes de la part d'un des groupes de supporters phocéens.


Malgré ce huis-clos, les Fanatics Marseille se sont regroupés en tribune Ganay, côté Virage Depé pour encourager le onze olympien, au prix de 15 euros la place. Mais le message est clair, ils n'abdiqueront jamais, comme le dévoilait le message en fin de match.
La Vieille Garde a aussi répondu présent au côté des Fanatics, en revanche le CU84 avait réuni ses fidèles au local de l'association pour regarder le match.

En fin de rencontre les MTP et les Dodger's ont rejoint les Fanatics en soutien, les groupes Unis ont ensuite chanté alors même que la rencontre était fini pour le plus grand plaisir de ceux qui ont regardé le match sur leur canapé suite au huis-clos.

Olympique de Marseille

Olympique de Marseille

Nous n'arrêterons jamais d'être fidèles à notre identité ! La pyrotechnie est présente dans les stades depuis plusieurs générations. Basta les interdictions, jamais nous n'abdiquerons ! Liberté pour les ultras ! L'OM c'est avant tout son 12e hOMme et cela ne changera JAMAIS !

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook