OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

Encore un communiqué à charge...

Le Vendredi 02 Mars 2018 à 19h30 par Casual Mars

Ce matin, l'Olympique de Marseille a publié un communiqué pour condamner une partie des supporters présents au Parc des Princes ce mercredi soir. Le problème c'est que ce communiqué laisse à penser que la direction olympienne estime les supporters marseillais seuls coupables de cette situation...

"Les  comportements inacceptables d'une poignée d'individus constituent une réelle nuisance contre l'OM et l'image des supporters marseillais."

Demain, dans notre édito, nous vous détaillerons plus longuement notre point de vue sur cette soirée du mercredi soir. Mais en tout cas, il aurait été bon de préciser que les conditions d'accueil des supporters marseillais dans le stade du Qatar Saint-Germain laissaient à désirer. Notamment l'absence d'un filet de protection qui permettait aux parisiens de balancer des projectiles sur les marseillais.

"Le club appelle catégoriquement les responsables d'associations à prendre leurs responsabilités vis à vis de leurs membres défaillants et entend leur apporter tout son soutien dans cette mission difficile. Par conséquent, ce point sera au centre des discussions déjà planifiées entre la direction et les groupes de supporters courant mars."

Et donc, aucune critique sur le comportement des supporters parisiens, ni sur la sécurité défaillante. Les supporters marseillais étaient encerclés par des individus libres de tenter d'en blesser quelques-uns en toute impunité, mais cela semble normal pour Jacques-Henri Eyraud puisqu'aucune allusion n'a été faite dans ce communiqué sur les débordements parisiens qui aurait pu se terminer sur un drame coté marseillais, comme ce fut le cas en 2000, avec ce supporter de 18 ans, membre des Yankee, qui avait reçu un siège sur le crâne...

Nul doute que la prochaine réunion entre la direction olympienne et les associations de supporters risque d'être plus que houleuse...

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Marque marseillaise créée en 2001. Vêtements urbains, street culture et webmedia.

Réagir sur Facebook