OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#OMFCLyon L'injustice et l'incompétence de la LFP frappent encore l'OM

Le Mercredi 25 Avril 2018 à 01h15 par Alex K

Olympique de Marseille

Alors que la commission de discipline initiale était prévue il y a environ un mois, elle s'est réunie ce mardi soir pour étudier le dossier du dernier OM-FC Lyon, et sa fin de match très houleuse du 18 mars dernier. Jean-Michel Aulas n'avait certainement plus assez d'excuses en poche, pour faire reculer une nouvelle fois cette échéance. 

Jacques-Henri Eyraud et Jean-Michel Aulas ont été convoqués, tout comme Adil Rami, Anthony Lopes ainsi que Marcelo. Adil Rami, préparant lui sa demi-finale aller de l'Europa League, au contraire de ses adversaires participera à la commission par visio-conférence, indique le journal L'Équipe.

Le quotidien sportif indique également que l'Olympique de Marseille, a présenté un dossier très solide. Par ailleurs bien renseigné par le règlement de la LFP, le board olympien, aurait l'intention de réclamer pas moins de deux ans de suspension pour Anthony Lopes, pour avoir donné une gifle à un intendant du club phocéen. Ce dernier se serait vu signifier 2 jours d'ITT ainsi que 30 jours de soins pour un problème aux vertèbres suite au coup donné par l'inévitable gardien Lyonnais, coutumier du fait.

Ce soir, la commission de discipline à statué les sanctions suivantes : 

- Adil Rami et Anthony Lopes suspendu 3 matchs fermes.
- Marcelo écope lui de 2 matchs avec sursis.
- Fermeture de la zone basse du virage sud.
- 10000€ d'amende pour chaque club.

Une fois n'est pas coutume, après avoir donc repoussé à plusieurs reprises cette commission sous l'impulsion de Jean-Michel Aulas, la LFP a encore tranché en faveur du FC Lyon. Bien plus qu'en lice pour accrocher une place en Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille, au coude à coude avec le club rhodanien, à une nouvelle fois fait les frais de sanctions très sévères. 

Aujourd'hui, selon l'instance qui agit sois disant dans la transparence, a donc sanctionné Adil Rami et Anthony Lopes de la même sanction (3 Matchs Fermes). Pour rappel le joueur olympien avait quant à lui eu un contact dans le jeu avec Marcelo. Ce dernier à donc juste écopé de deux matchs de suspensions avec sursis. Alors qu'il a lui même mis un coup violent en première période du match à Florian Thauvin sans intention de jouer le ballon étant donné que le ballon était dans la deuxième partie du terrain. Inutile de rappeler que lui seul avait mis le feu aux poudres avec une nouvelle provocation, avant de rentrer dans le tunnel, au joueurs et supporters de l'OM. 

Anthony Lopes, grand récidiviste, bien connu sur les différentes pelouses de Ligue 1, pour être le générateur à problèmes du FC Lyon à quant à lui écopé de la même sanction que le joueur olympien. Alors que ce dernier, a mis une claque a l'intendant du club phocéen après le coup de sifflet final. Deux poids, deux mesures, pour cette commission à deux vitesses qui sanctionne donc un contact au même rang qu'un coup donné volontairement pour faire mal à un membre du staff.

La transparence de cette ligue, pilotée par Nathalie Boy de la Tour, qui officiait pour OL fondation il y a encore quelques temps ne peux qu'être remis en cause. Même notre président, a aussi lui compris, qui bénéficiait d'avantages sur le terrain ou dans les différentes instances du football Français. Ce que l'on voit notamment, chaque week-end, sur les matchs du FC Lyon qu'il y a, à chaque décision l'envie de favoriser l'équipe de Bruno Génésio. Si même les sanctions de la commission de discipline ne sont pas appliquées avec la même impartialité que pour les autres équipes de Ligue 1, alors nous ne pouvons compter que sur nous et jouer toutes les cartes que nous avons en mains pour démontrer que la passion est bien plus forte que l'injustice que subit une nouvelle fois l'Olympique de Marseille et ses supporters.

  



Pour rappel, l'OM, a encore été sanctionné d'une fermeture du bas du virage sud pour un match. 

  • Sur PMU.fr,


    Misez sur n'importe quel évènement sportif.

Réagir sur Facebook