JHE n'arrête pas le progrès ! - OhaiMe-Passion.com

OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

JHE n'arrête pas le progrès !

Le Lundi 06 Août 2018 à 22:15 par Tispro

Olympique de Marseille

À moins d'une semaine de la reprise de la “Ligue 1 Conforama” - et oui, il ne faut pas l'oublier cette belle connerie aussi, ce nom ridicule pour notre championnat - notre président a accordé quelques mots au quotidien régional La Provence

Dans cette interview, Jacques-Henri Eyraud explique que l'OM doit encore progresser et ce, sur tous les aspects.

« Progresser dans tous les domaines. Être à la lutte pour une place sur le podium en affichant des valeurs de combat. »

Sur ce point, nous n'aurons rien à redire, il est évident que tous les marseillais attendent le retour de leur club là où se trouve sa véritable place, à savoir au minimum sur le podium. 

« Faire du Stade Vélodrome une ressource stratégique pour le club et proposer à nos supporters la meilleure expérience en France en matière de football. »

Cette déclaration est la plus importante des quelques phrases prononcées par JHE. Depuis le début de l'été, l'OM a récupéré la gestion du stade, qui était un des points principaux de la nouvelle direction. Pour eux, le Vel' doit devenir un outil de travail, un moyen de divertir les gens, de concurrencer les autres « activités de divertissement. » Pour cela, il faut attirer le consommateur, lui proposer des services qu'il n'aura pas ailleurs. À la limite, si l'entrée du spectateur-consommateur se limitait aux tribunes latérales, cela pourrait passer. Ce qui pose problème c'est le paradoxe entre les paroles et les actes. Les Virages de notre stade sont notre plus grande force, ils nous ont valu une reconnaissance dans l'Europe entière et ce, même avant la belle époque à la fin des années ‘80 et du début des années ‘90. Le but de JHE est donc de proposer la meilleure expérience en France, mais à qui vont-ils la proposer ? À ceux qui ont du fric, ceux qui ne viennent pas au stade parce qu'ils ont peur, peur de nous autres « les petits voyous » - aux yeux de JHE - en virages, des « petits voyous » qui se battent, qui se bousculent gaiement et qui allument des fumigènes. Notre seul défaut est en fait d'être du mauvais côté du terrain. Parce que la pyrotechnie, présente sur la pelouse à chaque entrée de joueurs, les bagarres entre joueurs ne sont pas si rares, mais nous supporters, nous faisons peur aux supporters-consommateurs habitués des salons business du stade. Alors, pour cette raison, on dégage des groupes historiques du stade, on punit soi-même ses propres supporters. Et beh, elle est bien partie la meilleure expérience de France...

Avant de penser à faire venir ceux qui n'osent pas venir au stade ou ceux qui se moquent de notre Olympique, battez-vous pour que ceux qui sont là à tout donner pour notre club, celui de notre ville, puissent rester dans les travées de notre Stade Vélodrome. 

« Améliorer encore notre système de détection et de développement de jeunes talents pour mieux préparer demain. »

Encore un point sur lequel nous sommes d'accord, comme quoi, quand il veut, il peut le bougre. Bien sûr que l'avenir de l'OM passera par son centre de formation, la Provence regorge de jeunes talents qui n'ont pas la possibilité de percer car leur situation ne leur permet pas de s'investir totalement, elle regorge également de jeunes qui refusent de venir se former à l'OM, ils préfèrent s'en aller dans des clubs comme celui de Montpellier, qui a un centre de formation bien plus réputé que le notre. Il faudra réussir à former ces jeunes afin qu'ils soient demain sur le terrain pour défendre nos couleurs. 

« Continuer à apparaître comme un club dont l'impact social positif sur sa communauté grandit de jour en jour. »

L'aspect social positif de l'OM sur la ville de Marseille et sa région est indéniable, il parait évident que la cohésion sociale de la ville est permise en bonne partie par l'amour que l'on porte à notre ville et à son club. Cependant, chercher à faire grandir cette "communauté" au-delà des frontières de note région est-il vraiment pertinent ? Alors, c'est sûr, on aura des millions de fans sur nos réseaux sociaux, on vendra nos maillots aux petits chinois, c'est sympa, directement du fabriquant au consommateur, ça limite l'empreinte écologique et ça évite des frais de transports. Mais bon, qu'est-ce que cela va nous rapporter au final ? Quand on voit déjà comment peut-être gangrenée la fameuse "#TeamOM" sur Twitter et ses représentants qui n'ont jamais foutu les pieds au stade et qui vivent à l'autre bout de la France.


La communauté de l'OM ce sont avant tout les supporters vivant à Marseille, en Provence, ainsi que ceux vivant loin de Marseille mais présents dans les virages quasiment chaque week-end.

PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

  • Olympique de Marseille
  • 5 sur NOUS
    Urban wear made in Marseille

    Né à Marseille en 2001, le label du sud représente la cité phocéenne et son multiculturalisme.