OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Fil info

Les Fanatics encore victimes de la répression.

Le Jeudi 24 Janvier 2019 à 12:05 par FPFL

Olympique de Marseille

Pour le premier match de l'année civile au Vélodrome contre Monaco, les groupes de supporteurs ont affiché leur mécontentement vis-à-vis des résultats catastrophiques d'une l'équipe positionnée assez loin du podium, éliminée en phase de groupes de l'Europa League, du premier tour de la Coupe de France et de la Coupe du pognon de la Ligue.

La contestation des Fanatics sera affichée par la succession de trois banderoles mais surtout du plus beau craquage que notre stade ait connu cette saison pour le moment. 

La fameuse Commission de discipline qui se réuni tous les jeudis soirs à donc décidé de punir le groupe pour ce magnifique spectacle que nous ont offert les dragons des Fanatics. Deux matchs à huit-clos pour "usage d'engins pyrotechniques et de laser" pour la zone occupée par le groupe. 

Olympique de Marseille

Une sanction bien évidemment trop lourde, mais c'est toujours la même chose, ils n'allaient pas y échapper, ça fait des années que ça dure. Inutile donc de revenir sans cesse sur ce débat stérile qui ne finira jamais tant les institutions et les politiques sont fermés d'esprit et sûrs d'être dans le vrai. Laissons les dans leur délire, tant pis. 

Il faut également noter que le club a pris 10.000€ d'amendes pour jets de projectiles après le match contre Angers. Encore de quoi alimenter la propagande Eyraud sur la responsabilités des supporteurs sur les résultats médiocre de l'OM Champions Project. Enfin bon, quand on met des millions d'euros sur un joueur qui restera six mois, je me demande comment on peut tenir un tel discours et réussir à se regarder dans la glace le matin. Comme pour les instances, laissons le dans son délire, tant pis. 

Olympique de Marseille

Nous ne savons toujours pas quels matchs sont concernés par la fermeture de la zone des Fanatics, les informations devraient bientôt tomber, il n'est pas impossible que cela concerne les deux prochains matchs à domicile dont celui de demain, quitte à chier sur la gueule des supporteurs, autant le faire jusqu'au bout et les interdire à moins de 48h du match. 

Tous unis pour nos libertés, pour notre culture et pour que toujours les ultras marseillais puissent faire resplendir la grandeur de notre cité. LIBERTE POUR LES ULTRAS.

  • Olympique de Marseille
  • Vous avez besoin de créer un logo ou de concevoir un nouveau design pour des flyers, cartes de visite, dépliants ou enseigne ? N’hésitez pas à contacter l’équipe de MESELITES, des graphistes à votre écoute pour vos projets.

Les autres brèves