OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

#Éphéméride Joyeux anniversaire JPP ! 55 ans aujourd'hui !

Le Lundi 05 Novembre 2018 à 12:15 par OhaiMe Passion

Olympique de Marseille
Crédit photo : PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

L'un des goleadors légendaires de l'Olympique de Marseille, Jean-Pierre Papin, fête aujourd'hui ses 55 ans. Joyeux anniversaire JPP !

Jean-Pierre Papin signe à l'Olympique de Marseille en 1986. La signature du contrat sera houleuse, car JPP avait signé un pré-contrat à l'AS Monaco lors de la coupe du monde au Mexique. Mais Bernard Tapie lui proposera un salaire deux fois supérieur à celui de l'AS Monaco. JPP sera donc transféré à l'OM, moyennant le versement d'une indemnité à l'AS Monaco. Pour ses débuts, JPP effectue une excellente première moitié de saison, avant de flancher par la suite. Le club marseillais termine seulement deuxième du Championnat derrière Bordeaux, et est battu par cette même équipe lors de la finale de la Coupe de France. Ses prestations critiquées à la Coupe du monde 1986 et ses débuts mitigés à Marseille valent à Jean-Pierre Papin certains surnoms moqueurs comme que « JPP, j'en plante pas » ou « JPP, j'en peux plus ».

Vexé par cette année en dents de scie, Jean-Pierre redouble d'efforts à l'entraînement afin d'être fin prêt pour la nouvelle saison, quitte à rester après les entraînements, face au but pour répéter encore et encore ses gammes. Ce travail porte ses fruits puisqu'il termine la saison 1987-1988 meilleur buteur du championnat de France. Marseille ne termine que sixième du Championnat mais réalise un joli parcours européen en Coupe des Coupes en se hissant jusqu'en demi-finale, battu par l'Ajax d'Amsterdam.

La consécration arrive enfin au cours de la saison 1988-1989, avec un doublé Championnat - Coupe de France. JPP a un rôle prépondérant dans ces succès avec trois buts inscrits en finale contre l'AS Monaco, sur un score de 4-3. Lors de ce match, il utilise un morceau de viande crue pour amortir les coups sur sa cheville douloureuse. Il inscrit ensuite deux buts lors du match du sacre contre Auxerre. Il termine meilleur buteur du championnat pour la deuxième fois consécutive.

La saison suivante, 1989-1990, le club phocéen conserve son titre de champion et Jean-Pierre Papin termine meilleur buteur du championnat pour la troisième fois consécutive. Demi-finaliste de la Coupe de France, les Marseillais parviennent également dans le dernier carré de la Coupe d'Europe des clubs champions, mais sont éliminés par le club portugais Benfica Lisbonne sur un but inscrit de la main par le désormais tristement célèbre Vata.

Intouchable sur le plan national, l'OM remporte en 1990-1991 son troisième Championnat de France consécutif, et JPP termine à nouveau meilleur buteur. Il inscrit un quadruplé dans un match contre l'Olympique lyonnais, pour un score final de 7-0. En Coupe d'Europe des clubs champions, les Marseillais effectuent un beau parcours, en éliminant notamment le Milan AC en quart de finale, puis le Spartak Moscou en demi-finale, mais ce sera cette année-là une finale qui restera comme un douloureux souvenir pour les supporters olympiens. Les marseillais subissent une cruelle désillusion en perdant la finale aux tirs au buts, à Bari, contre l'Étoile Rouge Belgrade, alors que nous étions largement favoris. Peu de temps après la désillusion de Bari, l'OM perd une autre finale contre Monaco (1-0) en Coupe de France dans les arrêts de jeu. L'équipe de JPP manque ainsi de peu un triplé historique : Championnat, Coupe d'Europe, Coupe de France.

Cet échec n'empêche pas JPP d'être élu Ballon d'or en 1991. Après Raymond Kopa et Michel Platini, il est le troisième Français à obtenir cette distinction prestigieuse, et le seul à être honoré de cette distinction alors qu'il joue dans un club français.

La saison suivante, nous sommes une fois encore sacrés champions de France, pour la quatrième fois consécutive, mais notre saison fut ternie par une élimination prématurée en Coupe d'Europe contre le Sparta Prague. En terminant pour la cinquième fois de sa carrière meilleur buteur du championnat, JPP égale une performance jusque-là uniquement réalisée par Delio Onnis et Carlos Bianchi. Il est d'ailleurs le seul à avoir terminé meilleur buteur cinq fois de suite.

En fin de saison, les rumeurs d'un transfert au Milan AC se font plus pressantes. Jean-Pierre Papin dispute son dernier match au stade Vélodrome contre l'AS Cannes, le 25 avril 1992. Après avoir pris le micro au début du match pour annoncer son départ en Italie, il offre la victoire à son club dans ce dernier match. L'adieu de JPP fut des plus émouvants et beaucoup gardent encore ce jour-là en mémoire.

En six saisons sous le maillot olympien, JPP a marqué 185 buts en 254 matches toutes compétitions confondues, et terminé cinq fois de suite meilleur buteur du championnat de France, entre 1988 et 1992. Il a remporté quatre titres consécutifs de champion de France (1989-1992).

Merci pour tout ce que tu nous as apporté Jean-Pierre, et une fois encore, joyeux anniversaire ! DROIT AU BUT ET ALLEZ L'OM !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Les autres brèves

Page 1 sur 438 (8750 brèves) Aller à la page 1, 2, 3 ... 436, 437, 438  Suivante
Page 1 sur 438 (8750 brèves) Aller à la page 1, 2, 3 ... 436, 437, 438  Suivante